Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 07:45

 Le romancier américain Steve Berry est de retour aux Éditions Le Cherche-Midi. Après "L'Héritage des Templiers" et "L'Énigme Alexandrie", voici la nouvelle aventure de Cotton Malone : "La conspiration du Temple". 323 avant Jésus-Christ : après avoir conquis la Perse, Alexandre le Grand succombe à Babylone, dans le Sud de l'actuel Irak, des suites d'une étrange maladie. D'abord transféré à Alexandrie, son corps embaumé a ensuite mystérieusement disparu. En dépit des recherches des archéologues, le tombeau d'Alexandre reste introuvable. Nombreux sont ainsi les mystères qui entourent sa disparition, auxquels va être confronté Cotton Malone, expert en manuscrits à Copenhague. La sépulture d'Alexandre devient l'enjeu d'un machiavélique jeu d'échecs géopolitique. Sur la trace de huit médaillons donnant les clés cryptées de l'emplacement du tombeau, Cotton Malone va devoir déchiffrer de nombreuses énigmes afin de le localiser et de percer ses secrets. De Venise jusqu'aux montagnes du Pamir, en Asie centrale, il se lance dans une enquête fort complexe. Dangereuse aussi car, dans l'ombre, une organisation secrète organise en silence un complot terrifiant.

Profitons de la sortie de ce nouveau titre pour revenir sur les deux précédentes aventures de Cotton Malone. "L’héritage des Templiers" (aujourd’hui disponible chez Pocket). 1118, Jérusalem, Terre sainte. Neuf chevaliers créent un ordre militaire, les « Pauvres Chevaliers du Christ ». Le roi Baudoin II de Jérusalem leur cède pour résidence une partie de son palais, bâti sur les ruines du Temple de Salomon. Ils deviennent les « Chevaliers du Temple », puis les « Templiers ». 1307 : Jacques de Molay, le grand maître de l'ordre des Templiers, est arrêté sur ordre de Philippe le Bel et livré à l'Inquisition. Il garde le silence sur le déjà célèbre trésor des Templiers. 2006 : Cotton Malone, ex-agent du département de la Justice américaine, et son amie Stéphanie Nelle entrent en possession de documents troublants relatifs à la nature du trésor des Templiers. Commence alors une quête à la fois historique, érudite et périlleuse, qui les mènera à Rennes-le-Château, coeur du mystère. "L’énigme d’Alexandrie". 50 avant J.-C. : la bibliothèque d'Alexandrie, qui renferme plus de 700 000 volumes, est de loin la plus grande collection de manuscrits religieux, philosophiques et scientifiques de son époque. Elle va soudainement disparaître sans laisser de traces, dans des circonstances qui demeurent, aujourd'hui encore, mystérieuses. 2007 : Cotton Malone, a repris à Copenhague ses activités d'expert en manuscrits lorsque son fils est kidnappé par une mystérieuse organisation. Cotton a soixante-douze heures pour retrouver Haddad, un spécialiste de l'Ancien Testament, qui semble en savoir beaucoup sur la disparition des manuscrits de la bibliothèque d'Alexandrie. Cotton active tous ses réseaux. Il va décrypter bon nombre d'énigmes historiques et religieuses pour percer le mystère de la bibliothèque disparue, mais aussi pour retrouver son fils sain et sauf.

Partager cet article
Repost0
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 12:55

