Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 04:55

Chronologiquement, “Les souris ont la peau tendre” est la deuxième aventure de San-Antonio publiée dans la collection Spécial-Police du Fleuve Noir, en 1951. Elle donne une suite logique à “Laissez tomber la fille”, le premier épisode, puisque nous sommes toujours en période de guerre. C'est un roman d'action fertile en rebondissements, typique de ce qui s'écrivait alors. On n'y trouve pas encore le style que développera plus tard Frédéric Dard, même si des expressions pittoresques fleurissent dans le récit. Le féminisme étant inexistant dans son univers, si le commissaire se comporte en macho intrépide, c'est aussi pour montrer à ces demoiselles quel courageux il est. Les mignonnes “souris” n'y résistent pas, il arrive même que certaines de ces “poulettes” se fassent buter. Le danger mortel est permanent en temps de guerre, surtout quand San-Antonio s'en mêle. Il est très agréable de relire ces toutes premières histoires, moins comiques mais hautement agitées...

San-Antonio : Les souris ont la peau tendre (Pocket, 2013)

En 1943, le commissaire San-Antonio a rejoint Londres. Pas pour se la couler douce, car il devient bientôt agent de l'Intelligence Service. Le Major Parkings l'envoie en Belgique, afin qu'il identifie le traître dans un réseau de résistants. C'est ainsi qu'il débarque à La Panne, sur la côte belge. Il doit y prendre contact avec le patron du bar L'Albatros. Ça démarre mal, cette mission, le brave Camille Slaak ayant été embroché par une épée. San-Antonio ne traîne pas trop sur les lieux. Il croise une jeune femme qui, il s'en aperçoit peu après, a glissé un petit appareil photo dans sa poche. Ce qui lui offre un vague indice. Alors qu'il dîne dans un restaurant bourré d'occupants, il remarque la jolie donzelle qui lui a transmis l'appareil photo. Une rafale de mitraillette vise le restaurant et les convives alémaniques, blessant quasi-mortellement la jeune femme. À la clinique où elle a été transférée dans le coma, San-Antonio cherche vainement à identifier la victime.

Alors qu'il tente de se rendre à Ostende, le commissaire agent secret est enlevé par ses homologues teutons. Leur chef Ulrich, un passionné d'harmonium, n'a pas l'intention de lui faire de cadeau. Frôlant l'exécution immédiate, San-Antonio renverse vite la situation, et parvient à s'échapper. Comme prévu, il arrive à Ostende. Au petit matin suivant, la police allemande vient le cueillir à son hôtel. Preuve qu'il était déjà activement recherché, pour le meurtre de La Panne et son départ précipité de chez Ulrich. San-Antonio réplique et s'enfuit, ralliant Bruxelles par le train, sans acquitter son billet. Là, il contacte Bourgeois, le chef du réseau (de sept personnes) abritant un traître. Se fiant à son instinct, San-Antonio commence par s'intéresser à la belle Laura. “Elle est fabriquée comme la Vénus de Milo : elle a une avant-scène sensationnelle qui danse sous sa robe à mesure qu'elle marche, de grands cheveux blonds qui lui descendent jusqu'au milieu du dos, et des jambes qui doivent enlever tous les premiers prix dans les expositions de guibolles.”

Laura a de mauvaises fréquentations. Elle s'est trop fiée à un ami qui, en réalité, était un ennemi. Adversaire qui commande les troupes hitlériennes, quand il s'agit de pourchasser le couple San-Antonio et Laura. S'y croyant protégés par la foule, tous deux sont pourtant cernés dans une fête foraine. Ils narguent quelque peu leur ennemi du haut du Grand Huit, mais il est préférable que le duo ne s'éternise pas sur cette attraction. Ils trouvent rapidement une planque, chez Mme Broukère. Bien que San-Antonio ait alerté assez tôt Bourgeois, les six autres membres de son réseau sont arrêtés par les Allemands. On ne va quand même pas rester sans les secourir, enfermés qu'ils sont dans une école désaffectée. Étant plus que jamais recherché par les Frisés, San-Antonio se déguise pour affronter son adversaire et sauver les prisonniers...

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
SA non autorisé inédit ET C'est GRATOS

klod25@orange,fr
juin 2013
copyrights free



AntoineJR

« ANNUS HORRIBILIS »

Tome II

















Editions la rivière blanche



à
mic’s,
iza et caro,
éva et anna,


Préface :
Afin de conserver au texte sa pureté littéraire, nous avons supprimé les notes de références d’érudition que l’auteur crût bon d’introduire dans son récit ,mais qui n’ont plus de nos jours,l’importance qu’elles offraient alors.
S’appuyant sur les seuls faits historiques, c’est en véritable scientifique et en rationnaliste que l’auteur aborde le sujet traité. Parmi les nombreuses éditions qui se succédèrent,la plus importante, la treizième, donna lieu à plusieurs corrections et rectifications en fonction de l’actualité ,qui change toujours. C’est celle que nous présentons ici.

Note du Directeur des éditions « Rivière Blanche » :
En fait le manuscrit de AntoineJR était une poubelle , sauvée par la préposée à l’entretien de surfaces . Cette brave dame nous avait déjà amené une poubelle qui contenait le tome I avec comme sous-titre :
« Allez ! Un petit dernier  ». C’était il y a 7 ans.
Je n’insiste pas, sauf à dire que quand mes collaborateurs se sont penchés sur la reconstitution du texte, l’ampleur de la tâche était au-delà de ceux qui ont travaillé sur les « rouleaux de la mer morte ».
Vous pourrez relever des anachronismes , des inversions de temps et d’espaces , des âneries historiques….des fautes de grammaire, d’orthographe……………
Quant à la ponctuation ! Les erreurs de syntaxes ! …. Nous n’avons pas pu tout corriger….. ce fut pour Nous, le  « vendée globe challenge à la nage ; pieds et mains liés ».


