Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 05:55

Ex-citadins, Mina et Jonathan se sont installés depuis une dizaine d'années dans le Berry, “aux confins d'une campagne désertique parce que désertée.” Il ont acquis et rénové une maison située sur l'écluse de Neuilly-en-Dun, à cinquante kilomètres au sud de Bourges. Âgé de trente-sept ans, Jonathan est apiculteur, vend les produits de son potager, et se charge de divers bricolages. Plus jeune d'un an, Mina est guide-conférencière dans un petit château des environs, s'occupe de la maison et de leur fils Romain, dix ans. Ils ont une chienne, Câline. Près de ce canal inutilisé, l'isolement des lieux leur convient fort bien. Mina a un jeune frère, Léonard, qui vit dans la Drôme, lui aussi à l'écart du monde. Mais sans le confort que s'est accordé le couple, sa conception de l'argent étant plus radicale.

Un nouveau voisin vient habiter à quelques centaines de mètres de chez eux. La maison vétuste de l'écluse des Presles sera à son tour à rénover. Vladimir Martin porte le même nom de famille, très courant, que Mina et Jonathan. À peine plus vieux que le couple, il dit avoir fait un héritage, et exprime le besoin d'oublier sa vie passée. Toutefois, Vladimir est beaucoup plus connecté au monde, via Internet, que ses voisins. Il se montre charmant et généreux envers Mina, Jonathan et Romain. Peut-être sa manière de dépenser à outrance est-elle exagérée. Il s'intéresse à la discothèque du couple, l'intégrale du blues depuis les origines. Pendant les travaux chez lui, il s'installe chez les Martin, mais cet insomniaque consacre plus de temps, durant ces nuits, à explorer le décor qu'à sommeiller.

Mina et Jonathan ignorent que Vladimir peut s'avérer autoritaire, dominateur. Lorsqu'il achète en urgence une Volvo rouge identique à celle des voisins. Quand la mûre coiffeuse locale est sexuellement séduite par lui, sans qu'il marque d'émotion. Ou encore dans l'extrême soin autour des travaux de rénovation de sa maison. Par contre, face au rejet de la société de consommation par Léonard, Vladimir se montre offensif. Arguments vifs, que Mina approuve au lieu de défendre son frère. Par ailleurs, Vladimir se rapproche du petit Romain auquel, entre autres cadeaux onéreux, il offre une coûteuse canne à pêche. Au retour de quelques jours de vacances, Jonathan s'aperçoit que le voisin a acheté une chaîne hi-fi et une collection de blues comparable à la sienne. Il y a de quoi s'interroger, se montrer moins aimable avec Vladimir, et même irritable dans son couple...

Olivier Bordaçarre : Dernier désir (Éd.Fayard, 2014)

Certains romans ont besoin d'une flopée de protagonistes pour donner leur pleine mesure dans une galerie de portraits, voire de suspects. Pas moins convaincantes, au contraire, des histoires telles que celles-ci offrent une intrigue plus intimiste. Il suffit de quatre personnages, d'un pittoresque cadre rural, d'un été caniculaire au pays de George Sand et d'Alain-Fournier. Lorsque, sur fonds de musiques de blues lancinantes, le Diable s'immisce dans ce paisible univers, l'orage risque de bientôt gronder. Car, l'hypocrisie étant la clé de voûte de la manipulation, on ne nous cache guère les intentions sournoises de Vladimir.

Pour l'essentiel, les “situations à problèmes” proviennent de l'entourage immédiat. C'est là que réside le danger, si un élément vicié se glisse dans les relations de proximité. Face à de nouveaux venus dans un immeuble ou un quartier, rester sans méfiance apparaît comme un signe de faiblesse. Il serait utopique de croire à des rapports humains sans nuages, de nier l'usure même légère des couples, d'imaginer que l'argent n'est pas corrupteur, de compter sur un bonheur éternel. Voilà l'amère expérience que, dans leur décor pourtant enchanteur et harmonieux, vont vivre les Martin.

Pour qu'un suspense psychologique fonctionne, la technique ne suffit pas. Quand l'écriture se veut précise, soignée en restant fluide, décrivant les faits tout en fouillant l'âme des héros, c'est là que l'auteur fait mouche. Olivier Bordaçarre parvient avec subtilité à nous faire partager la sourde oppression intérieure qui gagne Jonathan Martin et ses proches. Un scénario diaboliquement prenant, qui fascine du début à la fin. Un roman remarquable.

 

- "Dernier désir" est disponible dès le 3 janvier 2014 -

Partager cet article

Repost0

commentaires

Bordaçarre 02/01/2014 09:37

Merci infiniment. Votre article est mon premier cadeau de 2014, je vous suis très reconnaissant. O. Bordaçarre

Claude LE NOCHER 02/01/2014 18:20

Bonjour Philippe
Bah, le chanvre ça ne peut pas être mauvais pour la santé, c'est qu'des plantes naturelles. Je n'en suis pas consommateur, et n'ai jamais été attiré par les substances illicites. Mais quand des gens sont dénoncés pour avoir cultivé quelques pieds de cannabis pour leur consommation personnelle, j'avoue que ça me fait bondir de rage contre les imbéciles. Et Dieu sait que nous sommes cernés par les cons en ce bas monde.
Les Pieds Nickelés ("visitent les châteaux de la Loire" et "sillonnent la Bretagne") étant publié par le petit éditeur L'Apart - à ma connaissance - ne nous étonnons nullement de ces retards.
Amitiés.