 Les éditions Flammarion publient un roman historique à suspense de Jean-Michel Riou : "1630 La vengeance de Richelieu". Avant de mourir, Voltaire adresse à Rousseau le récit d'un certain Antoine Petitbois, l'espion de Richelieu. Il souhaite que l'on sache pourquoi il a défendu la cession dramatique du Canada à l'Angleterre lors du Traité de Paris (1763), sujet de querelles entre Rousseau et lui. Selon Voltaire, l'abandon de la belle Province cache un secret d'Etat remontant à l'an 1630, dont Petitbois eut connaissance. Ici commence la confession de ce personnage. Le 10 novembre 1630, Richelieu échappe à la cabale de la Journée des Dupes ourdie par Marie de Médicis. La cour retient que la mère de Louis XIII voulait éliminer Richelieu, et qu'elle a échoué. Mais du Louvre au château de Blois, les langues se délient depuis que le vent a tourné.
Antoine Petitbois, jeune espion et diable d'entêté, découvre ainsi que Richelieu n'était qu'un simple pion qu'on voulait abattre pour mener à bien un complot contre la couronne de France. Au péril de sa vie, n'hésitant pas à mettre en danger celles du médecin et journaliste Théophraste Renaudot et du grand architecte Jacques Lemercier, Petitbois met ainsi à jour une affaire d'État qui concerne le Québec et la Nouvelle-France. Que choisira de faire cet espion quand il découvrira qui se cache derrière ce scandale ? Quels seront les effets de son enquête sur la colonie, dont le sort a été confié à la puissante compagnie des Cent-Associés ? Toutefois, il est des secrets qu'il vaut mieux ne pas connaître. Ainsi, le "cadeau" de Voltaire à Rousseau n'est-il pas empoisonné, telle une ultime flèche que le philosophe des Lumières aurait adressée à son "meilleur ennemi" ?
Dans la grande tradition des romans d'aventure et d'Histoire, héritée d’Alexandre Dumas, basé sur une documentation riche et précise, voilà un suspense historique qui possède beaucoup d’atouts pour séduire les lecteurs.

Partager cet article
Repost0
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 07:19

Après ses premiers grands succès en France (La Cité des Jarres (Métailié, 2005), Prix "Cœur noir" et Prix "Mystère de la critique", La Femme en vert (Métailié, 2006), Grand Prix des lectrices de Elle, La Voix (Métailié, 2007), L’Homme du lac (Métailié, 2008), Prix polar européen du Point) Arnaldur Indridason nous propose aujourd’hui "Hiver arctique". Un soir glacial de janvier à Reykjavik, le corps d’un petit garçon est retrouvé au pied d’un immeuble de banlieue. Il avait 12 ans, rêvait de forêts, ses parents avaient divorcé et sa mère venait de Thaïlande. Erlendur et son équipe n’ont aucun indice, mais le frère aîné de la victime disparaît avec la complicité de sa mère. Erlendur va explorer tous les préjugés qu’éveille la présence croissante des immigrés dans une société fermée. Une autre enquête mobilise Erlendur, une femme trompée, qui croyait au grand amour, a disparu, et une femme mystérieuse appelle le commissaire sur son portable pour pleurer, ce qui va permettre au commissaire de révéler ses dons de diplomate. Par ailleurs, son fils et sa fille s’obstinent à exiger des réponses qu’il n’a aucune envie de donner. Arnaldur Indridason a reçu pour ce livre et pour la troisième fois le Prix Clé de Verre du roman noir scandinave.

Même s’il ne s’agit pas d’un suspense polar, mais plutôt d’un roman historique, il faut aussi souligner la sortie du nouveau roman de Valerio Evangelisti : "La Coulée de feu". A la fin du 19e siècle, les frontières entre le nord du Mexique et le Texas varient au gré de la politique, des alliances des chefs de guerre et des défaites des armées sudistes. Ici s’entrecroisent les destins de dizaines de personnages de toutes conditions, emportés dans le tourbillon des guerres et des révolutions. C’est le cas de Marion Gillespie, la veuve fatale partagée entre ses scrupules de mère et un désir éperdu d’ascension sociale qui lui fait épouser possédants et caudillos; de ses enfants Christine et Rupert; du leader syndicaliste William Henry, soldat sudiste qui devient le “scorpion”, tueur au service du général Porfirio Díaz, futur président et dictateur; de Santos Cadena, le bandolero au grand coeur; d’Heraclio, le séduisant chef de bande; de Margarita Magón, petite paysanne à la larme facile qui se transformera en révolutionnaire… Trente ans d’histoire politique contradictoire et complexe, sanglante ou ridicule. Valerio Evangelisti apparaît une fois encore tel un inclassable plein de talent.
Deux nouveaux titres à découvrir aux Editions Métailié.