LES PERSONNAGES CITES ONT EXISTE , EXISTENT , OU EXISTERONT
CAR TOUT CE QUI EST POSSIBLE EXISTE NECESSAIREMENT.
CHAPITRE 1
CEREMONIE EN L’HONNEUR DU COMMISSAIRE SAN-ANTONIO
ESPLANADE DU TROCADERO

Toinet Bérurier :
Espèces de Foireux au cul de singes ! - Il y a du beau monde aujourd’hui .
En tête de peloton Rico , qui sera bientôt élu 5 ans pour tringler : « la Princesse des Contes et la Madone des Fresques » , ( dixit les belles voyantes élisabeth et christine) .
Elles ont dit que son successeur s’appellera « François le Normal » .
Variétés de malades du fias !- Rico se là joue sobre : tics « total control » à 5 hertz , talonnettes discrètes , pateck-philipe en or blanc allure PVC massif, costard en vigogne-alpaga croisée de chez kiabille, chemise de soie normaldi et chaussures croco de chez :«  La Ronde des Godillots » .
Genres de stupres shylocratiques ! - Auguste , Conseiller Spécial de Rico, est chaussé de méduses laquées noires, en peau de fesses de moules ; design stark et cousues par bernarnaud.
Engeances de vieilles miches en sauvette !- Ils sont suivis , par la Comtesse Charlotta de Black-cap ( look razmoquette, tête baissée, cornette, chasuble saint-laurent en pure bure, chapelet en bois de palette ) et de quelques uns de ses chiares ou assimilés à savoir : Louis 23 , Jean 24 et Mick 2 .
Types de drôles tafaresques ! - Il sait Rico , qu’il faut se montrer à la télé le plus possible… marteler le peuple …pas de vaseline …chante l’internationnale …prolétaires de tous pays…qu’un sang impur abreuve nos sillons…
Puis dans le désordre : Antoine JR mon Boss, Dodo , Fafa ,Gégé…….et les autres.
Ceux qui manquent tu les verras chez petite ferrari si elle n’est pas virée avant 20 heures.
Races de bouffons d’insolence !- Pour les officieux , il y a Achille 97 ans, Bérurier mon père et ma mère Berthe, Alfred le coiffeur, Marie-Marie la maman d’ Antoine JR , Jérémie Blanc , Ben Mathias et toute sa smala.
Puis au loin des millions de glandus .C’est noir de monde depuis le Pont d’Iéna jusqu’à Waterloo.
Sortes de charabiateurs pluricons ! - Un haut-parleur m’hurle :
« MOINSIEUR TOINET BERURIER S’IL VOUS PLAIT ,C’EST A VOUS –
Monsieur AntoineJunior , le fils du défunt, a un empêchement ».
Acabits de preux de la gueule !  - ON M’APPELLE AU MICRO !
Quoi Moi ? Pourquoi Moi ? Qu’est ce que j’ai fait Moi ?
Je croyais que c’était à Antoine JR de faire le discours sur son père .
Moi je l’ai pas connu le Commissaire SAN-ANTONIO .
Comme çà ? In petto-Nesspresso-Subito-Prompto-Rapido-Ipso-facto.
Catégories de psycholos freudiens !- Les organisateurs ne savent pas que je n’ ai pas été à Léna , Polytaichenique ou Sainsire. Mon certif je l’ai eu au poker.
C’est Bérurier et Berthe mes universités,
Familles de resquilleurs vénals !- Je me retourne , le corbillard tangue de tous côtés, les ressorts grincent comme un plumard malmené par des jeunes mariés…Ok , j’ai compris AntoineJR a besoin de se relaxer après toutes ces émotions.
Laisse moi réfléchir « un bon discours c’est 40% des gesticulations, 85% de voix et beaucoup de vide » .
Natures de dindonnants du dipôme !- Je m’agite donc un max , gesticule , bouscule, déboule,….. Maintenant tu peux passer de 1 à 30 pages selon que ce texte sera imprimé en
« vladimir scrip 12 » ou en « wide latin 16 » ou en « stone sheriff 28 ».
Bon ça dépend aussi de l’éditeur , si c’est un poche ou un pléïade sur papier bible.
Moi j’aimerais que ce soit directement en poche ; mais on ne me demande pas mon avis.

**************************************************
CHAPITRE 2

DISCOURS A L’ENTERREMENT DU COMMISSAIRE SAN-ANTONIO
PAR MONSIEUR L’INSPECTEUR DE POLICE TOINET BERURIER
(extrait du J.O.)
«Bougres de mirontons radoteux tordus !- Monsieur le Président de la République en CDD ,Monsieur le Conseiller Spécial en CDI , Mesdemoiselles Elisabeth et Christine en free-lance, Madame la Présidente Comtesse Charlotta de Black-cap en pot de fleur, Messieurs , Mon Général ,Mes Sergents , Mon Maréchal des Logis Chef, mes Chers Petits.....
Echantillons de cons bénis !- Nous sommes aujourd’hui réunis pour la disparition d’un symbole français. Suivez mon œil tourné vers le funeste horizon. Oui je vois les deux étages de la tour Maine-Montparnasse qui fument encore. »
Il faut absolument que j’enchaîne . Vas-y carrément !
« Mes chers compatriotes , en 1934 , Paris envisage … le projet….doit être mis en sommeil du juste….En 1956, c’est l’AOM qui n’a rien à voir avec l’OM.. .Le chantier occupe alors jusqu'à 8 hectares »
Silence et stupéfaction dans les rangs ; il y a quelques sanglots longs, des gosses qui gueulent, des mouchoirs malmenés, des raclements de gorges déployées, des rots par tous les orifices ; bref un bon et vrai bruit de foule qui reste un organe vivant.
«Archétypes de sauvegardeurs d’avantages !- En 1958 , les premières polémiques commencent….c’est vraiment des fouille-merdes tout çà pour la hauteur »
(C’est pour planter le décors et encore n’oublie pas que de grand victor a balancé 160 pages de description sur notre-dame avant de rentrer dans le vif du sujet , à savoir la saga de Quasimodo . Pour moi, il aurait eu mieux fait de nous décrire la belle Esmeralda cela aurait été plus bandant).
En 1968, dédé malro ce tintin pilleur de kmers rouges, pilote d’aéronefs espagnols, tcheguévariste et peut-être même regisdebrayiste  patenté (!?), alors ministre de la culture de Pom-Pom-Pidou….La tour est inaugurée en 1973…. Mais , le 14 octobre 2004 vers 13 h 32, un morceau de vitre tombe du 53e….la rénovation complète de la tour - aujourd’hui contreversée - était prévue pour que la consommation totale d’énergie non renouvelable soit l'équivalent de 10 fers à repasser ».
« Monsieur le Président de la République , Monsieur le ….. je vous remercie de m’avoir écouté mais c’était un plaisir pour vous ».
Energumènes de bulleux crabes !- J’ai oublié de vous dire , qu’il y a 2 jours le Commissaire San-Antonio sirotait un jus de malte au dernier étage de ce qui fut ce magnifique monument et que son cœur a lâché . Cependant , comme cet inconvénient de la vie n'est pas encore démontré et sur le motif secret dont il ne m'est pas permis encore de vous donner connaissance  , je suivrai inébranlablement ma ligne de conduite et vous dit 'sur ce que je ne puis rien dire j'ai obligation de me taire, surtout que je ne sais rien'. Allez en paix » .
Qu’est-ce tu dis de çà ? QUOI ?
Il n’y a plus personne alentour. Je suis seul sur la tribune officielle.
Je me retourne je vois Antoine JR qui sort du corbillard main dans la main avec la Comtesse
Charlotta de Black-Negro, très discrètement et subsidiairement par le fait, qu’ il y a une émeute à la baraque à frites.
Rico, Louis 23, Jean 24, Mickjeager 2, Dodo , Fafa  ,Gégé, Arno, Audrey ,Achille , Béru, Berthe,Alfred , Marie-Marie, Jérémie, Ben-Mathias …
Ils veuleut tous des frites , des hot-dogs ,des chichis, des barbe-à-papa, des têtes choco.
Cà s’appelait avant des « têtes de nègres » , tu vois comme le cap-nègre .
Mon téléphone vibre , c’est maîtrecollard qui propose ses services…« Léopold le Sénégalais , de l’académie françoise , parlait si bien de sa négritude …il en faisait sa bannière ….son « touche pas à ma peau. »
Sous-races de riflettes pour renfrognés ! - Je vois Auguste qui achète une tour eiffel , 1 euro à un malien .
*****************************************************
CHAPITRE 3