Philippe 02/01/2014 16:27

Bonjour M. Le Nocher, M. Bordaçarre et tout le monde,

Et en parlant du Berry, je me souviens d'un album des Pieds Nickelés ( époque René Pellos au dessin et au scénario et Roland de Montaubert au scénario parfois ) : " Les Pieds Nickelés et le chanvre berrichon " .
Croquignol, Ribouldingue ( c'est celui des trois auquel vous ressemblez le plus physiquement, M. Le Nocher ? ) et Filochard se mettent à la culture du chanvre indien, autrement dit le cannabis. Bien sûr illégale à l'époque comme aujourd'hui jusqu'à nouvel ordre. Ils parviennent à se tirer d'affaire grâce à un argument juridique avec l'aide de leur avocat ( rappelons que Montaubert était par ailleurs magistrat, juge pour enfants ou juge d'instruction ou substitut du Procureur, je ne sais plus très bien ) : la loi ne réprime que la culture du chanvre indien, alors que, soutiennent les P.N. ,ils ont cultivé en terre du Berry. Le chanvre est donc du chanvre berrichon, catégorie non prévue par la loi. Ce qui exclut toutes poursuites ou condamnations. Ceci est, au moins pour l'occasion, admis par le tribunal.
C'est par ailleurs vrai qu'on peut faire beaucoup de choses avec du chanvre ( d'une variété différente de celui pour faire du cannabis ) : des vêtements, des sacs, de la bière. J'ai déjà goûté de la Natural Mystick et il y a une bière du Gard au chanvre. Pas beaucoup aimé à vrai dire.
J'ai un petit livre acquis il y a quelques années :
Petite encyclopédie du cannabis
Nicolas Millet
Castor Astral, novembre 2010

http://www.amazon.fr/gp/product/285920816X/ref=olp_product_details?ie=UTF8&me=&seller=

A propos des Pieds Nickelés, je regarde à nouveau de temps en temps, mais à ce jour " sillonnent la Bretagne " , avec pour dessinateur le petit-fils de Louis Forton, n'est toujours pas paru alors que c'était initialement prévu en octobre 2013.

Cordialement

Claude LE NOCHER 02/01/2014 11:50

Meilleurs Vœux pour 2014, Olivier !
Une année qui début fort bien, car votre roman est de ceux qui méritent un large public. Et puis, depuis que la regrettée George Sand nous a quittés, on ne parle que trop peu du Berry dans la Littérature.
Amitiés.

Philippe 30/12/2013 03:24

Rebonjour M. Le Nocher,

Peut-être n'avez-vous pas la réponse, mais alors serait-il possibe de relayer la question sur Action-Suspense ?
Bien que j'avoue ne guère être optimiste quand à ce que quelqu'un connaisse des éléments de réponse.
Je voudrais savoir si l'ouvrage suivant existe bien.

Le Roman policier : le thème de l'enfermement dans l'île
Jean-Yves Ruaux
Presses Universitaires de Rennes : CELiCIF , 1993

Parce que je ne trouve pas de résultats pertinents en tapant dans un moteur Google ou Orange des mots tels que " roman policier enfermement île Ruaux Rennes CELICIF " .

Non plus sur des sites commerciaux avec une partie livres comme Amazon.

Bien qu'accessoirement cette recherche m'ait fait tomber sur l'article que je cite dans mon précédent commentaire, sans rapport avec ce que je cherche ici mais intéressant en soi.

J'ai bien pensé que " Roman policier : le thème de l'enfermement dans l'île " pouvait ne pas être le titre d'un livre en soi, mais celui d'un chapitre dans un ouvrage ( livre ou revue ) plus général sur le roman ou le roman policier.
Mais, si cela expliquerait de ne pas trouver de livre de ce titre sur Amazon et autres, il y aurait quand même des résultats dans les moteurs Google ou Orange ?

Je vois bien un lien sur le CELICIF Rennes, mais qui ne renseigne pas sur cet ouvrage.

http://www.skoluhelarvro.org/culture-bretagne/ecrivains/presentation.php
( Là encore, article quand même intéressant pour autre chose. )

Pourtant la référence d'un tel livre est citée, telle que je l'ai indiquée, dans la Bibliographie sommaire d'un livre que j'ai à la main en écrivant :
Hergé et le polar
Bob Garcia
Editions Mac Guffin, 2007
Vous savez, ce livre qui est l'un de ceux écrits par Bob Garcia chez Mac Guffin, consacrés à Hergé et à Tintin ? La version remaniée de " Tintin au pays du polar " ( que j'ai aussi ) de 2006 ?

Donc, M. Le Nocher, vous pourriez demander si quelqu'un sait quelque chose sur ce livre de Jean-Yves Ruaux, qui n'est pas cité ailleurs que dans Hergé et le polar " ?