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 07:14

Dans la collection First Thriller, voici le premier roman d’une Anglaise de 32 ans, Ruth Newman. C’est à Cambridge, dans le milieu universitaire où elle vit, qu’elle situe l’intrigue de "Les visages du mal". Quand le campus d’un Collègue de Cambridge devient le terrain de jeu d’un tueur en série… L'atmosphère est devenue irrespirable pour les étudiants depuis que celui que les médias ont surnommé le "Boucher de Cambridge" s'acharne sur leurs petits camarades. Désormais, il ne s'agit plus pour eux de survivre au stress des examens mais de survivre tout court... Le psychiatre Matthew Denison est persuadé que sa patiente, la jeune Olivia Corscadden, connaît l'identité du tueur. Suite à un choc traumatique - sa compagne de chambrée se serait faite éviscérer sous ses yeux - l'information est restée "verrouillée" dans la mémoire d’Olivia. Qui peut bien jouer ainsi à "Petites décapitations entre amis" ? Un étudiant qui aurait basculé dans la folie ? Un professeur pervers ? Un étranger de passage ? A Matthew de trouver le moyen de faire ressurgir les souvenirs ensevelis dans le subconscient d'Olivia avant que le Boucher ne sévisse à nouveau. Une plongée en eaux troubles sans doute plus violente que ne l’imaginait le psychiatre.

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 07:18

Aux Presses de la Cité, les admirateurs du commissaire Richard Jury, de Scotland Yard, vont le retrouver avec grand plaisir dans "Le paradoxe du menteur", nouveau suspense de Martha Grimes. Comme toujours, l’auteur a concocté une intrigue aussi complexe qu’ingénieuse. Faux-semblants, personnages insolites, paradoxes et interrogations multiples, telles sont les qualités des enquêtes de ce policier. Quelques mots sur ce nouvel épisode.
Momentanément écarté de son poste, le commissaire Jury se morfond. En attendant d'être fixé sur son sort, il traîne, désoeuvré, dans les pubs londoniens. Un soir, son voisin de comptoir l'aborde et lui raconte l'histoire d'une incroyable disparition. Celle d'une femme, de son fils et de leur chien. Tous trois se sont volatilisés au cours d'une promenade. Seul le chien a réapparu, un an après. Intrigué, Richard Jury décide de mener l'enquête. Il commence par rendre visite au mari de la disparue, un brillant mathématicien, spécialiste de la question des paradoxes...
Bien qu’Américaine, née à Pittsburgh en 1931, Martha Grimes s’est imposée comme une reine du suspense dans la tradition anglaise. Souvent assisté de son ami Melrose Plant, aristocrate au dilettantisme savoureux, et du sergent hypocondriaque Wiggins, le paisible commissaire Richard Jury est un héros véritablement attachant.

 

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 08:10

 

À noter, la sortie du roman d’Hugh Laurie "Tout est sous contrôle", publié chez Sonatine Éditions. L’interprète à la télé du Dr House est aussi auteur. On peut avoir un caractère de chien, un sens de la repartie assassine, un humour ravageur mais rester, même malgré soi, un mec bien. Hugh Laurie a largement su le prouver au petit écran.
Il récidive avec ce thriller dont le héros, Thomas Lang, est un ancien militaire d’élite qui, hormis sa Kawasaki ZZR1100, n’a pas grand-chose à perdre. Aussi, lorsqu’on lui propose 100000 dollars pour tuer Mr Woolf, un riche homme d’affaires londonien, Thomas ne se contente pas de refuser poliment mais pousse l’indécence jusqu’à essayer de prévenir la future victime du complot qui se trame contre lui. Une bonne intention ? L’enfer en est pavé. Car si le charme de la fille de Mr Woolf ne le laisse pas insensible, les joueurs sont nombreux dans la partie d’échecs meurtrière qui se met en place. Nombreux et impitoyables.
« Hugh Laurie crée un genre nouveau, le "réalisme sarcastique", avec ce thriller qui à la fois captive et fait hurler de rire » estime le Washington Post. Scénariste et comédien, Hugh Laurie est né en 1959 à Oxford. Dans "Tout est sous contrôle", il souhaite conjuguer humour anglais et efficacité hollywoodienne.