AntoineJR :

(Un texto m’arrive – vous avez un message à 18h25 : « AntoineJR . pas d’enquête sur la mort de SAN-ANTONIO ». Ma boîte vocale revibre – vous avez un message de RP à 18h26 :« AntoineJR tu organises le G72 » … Y pas le feu , je verrai çà pluis tard) ; j'ai autre chose à faire.

Oh là là ! la Comtesse Charlotta du Cap-Nègro , quel calibre « Tigre-Triple- Bison Futé » ! Tu parles pour une nonne si elle connaît la musique ; c’est le chanteur des « rolling stones » qui l’a mise au parfum  et keith richard qui tenait la bougie.
Toi , ce qu’il te faut , c’est de quoi mâcher.
Tu en as marre des cancans bimbins , des peoples qui sont cocus, des coccinelles ou des fois des hétéros.
Mon père SAN-ANTONIO t’a mal élévé . Il t’en a balançé des bouses  et au moins 220 , mais il avait des pseudos .
SAN-ANTONIO c’était aussi kaputt, frédéric….
Tu auras compris je ne suis pas fervent des hommages même si c’est pour mon père.
Il a fait ce qu’il a pu mais quand même il m’a laisser sa maison Quai de Dion Bouton à Puteaux .
Cà m’a fait plaisir la reconnaissance de paternité naturelle . Cà te choque que je parle comme çà de ma  maman Marie-Marie ?
Si t’as peur des mots , c’est le début de ta fin et tu peux balancer ce book à la poubelle.
Moi j’appelle un chat : un chat. Puis Marie-Marie  elle n’a pas eu la vie facile avec son mari bobo qui est trop intelligent .
Le seul qui lui ait donner de la joie et de l’amour, c’est SAN-ANTONIO . Ok ?
Habiter un monument historique c’est sympa sauf pour la « JOURNEE DU PATRIMOINE » ou tu es obligé de faire visiter .
Pour les gonzesses qui me demandent des bisous dans le cou , c’est bien car la maison est petite ; donc le ménage, elles ont vite fait. Mais attention je change les ampoules .
Je suis pour le partage des tâches ménagères. Bien sûr il y en a qui faussent la règle du jeu et qui sortent en plus les poubelles.
Bon , tout le monde sur le pont pour le débriefing.
Auguste n’est pas encore là . Lui , je ne sais pas comment il fait .
C’est à la fois : atali-gaino-mineque-zeguela.
Il conseille écrit et discourt dans 125 langues . Son triangle d’or ce n’est pas « laos.birmanie.thailande » ; c’est : « élysee.matignon .36quaidesorfèvres ».
En 1° ligne, moi le Commissaire AntoineJR , çà tu l’as compris.
L’Inspecteur Toinet Bérurier, c’est une autre paire de manches .Comme tu t’en es rendu compte au premier coup d’oeil, il est simplement :
« Dyslexidysorthographidysgraphidyspraxidyscalculique » .
Il ne contrôle pas tout ce qu’il dit . Ce qu’il ne contrôle pas ce sont des expressions avariées, haineuses, méchantes, raciste, qui s’infiltrent dans son discours .
Pour pas qu’il passe pour un con fini , je t’informe que j’ai constaté qu’il n’a aucune déficience mentale , mais quand même un retard scolaire d'au moins 18 ans .
Non , ce qui m’inquiète le plus c’est qu’il trempe dans tout .
Son salaire d’Inspecteur ne lui paie même pas ses capotes . Il ratisse large le bougre et encore plus large que son père ; c’est peu dire.
Je te rafraîchis ta pauvre cervelle pas plus fute-fute que celle d’un tourteau cuit .
(Cancer pagurus noirmoutrius mayonnaise).
Bérurier-Père , il faisait surtout dans l’immobilier. Mais les défenses des consommateurs l’ont quand même reconnu à Varennes quand il a changé d’attelage.
Il n’était pas clair avec ses baux bidons et ses pseudo-diplômes du genres : conseiller-expert en ingeneering-fiducial...
Relis ou télécharges « Allez ! Un petit dernier. », éditions Rivière Blanche et retrouve ses lofts façons « on change rien - design Bérurier » , pour les boucheries chevalines , les drogueries…..et autres réparateurs de vélos.
Il faut bien que cette histoire commence ; tu es là pour çà et je ne veux pas te pourrir ton temps de loisir.
Je t’entends hurler  : « Je sais ou il m’emmène ce con d’ AntoineJR ; j’ai deviné depuis le départ, je vois la grosse ficelle . Il va encore nous sortir la piste des safalatistes barbus , de l'adn ou de la cyber criminalité.
Y’en a marre de ses bluettes . Je ne marche plus. Ok ! une fois de plus je me suis fait baisé. C’est la dernière fois ; je vais acheter du guillaume levi , un bon petit note-tombe ou un angotte. Cà c’est du béton, çà tient debout tout seul ».
Bon moi, j’ai l’excuse de pouvoir te lancer si t’as du mal à l’allumage .
La générosité désintéressée , c’est rare dans la grande littérature actuelle.
Donc , je baisse la tête et trace mon sillon.
Tout le monde te parle des métiers de l’avenir , les startups et des fesses de boucs.
Quelle rengaine avariée ! Ils sont exactement au nombre de 3 à en croquer : steeve, mark et bill .
Il n’y a pas la place pour un 4° ; on n’est pas à la belote basque.
C’est ballot , mais je me suis TROP engagé à te révéler des « choses ».
Donc Toinet est très honnête par rapport à son père adoptif . Il dépose des marques . Eh oui ! C’est con ! Mais plus c’est con, mieux çà marche. Je te la fais rapide.
Il a trouvé un bled en Suisse qui s’appelle « Champagne » , à côté de Neuneu (NE). Il a acheté un cabanon pour une poignée de CHF . On y étiquette du « Cola - Champagne» , de la « Bière - Champagne» . Le tout mis en bouteille au château . Et puis il y a tous les produits dérivés « swiss made champagne » : le chocolat-champagne, les coucous-champagne, la fondue- champagne, le gruyère- champagne, la rolex –champagne. Cà marche du tonnerre. ( Pour les coucous qui vont en Belgique , les graines sont fournies).
Pour Toinet : « L’essentiel c’est l’emballage ». Pourquoi les chinois achètent des montres à 200.000-euros Place Vendôme ? Hein ? Mais c’est pour avoir le petit sac en carton bouilli estampillé « PARIS - Place Vendôme».
Je passe souvent de l’âne à l’âne et j’ai toujours peur que tu perdes un wagon. C’est ma vieille trouille qui date du cépé : « Si tu perds pieds, tu es foutu ; il faut redoubler ».
Quand je parle des swiss , j’ai les boules-graves comme d’habitude . Mon toubib m’avait dit de gommer ce pays de ma mémoire et tu vois j’ai été abstinent pendant 7 ans….et c’est la rechute.
Mais quand même l’autre jour , on atterrissait à Bâle et dans l’airbus, une vraie furie m’a sauté sur le râble, du genre :« mais vous êtes tous fous les français OU BIEN ?….….vous vous croyez dans votre cuisine OU BIEN ?….vous voulez faire sauter l’avion OU BIEN ?…. » ; alors que je me grattais les frangines avec mon téléphone éteint. J’arrête tout . Ces gens très neutres , qui m’engueulent perpétuellement et qui me font la morale à perte de vue ; c’est dur dur pour moi.
Donc Toinet , a déposé d’autres marques mais pour le coup, je n’ai plus le temps .
On verra çà plus tard pour les marques, du genre « TRIANGLE DES BERMUDES » ( les bermudas string) ……Platon de ……
Toinet travaille , bien sûr , à plus grande échelle parce que le wiskey du Jura çà a ses limites.
En ce moment , il est en train de louer de petites concessions ( un bout de placard  ou un recoin oublié - la seule condition c’est d’avoir une boîte postale ) dans les consulats à La Paz . C’est la ville la plus pourrie du monde avec Mexico.
Tu as compris, si tu n’es pas trop mou du plafond , qu’au vice-consulat US , tu es aux states sous la protection de barak et qu’ à la sous-ambassade pourrave de russie , tu es automatiquement protégé par raspoutine.
Bref , pour le moment tout baigne et Toinet est heureux comme un roi de la merde qui fait le plein.
Puis il est comme Béru le Gravosse : il a la force cubique de l'ignorance heureuse. 
Et çà ,c'est un plus , dans le buisseness.