En écrivant ce message j'ai vu, toujours sur Tintin et Hergé, votre chronique de 2011 sur le hors-série d'Historia / Le Point :

http://action-suspense.over-blog.com/article-tintin-au-coeur-de-l-histoire-79104407.html

Vous avez choisi de ne pas chroniquer le nouveau hors-série d'Historia / Le Point, sorti il y a quelques mois, sur Tintin et les forces obscures ?

http://www.historia.fr/boutique/autres/tintin-et-les-forces-obscures

Cordialement

Philippe 30/12/2013 17:03

Ruault, avec cette orthographe, était par ailleurs le vrai nom d'Eddie Barclay, Edouard Ruault.

Cordialement

Claude LE NOCHER 30/12/2013 06:20

Bonjour Philippe
Je crains que votre demande soit trop "pointue" dans ce cas précis. Les ouvrages référencés sous le nom de Jean-Yves Ruaux (journaliste et professeur à l'Université Rennes 2) sont ici :
http://www.librairiedialogues.fr/personne/jean-yves-ruaux/84224/
Son nom n'est pas référencé au (riche) catalogue des Presses Universitaires de Rennes, et je ne lui vois aucun rapport direct avec le CELICIF (qui n'est pas un éditeur).
S'agit-il d'homonymie, car sous plusieurs orthographes (dont Ruault), ce nom n'est pas si rare ? Moi-même, quand j'ai lu Jean-Yves Ruaux, j'ai pensé à un ancien rédacteur en chef adjoint d'une revue, avec lequel j'avais eu brièvement des rapports tendus il y a une quinzaine d'années. Mais il se peut que celui-là s'écrivait Ruault ou autrement, je ne m'en souviens plus.
Je vais essayer d'entrer en contact avec J.Y.Ruaux, et je vous tiens informé. Amitiés.

Philippe 30/12/2013 02:38

Bonjour M. Le Nocher,

Connaissiez-vous l'article suivant ?
Je viens juste d'en apprendre l'existence.

http://b14-sigbermes.apps.paris.fr/userfiles/file/Bibliographies/barcelone-roman-policier/barcelone-roman-policier.pdf

Cordialement

Claude LE NOCHER 30/12/2013 06:03

Bonjour Philippe
Un dossier très intéressant, que je compte garder en archives.
Amitiés.

Oncle Paul 29/12/2013 17:53

Bonjour Claude
2013 n'est pas encore terminé et tu nous propose des lectures alléchantes pour 2014 ! Cela augure bien de la nouvelle année, qui je le pressens sera riche en belles et bonnes histoires...
Amitiés

Claude LE NOCHER 29/12/2013 18:16

Salut Paul
Certes, je reviendrai sur certains titres 2013 pas encore lus. Mais je dois avouer qu'une bonne dizaine de nouveaux romans méritent priorité. Dès janvier 2014, la liste sera longue et riche, en effet.
Amitiés.

Philippe 29/12/2013 17:44

Bonjour M. Le Nocher, Pierre,

Faut-il voir un clin d'oeil au roman " Dracula " de Bram Stoker dans les prénoms du couple, Jonathan et Mina ? Dans Dracula, il y a Jonathan et Mina Harker. Et puis, il est vrai en tirant par les cheveux, qu'on peut trouver des références slaves, Vladimir, voire Romain, et un château même touristique.

A propos de Dracula, j'en recommande un pastiche de 2010, je crois que l'auteur n'a pas écrit grand chose d'autre.

Dracula mon amour
Syrie James
Hachette, collection Black Moon, 2010

http://www.amazon.fr/gp/product/2012020836/ref=olp_product_details?ie=UTF8&me=&seller=

Cordialement

Claude LE NOCHER 02/01/2014 11:53

Pour Vladimir, j'avais bien sûr fait le lien, mais j'avais oublié Mina et Jonathan, prénoms qui sonnent bien, et actuels, pour ces néo-ruraux. Amitiés.

Bordaçarre 02/01/2014 09:40

Of course ! et vous connaissez sûrement aussi le prince Vlad ?.... bonne lecture. OB.

Claude LE NOCHER 29/12/2013 18:14

Bonjour Philippe
Je ne me souvenais plus de ça, mais il y a bien quelque chose de vampirique dans cette histoire passionnante.
Amitiés.

Pierre FAVEROLLE 29/12/2013 08:52

Salut Claude, j'avais beaucoup aimé La France tranquille, et celui ci est aussi sur ma liste de début d'année. Fichtre, 2014 démarre en fanfare et aussi fort que 2013 ! Attention aux porte monnaies qui vont souffrir. Amitiés

Claude LE NOCHER 29/12/2013 09:20

Salut Pierre
Un roman beaucoup plus intimiste d'Olivier Bordaçarre, comme je l'indique, mais vraiment de très belle qualité.
2014 débute avec des pointures : Sam Millar, Marin Ledun, Ron Rash, en plus d'Olivier Gay et Olivier Bordaçarre déjà chroniqués ici, pour n'en citer que quelques-uns... Au fond de ton tiroir, là dans le coin, il reste encore deux ou trois pièces et billets oubliés, pour de futurs achats !
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/