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 07:23

À l’occasion de la sortie de "Les mystères de la lune" (Éd. 10-18), retour sur les premières aventures de cette étonnante héroïne, sorte de frère Cadfael au féminin, créée par Peter Tremayne.
Tout débute avec "Absolution par le meurtre". En l’an de grâce 664, tandis que les membres du haut clergé débattent en l’abbaye de Streoneshalh des mérites opposés des églises romaine et celtique, les esprits s’échauffent. C’est dans ce climat menaçant qu’une abbesse irlandaise est retrouvée assassinée. Amie de la victime, sœur Fidelma de Kildare va mettre tout son talent et son obstination à débusquer le coupable. Jeune femme libre et volontaire, Fidelma n’est pas une religieuse tout à fait comme les autres. Avocate irlandaise célèbre dans tous les royaumes saxons, elle sillonne l’Europe pour résoudre les énigmes les plus obscures en compagnie du moine Eadulf. Dans cette première enquête, leur collaboration sera mise à rude épreuve tandis que les meurtres se multiplient à l’abbaye. "Le suaire de l’archevêque". En mission à Rome pour l’Église d’Irlande, sœur Fidelma arpente la ville en compagnie de son ami, le moine saxon Eadulf, en attendant d’être reçue par le pape Vitalien. Quelques jours après son arrivée, un meurtre est commis dans le palais du Latran. La victime n’est autre que le supérieur d’Eadulf, l’archevêque de Cantorbéry. Au VIIe siècle, le contexte politique est déjà tendu entre les Églises romaine et irlandaise. Soucieux de calmer les esprits, l’évêque romain Gélasius demande à l’intrépide duo d’enquêter sur cette sombre affaire. "Les cinq royaumes". En 665, la très énergique sœur Fidelma de Kildare est de retour chez elle, en terre d’Irlande, au château de Cashel où elle a passé son enfance auprès de son frère Colgú et de son père, roi de Muman. L’heure n’est pas aux évocations nostalgiques, et l'euphorie des retrouvailles est bien vite tempérée par les terribles nouvelles que lui annonce Colgú. De sombres menaces pèsent sur les terres de Muman. Le roi Cathal, à l’agonie, doit régler une crise qui est sur le point d’entraîner son royaume dans une guerre fratricide avec celui du roi Fianamail. Sœur Fidelma n’a que trois semaines pour sauver sa famille et ramener la paix au sein des cinq royaumes d’Irlande…

Puis, Fidelma a vécu sept autres aventures, jusqu’à ce onzième titre : "Le châtiment de l’au-delà". En décembre 666, après de longues années d’absence, frère Eadulf est de retour sur sa terre natale, dans le royaume des Angles, en compagnie de sa chère Fidelma. Appelé d’urgence à l’abbaye d’Aldred par un de ses amis d’enfance, Eadulf apprend à son arrivée que celui-ci vient d’être assassiné. Dans ce pays violent où règne la loi du plus fort, la sinistre abbaye n’a rien d’un havre de paix : dirigée par l’abbé Cild, un homme ivre de haine et de folie, les moines y sont armés et l’atmosphère terriblement oppressante. Face à l’obscurantisme et aux sombres secrets de l’abbé, Eadulf s’engage dans un combat sans merci où la vie de celle qu’il aime est en jeu. Mais pour la sauver et rendre justice à son ami, le moine saxon est prêt à affronter le diable en personne… Voici quelques mots sur sa douzième enquête, publiée en ce début 2009, "Les mystères de la lune". En 667, sœur Fidelma se morfond au château de Cashel depuis la naissance de son fils, quelques mois auparavant. Un chef de clan vient solliciter son aide pour résoudre une série de crimes sauvages, commis lors des nuits de pleine lune sur des jeunes filles de son village. Fidelma accepte aussitôt, prête à renouer avec l’aventure et le mystère. Dans une atmosphère lourde où la peur, la soif de vengeance et les mythes païens contribuent à la confusion générale, Fidelma devra conserver tout son sang froid. Avec ou sans l’aide des astres, identifier le coupable ne sera pas une mission si facile.