Tiens pour blaguer quand j’étais gosse, j’avais fait taponné mon passeport par 183 vice-consuls . Pour les nanas, je disais que j’avais 4 tours du monde au compteur ; à 12 ans j’emballais comme pas possible . C’est çà le prestige .Cà fait gagner du temps et de la salive.
Attention aux tampons . Il faut de tu aies au moins 2 passeports. Si tu vas au royaume de jordanie voir la montagne de moïse, il te sera impossible d’aller en palestine voir la « petite ferme de la célébrity nativity ». Donc tu choisis Pétra OU la Via Dolorosa ; tu ne peux pas les faire les 2.
L’autre jour, je vais à tel-aviv ; 500 km avant d’arriver on est ficelés sur son siège et le premier qui bouge est mort. Au retour, si tu échappes aux rockets tirées toute la journée , on te démonte les talons de chaussures et ta hanche artificielle .
Si tu as dis que tu ne parles pas anglais , fais gaffe.
C’est le « ni yes ni no » et crois-moi , tu es coulé d’avance. Les douanières se sont des psychologues psychopathes diplômées.
« Where do you go ? - Je ne comprends pas madame. - ALLEZ FRANCE VOUS ? -Oui madame. C’est bien pour la France que vous prenez l’avion ? Oui madame. - To France ? YES .
TU AS PARLE ANGLAIS .
Tu n’as pas deux chances d’avoir une première chance. Touché-Coulé , tu es bon pour la fouille intégrale, qui dure au moins 2 jours avec « pet scan » et IRM.
Au Glaude , elles lui ont demandé – je traduis de l’hébreu– : «  Quel est l’origine de votre nom ? ».
-« Je crois ,Madame, que mon patronyme ,« Le Glaude » , vient de Glaudiquer et Glopin-Glopant ; puis de fil en aiguille et au fil de temps qui passe tellement vite : claudication . J’espère que cette explication vous aura éclaircie mais je reste à votre entière disposition pour tous autres renseignements ».
Cette réponse lui donne un 5/10 , note qu’il n’a jamais atteint à l’école mais qui lui permet de passer dans la classe supérieure.
Voyager en groupe, je n’aime pas çà , c’est dangereux. ll y a toujours des voyageurs qui ne savent pas le comportement à avoir avec les douaniers et qui bégaient en comptant leurs 2 pieds .
Mais les plus redoutables ce sont les bouts-en-train , qui veulent faire marrer les copains  et qui gueulent dans l’aéroport  à la douanière en plein sabbath :
« Attention ma poulette , oui vous, qui avez un beau petit cul casher ; le bébert il a pas l’air mais c’est un terroriste avec plein de dynamite dans le fion ».
Tu es d’accord c’est quand même « limite-moyen-drôle », et en plus tu es embarqué dans un merdier pas possible.
Toinet, mais dans toute autre chose, a des possibilités d’émoluments exorbitants dans les associations loi 1901 . Mais sur ce coup je me fâche ; il n’invente plus , il plagie son père adoptif le Bérurier .Mais je la ferme pour ne pas te donner de mauvaises idées.
A propos d’assoces genre 1901 , la boîte « rolex-zégéla », çà fonctionne comme une GAEC de chez nous , ou une COOP si tu veux. « Rolex-zégéla » n’a pas le droit de faire des bénéfices et n’a bien sûr pas d’actionnaires.
Donc à 35 ans si tu n’as pas complètement loupé ta vie , tu peux t’acheter une montre à prix coûtant.
Moi j’attends 63 ans pour acheter la tocante de mes rêves. Je peux pas faire de pub gratuite . Je n’ai pas les moyens d’être bénévole . Pour te mettre sur la voie, ce sera une montre qui donnera l’heure , avec un « gyro-triple-tourbillon à volant intégrant un spiral sphérique », « poinçon charquemont ».
Le Glaude a fait la cambuse de  'max de charquemont'  et il peut me tuyauter pour avoir une reduque . Il ne se vante pas de ce projet .
En vrai , il s’est fait engueuler par momone, qui lui a demander combien il avait demandé à max. :« T’es vraiment un réel vrai con .T’aurais pu lui demander plus à max de charquemont. T’oublies qu’ Arno monte-et-bourre avait une montre « max de charquemont » quand il portait la marinière et le presse-purée » .
Tiens pour la pub, il fait fort Le Glaude . Comment te dire ? C’est lui qui avait pondu déjà en 1956 les « Do », « Do it », et « Just do it » ; puis la série des « You can »… « Yes you can » …« Yes you can do» …« Yes you can just do it» ….Après il y a eu toute la série des « Why ? », « Why not ? », « What ? »..... « What’s else ? »…..« What’s else can you just do it ?»… Tout le monde s’arrachait ces conneries . Mais, trop con, il a tout donné gratis  .
Tant est si bien qu’il vient de s’acheter une voiture faite à Chochaux sur laquelle il y a marqué « motion& emotion» et sur le coup il ne comprend plus rien .
« mochionne» çà ne veut rien dire . Avec un peu plus de blé il pouvait s’acheter une corsa « deux-ite-tcheu-ka-li-tête » .
Il met aussi son site internet, sur les bank-notes de 500-$ , 100-€ et 1.000-CHF . Cà en fait des cartes de visite qui circulent. Tu peux payer tes impôts en marquant « au bique », sur les talbins :«  Rico t’es un con  » , et en toute impunité. Et le billet ne perd pas sa valeur.
Tu connais le coup du gars picasso ? Au resto avec un copain ,le louffiat amène la note salée. Pablo n’a pas un rond comme d’habitude . Son pote gueule. « Passes- moi ton billet de 500 balles (et il le signe.). Tiens maintenant ton bifton vaut 3.000 balles». Le pote en veut un peu plus . Pablito dessine un petit taureau . « Voila ! Ton pacal vaut 30.000-Francs . Ok mon pote ?».
Quand je parle de 1956 , romain « pseudo » , lui aussi avait oublié de déposer « La Force Tranquille » et en même temps , il avait inventer l’écologie . Donc d’un côté il a fait élire « François II » en 1981 et de l’autre il a fait du bien à la planète.
Toinet a des propositions pour faire des conférences à 30.000-€ de l’heure sur « l’ADN de l’avenir » ; mais sur ce coup il marche sur les plate-bandes de Ben-Mathias et j’espère qu’ils vont trouver un terrain d’entente. Sinon çà va être le bordel dans la taule.
Toinet , pas naïf et prudent , s’entoure des meilleurs avocats (en l'espèce madame bleuemarine pour l’immigration et des meilleurs experts comme le Glaude pour l’immobilier.)
Le Glaude , a rejoint mon équipe pour l’amitié qu’il avait avec mon père SAN-ANTONIO .
Puis : 'les avis d'une tête en cheveux blancs cachent toujours un sens profond...'
Il est architecte car il n’a pas pu entrer dans la poule . Je ne sais pas pourquoi. Il m’a dit qu’il n’y a qu’un métier qu’il ne voulait pas faire : c’est juge.
Autrement , il a fait 135 jobs sur terre et toutes les mers du monde. Ses lectures c’est conrad, bernard, vitos, tous les circumnavigateurs et bien sûr éric qu’il a connu à l’ « Ile aux Mimosas » .
Il synthétise et depelote de grosses embrouilles. Tu lui soumets un terrain inconstructible, inondable, non raccordable aux réseaux secs et humides  (en gros le téléphone et les chiots), pollué, glissant et seïsmeux….donc le pire des cas .
Il réfléchit et voilà c’est parti. Il téléphone en simultané aux maires ,aux préfets , aux directeurs de l’urssaf et des affaires sociales, à julien courbet d’ornans ,à la petite sublette de « c’ à vous la suite » et à m'sieurdame ruquier « qui n’est pas couchée ».
Il n’a qu’un seul discours : « La réglementation n’est pas claire . Quand le Plan Local d’Urbanisme dit : « OU et ET » et bien des fois cela veut dire :« ET ou OU » et « OU ou ET » ,ou….Imparable. Puis en plus, tu as remarqué qu’il n’a pas dit  :
« VOTRE réglementation n’est pas claire », donc il ne vise personne et tout ce beau monde chante en choeur : « Ce n’est pas ma faute ».
Bon, Le Glaude a une théorie sur les affaires et particulièrement sur la communication orale .
Il a fait une fois une impro dans l’émission « Café Picouly » ( Rue Oberkampf - le « Café Charbon » de son vrai nom) . Il s’est lâché dans un face à face avec  Jean-Luc.

En fait Picouly , il voulait une vraie émission avec le gros bordel à la clé.
Je te mets uniquement les mots-clés  .Pour comprendre il s’adressait à « François le Normal » – genre conseils « POUR LA PROCHAINE FOIS » – EXTRACT DE L’IMPRO  ( dispo en pluzz et sur « ton tube » dès lundi prochain).
« FRANCOIS LE NORMAL , TU AS ETE TROP CATEGORIQUE...TROP AVENTUREUX….BEAUCOUP TROP FORMEL…TU T’ ENGAGES FRANCOIS…FAIS ATTENTION…ENVELOPPES TOUJOURS…DES PROPOSITIONS….OUI IL EN FAUT, MAIS TOUT DOUCEMENT…CONDITIONNELLES…LES PRECISIONS SONT INUTILES…75 % TU ES FOU… TU AS MERDE GRAVE…ILS EN DEMANDERONT DAVANTAGE SI  TU COMMENCES…LAISSES  LES PRECISIONS…..ILS IMAGINERONT BEAUCOUP PLUS…ILS IMAGINERONT DES PRODIGES SI TU DEMEURES VAGUE ….ENCOURAGEANT…MAIS DISCRET…UN PETIT PEU SUBTIL ….DE LA NUANCE….TOUJOURS DANS LA NOTE ELEGANTE…TU POURRAS AINSI DEMENTIR….TE REPRENDRE…L’INSIGNIFIANCE….JE TE LA RECOMMANDE….COMME LES JESUITES (censuré) …TOUJOURS ENVELOPPER…. ON TE REDOUTERA…TU SERAS CRAINT.... TU SERAS CRU…PARCE QU’ON SUPPOSERA DES CHOSES….ON IMAGINERA …LE PRESTIGE C’EST LE DOUTE….DES INFORMATIONS PRECISES POUR TOI ….DES RENSEIGNEMENTS VAGUES POUR LES AUTRES…compris ? ».
Il n’a donné que des conseils anodins . Jean-luc , il gueule encore :« Moi , Jean- Luc , j’aime point biaiser » .
Bien sûr Le Glaude assure ses arrières ( c'est un ancien fantassin , donc : toujours prévoir des positions de replis – épouser l’environnement comme l’eau dans la vallée - prévoir les provisions de bouches , etc) .
Tiens tu peux essayer  . Cà marche à tous le coup  du mystère.
Le décors :
Un soir, autour d’une table superbement dressée par la maîtresse de maison qui s’est vraiment donné du mal. Autour de toi , les convives super coïncés , ne démoulent pas .
Ne perds pas de temps ; embrayes comme çà , innocemment : « Je vous prie de bien vouloir m’excuser mais j’ai failli être en retard , il y avait des policiers partout à l’arc de triomphe…..les fourchettes et les rateliers font silence…Ce devait être un ministre qui était dans le coin, ou peut-être même Mosco.
Bingo ! mon pote c’est parti .Tu n’as plus qu’à te laisser flotter comme un bouchon sur une mer agitée.
Une poulette label rouge ,élévée dans le cartier ,te lance :
«  En tout cas la fiancée de monsieur le ministre du budget est bien jolie,…
- Certes , chère madame, mais j’ai la chance de connaître assez bien pierrot ( qu’il dit avec une moue subtile) - Quoi vous ne trouvez pas que sa copine est belle ? - Soit (sourire imperceptible) - Vous n’allez quand pas nous dire que Mosco  ? NON PAS LUIIIIIIII !
Et là tout se déclenche , les chaises grincent . Les foâmmes sont arrivées au dernier degré du thermomètre de la curiosité féminine . La soirée est lançée et la maîtresse de maison est soulagée.
Et pourtant tu n’as dit que des banalités lamentables .Bien sûr après tu dois assurer un minimun de SAV .
Un baronnet offusqué ,en tenue d’acamédicien, se lève et dit à l’assemblée constituante :
« LA GARDE A MOI !  Monsieur , vous nous devez raison donner. Je n’ai pas eu l’honneur d’être présenté, mais je me vois obligé d’insister et de vous demandez sur le champ de vous expliquez sur votre « MAIS  , j’ai la chance de le connaître assez bien »  . Il en va de l’honneur de la France ».
Tu as compris que le « mais » , est un des mots les plus puissants de notre langue .
« Monsieur Le Comte , VOUS , un homme de votre qualité venant d’une si haute noblesse , qui a donné tant de grands diplomates à travers le monde , et dont la famille a tant fait pour notre grand pays, permettez-moi de garder mon petit jardin secret » .
Le baron d’en-pire écrase, très flatté en me faisant un clin d’œil du genre « nous nous sommes compris , il y a des secrets d’état . CIA – KGB- FBI - même combat».
L’assistance vit un grand moment. Ce qui devait être un dîner de cons bien chiant devient un moment historique.
Le moment historique continue en beauté au-delà du café et du pousse-café et s’achève par les bises, genre : « Merci chérie pour cette délicieuse soirée, la prochaine fois c’est nous qui invitons. N'oublies pas d'amener le copain de mosco» .
Et le maître de maison de dire à sa femme « chérie tu es la meilleure » , histoire qu’icelle n’est point de migraine dans la scène suivante.
Tu vois la vie c’est simple. Puis soit généreux, balance des infos qui ne te coûtes rien et ne marchent pas sur tes plate-bandes . Par exemple tu peux dire : je suis obligé d’aller dans des pays vraiment dangereux ; aussi j’ai mis la photocopie de mon passeport sur ma boîte mail.
Sais-tu cher lecteur, que ca ne mange pas de pain et tu t’es fait des potes ?
Bon ,tu es d’accord, il faut avancer et en finir avec le terrain pourrave et inconstructible .
Le Glaude donne des références en béton , sur wikipedia , qui est un site complètement bidon .
Il torche en un éclair, les articles les plus pointus sur les sujets qui lui donnent raison ipso-facto . Le temps qu’un confrère corrige l’article, il est diffusé partout et imprimé.
Il a été « obligé » de faire un site internet . Tu vas voir comment il a fait , ce con pragmatique.
Quand il tape le « L » sur google c’est automatiquement « Le bon coin » qui sort . Et « Le bon coin » ne paie rien . C’est pareil pour le « O », c’est Orange qui appert.
Pour chaque lettre du clavier c’est la même patoche ; il y a toujours un premier de la classe .
Maintenant quand on tape « L » , c’est LE GLAUDE qui sort en tête de gondole ; tout çà gratos . Bon il a un procès avec « Le bon coin » et parfois son site beugue.