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 13:04

 

Pocket nous propose en janvier trois nouveaux captivants thrillers.

Depuis "La firme" ou "L’affaire Pélican", la réputation de valeur sûre de John Grisham est une évidence. Comme plusieurs romans précédents, il n’est pas exclu qu’on adapte au cinéma "L’accusé". Ce matin de décembre 1982, la jeune Debbie Carter gît, étranglée et violée, au pied de son lit défait. La nouvelle pétrifie la petite ville d’Ada, perdue au cœur de l’Oklahoma. Bientôt la fièvre s’empare des services de police, jusqu’au délire. Comment expliquer que Glen Gore, dernière personne à avoir vu la victime vivante, n’ait pas été soupçonné ? Pire : comment accorder du crédit à sa seule version des faits ? Un innocent, Ron Williamson, va pâtir de ces grossières erreurs. Certes, son profil ne plaide pas en sa faveur : ancienne gloire locale du base-ball, alcoolique, dragueur invétéré et dépressif chronique, il fait un coupable idéal. Mais les charges sont minces. Faux témoignages, interrogatoires musclés, acharnement : le calvaire de Williamson durera douze ans avant qu'il ne soit arraché de justesse au couloir de la mort…

Grâce à ses romans à la fois documentés et riches en péripéties, Steve Berry est devenu un incontournable du thriller ésotérique "L’héritage des templiers" est une de ses belles réussites. En 1118, Jérusalem, Terre sainte. Neuf chevaliers créent un ordre militaire, les «Pauvres Chevaliers du Christ». Le roi Baudoin II leur cède pour résidence une partie de son palais, bâti sur les ruines du Temple de Salomon. Ils deviennent les «chevaliers du Temple», puis les «Templiers». En 1307, Jacques de Molay, le grand maître de l’ordre des Templiers, est arrêté sur ordre de Philippe le Bel et livré à l’Inquisition. Il garde le silence sur le déjà célèbre trésor des Templiers. En 2006, Cotton Malone, ex-agent du département de la Justice américaine, et son amie Stéphanie, entrent en possession de documents troublants relatifs à la nature du trésor des Templiers. Commence alors une quête à la fois historique, érudite et périlleuse, qui les mènera à Rennes-le-Château, cœur du mystère.

Après "Dérapages", le nouveau James Siegel a pour titre "Épitaphe". Requiem pour Jean Goldblum, héros de la guerre et rescapé des camps de la mort… Ce qu’il reste d’un homme, au bout du compte ? Deux lignes, à la rubrique nécrologique. Parce qu’il n’a rien d’autre à faire, et qu’il était aussi son associé, William Riskin, ex-détective privé septuagénaire, assiste à l’office funéraire. Une épitaphe et une vieille boîte à chaussures. C’est tout ce que laisse Goldblum. Mais c’est assez pour réveiller chez Riskin une curiosité professionnelle fossilisée. Son partenaire, lui, n’avait pas raccroché. Ses papiers révèlent même trois noms. Trois personnes âgées disparues. Et une piste vieille de cinquante ans : un étrange docteur français, responsable d’une centaine de meurtres pendant l’Occupation. Flairant une affaire hors norme, Riskin reprend du service pour un véritable voyage en enfer.

Partager cet article
Repost0

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/