Comment il a fait ? Mais tu veux tout savoir petit curieux et en avoir pour ton poignon.
( et même un peu plus). Il y a que 3 personnes qui ont deviné : mademoiselle google herself (Californie - San Diego) et ses 2 petites filles éva et anna .
J’essaierais d’en savoir plus ce soir . De toute façon il balance tout et c’est le roi de la gaffe . Personne ne lui fait de confidences parce qu’il cafte recta .
Le Glaude a mal commencé sa carrière pendant la guerre de 68 , mais quand même il a fait plus de 1200 projets dont les chiots publics de Montcuq ( Lot) et l’écomusée de la pince à
épiler à Y (Somme). Par piston ( le cochon, attention à l’ordre béni à l’eau de vichy ) et gratuitement , il a rénové les canitoilettes de sa bonne ville de Billancourt (92).
C’est pas un mec emmerdant , il s’adapte , il est souple. Un plouc vient lui demander une baraque assez grande de pas mal d’€uros ; illico le baise-room devient un terrain de foot . C’est pas nous qu’on raque comme dit momone.
Puis il a ses combines pour placer des poolhouses, des penthouses, des séjours cathédrales de 7 m²,des family-rooms, des lingeries avec accès direct, des garages doubles pouvant acceuillir deux voitures, des espaces prestigieux de réceptions baignés de soleil et de lumière, des ampleurs jamais vues pour les baies vitrées, des suites parentales avec salle de bains privative , des dressings privatifs , de vastes balcons privatifs avec souvent vue sur le jardin privatif , des extra-rooms….
Il en a plein la musette ; et parfois le mas provençal fait 1 pièce « à 10 mm de la plage ».
( à vol d’oiseau et en hélico).
Avec l’aide de la petite lauvergeon et du gars allègre, le Glaude a réussi à faire ajourner le projet de delanoix. En un mot le maire de Lutèce voulait les J.O. et tout devait être écolo aux BATIGNOLLES.
Les chaudières devaient fonctionner au bois de boulogne . Tout compte fait les arbres il ne fallait pas y toucher. Pas de problèmes le bois de chauffe viendra par camions.
Il « suffisait » que 800 camions de 40 tonnes , traversent Paris.
Et çà tous les jours , en passant par le pont neuf .
Les discussions ont duré longtemps . Bon le résultat est tombé : Paris c’est nada .
Le Glaude s'abstiendra toujours de nous répéter le dépit inspiré alors au maire delanoix.
Il m'a entretenu que selon lui cette dispense a deux raisons : la première parce qu'il n'est pas toujours sage de répéter les propos d'un homme en colère ; la seconde parce qu'il est loisible à chacun de connaître ce qu'il veut savoir . Il n'y a qu'à consulter les discours dans les quotidiens qui sont des chefs-d'oeuvres d'injures et de médisances.
Et c’est London qui a décroché la timbale. London en pleure encore. Bon le coup de la « Couine » qui saute en parachute c’était quand même marrant .
Elle a de l’humour babeth 2.
Madame Le Glaude, tu as deviné : c’est momone. C’était à un cheveu que çà foire leur histoire . Le Glaude avait intercepté une conversse entre momone et sa potesse : « Ce ‘migueusse’ (Note du traducteur :« cette merde de connard » , en alsacien,) çà pourrait coller, mais c’est un nain . Merde je suis plus grande que lui . Je me tâte ».
Le Glaude sans le savoir ,était le voisin d’Auguste avant de lui sauver la peau à Lausanne.
Et puis cà fait 15 ans qu’il va avec Bérurier dans le même club, tous les mercredis soirs. Là dessus ils restent très discrets .
Madame Momone Le Glaude , future Présidente du medef, n’a pas l’air de s’inquiéter.
Mais çà fait quand même 780 soirées et 2340 heures qu’elle passe toute seule !
En gros, t’auras compris, elle espère qu’il ne va pas ramener une « maladie » à la maison .
« Mais non , n’aies pas peur . Béru a toujours une capote sur lui.
– Cà doit pas être facile de pisser pour Béru – Qu’elle a dit momone ».
Pour la télé , c’est tout vu , je ne la regarde plus.
Une fois par mégarde j’appuis sur la télécommande . Ca s’appelait « L’amour est dans le pré » . Une dénommée karine ( genre black mais pas trop quand même) discutait , très copain-copine, avec un type qui apparemment cherchait une âme-soeur. On voyait que c’était dramatique.
Un bout de conversse : «  Pourquoi mon cher pierrepauljacques vous restez tout seul avec vos vaches ? vous êtes très mignon ,vous savez ? - Ben passeque j’me trouve un peu gros – Mais non pierrepauljacques , vous êtes musclé juste ce qu’il faut , c’est très sexy vous savez ? ( Oh ! la grimace de dégoût en gros plan de la karine , c’était pathétique)….Puis, vous voyez ma'me karine, j’aime les hommes…..Mais c’est SUPER sympa çà ( pour l’audimat) qu’elle dit karine au bord de la gerbe ( elle serre les dents et garde les gros morceaux) ….
Bon je zappe et tombe sur « Nouvelle Star »….un gosse prépubère chante un peu haut , c’est vrai . Il y a un susnommé DéDénoukian , qui lui demande s’il s’est coincé les roubignolles dans le tiroir de la commode. Tout le monde pouffe, c’est un bon mot. La brunette canadienne de service a les yeux qui crient braguette … Cà roule. L’audience pète plus haut que l’alcootest de gégé quand il prend de la vinaigrette.
« M6 » garde DéDénoukian , à cause de ses « bons mots » qui   pourraient donner :
« -J'ai eu peur quand je vous ai vu arriver avec votre look de péripatéticienne des années 70 ,
- J'ai une descente d'organes. Mes coups de coeur sont partis ,
- Votre chanson, c'était à sauter par la fenêtre. On m'aurait amené une fenêtre, je sautais ».
Ce jour là, j’ai viré la télé par la fenêtre puis j’ai repris un classique dans la pleïade : « Laissez tomber la fille !».
Bon je crois que j’ai fait le tour des petits nouveaux. Les anciens tu les connais depuis 1949.
Il y a Ben-Mathias, Jérémie Blanc, la stagiaire-sexy allessandra et Justepine que tu connais déjà . Justine de son vrai nom, en avait marre de Lausanne , de sa librairie au bord du lac et de son marlo-brandon « total-tatoo-easy-buds-rider » .
Table rase, elle recommence à zéro  . Elle a oublié d’être conne et crois-moi Dame Nature-s’est vraiment donné un mal fou pour bien la fignoler .
Gaffe mon pote , une belle fille ne peut donner que ce qu’elle a ! 
Moi , j’ai vérifié un truc : lever une belle nana c’est facile , mais foutre dans le pieu une gosse qui en a dans le chou , c’est vachement dur. Mais « A vaincre sans péril….. » .
Les meilleurs ont pris leur retraite, Bérurier, Achille… Je ne sais pas ce qu’ils glandent . Il faudra que je me renseigne. Puis on peut toujours avoir besoin d’une vieille marmite …….
Bien sûr ce n’est qu’un aperçu des qualités de mon équipe , je n’ai pas pris le temps de développer. « Vas toujours à l’essentiel disait audiard à mon père ; condense, condense  !». Bien voilà , SAN-ANTONIO a toujours suivi cette ligne de conduite et n’a jamais dérapé dans la facilité honteuse de tirer à la ligne . Pour récapituler notre force ,c’est que physiquement il y en a pour tout le monde. Cà va du beau gosse intelligent (moi) , au black sympa , à l'archi qui a blanchi sous le harnois, à la chinke ( justine est eurasienne sino-swiss), au génie vendéen, à l’imam mezzuin rouquin …..
Mon équipe c’est le panel idéal pour passer inaperçu et être efficace. Maintenant il a le WEB, l’ADN ,mais tout çà c’est quand même ringard et çà ne résout pas tout. D’ailleurs çà va bientôt disparaître .L’Homme a encore son rôle. Tu veux une preuve irréfutable ? Toinet voulait connaître ses origines ; c’est courant pour un gosse adopté . Bon, il va sur internet , genre site de généalogie, avec comme point de départ Bérurier et la Berthe-la-Gravosse. Toinet a remonté le temps sur presque 3.000 ans. Il a retrouvé dans ses ancêtres pas mal d’intellos ! Des inventeurs genre tiercés truqués , des madoff-beru, des kerviels-beri par la branche bretonne . Non jamais de grands bandits , plutôt de sacrés filous . Mais maintenant Toinet bloque au X° siècle avant J.C. C’est le bug complet.
Dans un wagon , de la régie autonome des transports parisiens, il en parle à Auguste.
A la station BABYLONNE , Auguste décolle pire que lucchini dans le misanthrope :
« Toinet tu as remonté jusqu’à Joseph Bérim , c’est déjà très bien mais après , je veux dire avant , c’est encore plus simple . Avant Joseph Bérim il y avait Léa, Jacob, Rebecca, Isaac, Abraham benraïm ….........».
Là ,Toinet pleure à grosses larmes , Auguste lui révèle trop de choses .
« Pleure pas Toinet, moi aussi j’en ai perdu du monde. Tu veux que je continue ou tu as trop de peine ? ».
Toinet renifle et lui fait courageusement signe de continuer  . Et Auguste de poursuivre :
« Avant eux il y a eu Nacor ( ne confonds pas avec nabuchodonosor qui était son conscrit ) , puis Réhor …Sem...çà n’arrête pas pendant des générations et des générations ….pour arriver à ta mémée Eve Riri et à ton pépé Adam Riri. Voilà tu sais tout.
Tu avais aussi plein de cousins .Les plus anciens ils s’appelaient caïn ruri et abel ruri , mais il y avait de l’eau dans le gaz entre eux . C’est triste des frangins qui se foutent sur la gueule. Tu veux savoir autre chose ? Sur tes cousines ? Tes tantes ? Oui , je sais c’est choquant pour toi.
En tous cas ta mémée Eve Riri et ton pépé Adam Riri , c’est le début de la « belle histoire » .Je me demande qui a dragué l’autre en premier. Là -dessus il y a débat. C’est sûr que ton pépé et ta mémée étaient dans un rapport de causalité réciproque et le va-et-vient entre les deux était indispensable pour la suite de l’aventure.
La théorie qui a le vent en poupe , mais là-dessus je reste dubitatif , c’est la suivante : « Dans le jardin de l’Eden, ta mémée c’est sûr et certain , était sensuelle, séductible , séduisante, et pour cette raison dangereuse ! ». Tu me connais Toinet, je ne vais pas te bourrer le mou .
Je vais être recta avec toi mon pote, et c’est ainsi que j’affirme que :
« L’ECRITURE a inventé :  Toutes des putes».
C’est trop réducteur pour mon esprit ouvert. C’est pourquoi j’ai approfondi.
J’ai voulu aussi savoir s’il y avait coÏncidence de contenus. Mais voilà que je me retrouve simultanément à la place du sujet et à  celle de l’ objet. Maintenant je beugue comme toi au X° siècle avant J.C . du temps de nabu le babylonien. Mais crois-moi ta mémée ève riri et ton pépé adam riri , ils ont fait ce qu’ils ont pu  . Le libre-arbitre ( le péché) a été inventé longtemps après le fil à couper le beurre et par des culs bénis du genre triste-mormon-amisch-calviniste-pisse-vinaigre-peine-à-jouir-trouble-fêtes….Comme tu dirais Toinet :
« Que des pauvres chichis - Bulleux crabes - Vieilles miches en sauvette. »
Toinet ne soit pas triste , on traîne tous des boulets.Tu sais ce qu’on va faire ? On sort à la station Puteaux puis on va boire la tisanne  de ta mamie Félicie ; moi j’aime bien ta tonnelle rouillée et regarder les péniches qui passent .
Pissotières de fantômes ,conclue Toinet.
Note de l’éditeur : Il faut bien voir qu’ici il y a une sacré embrouille . Félicie normalement est la grand’mère de AntoineJR et non point de Toinet  !

CHAPITRE 4

Un texto m’arrive « ALERTE bis répétita »– vous avez un message NON LU de Rico à 18h25 : « AntoineJR . pas d’enquête sur la mort de SAN-ANTONIO .auguste te dira.rideau.rico ».

Ma boîte vocale vibre dans mon slip ,« ALERTE ter répétita »– vous avez un message de RP à 18h26 :« AntoineJR tu organises le G72 ». MESSAGES MARQUES COMME NON LUS.
J'avais oublié pendant la récréation.Je crois à une blague. Ou à une erreur . Mais je ne rêve pas ; il n’y a pas d’erreur . Quand même, je me dis R.P ., c’est sûrement République Française. Exceptionnellement et pour la 1° fois, je phone à Rico . C’est son vilain vassal ( un vrai lèche-cul-suce-pet ), qui me répond :
« Monsieur le Président n’a pas jugé utile de vous dire, Monsieur Antoine JR, que tout doit être ficelé dans 10 jours ouvrés, avec 3 propositions qui tiennent la route. Je vous croyais plus subtil . Maintenant s’il faut mettre les points sur les is, je le dirais au Président et je ne pense pas qu’il appréciera. Bien le bonsoir ».
Branle bas de combat ! Je monte un comité de crise. Tout le monde sur le pont et dans le plus grand désordre : Moi, AntoineJR, Auguste, Le Glaude, Justepine, Allessandra, Jérémie et les autres.

(Note de l’éditeur Monsieur le directeur des éditions « la rivière blanche »):
Ici nous avons pris la liberté de mettre cet imbroglio sous la forme d’une pièce de théâtre ; afin de rendre le tout plus léger. C’est titanesque).

AntoineJR :
Il est 19h 32 et on doit organiser le G72 et dans 10 jours , je dois présenter à Rico 3 menus qui tiennent la route. Déjà les G3 –G5 – G8 et G20 «  it’s not cake ».
Mais le G72 , c’est la sécurité, la bouffe, le logement, les loisirs, les parties de cultes,…çà me saoûle.
Je déclare le conclave ouvert mais n’ouvrez la bouche que si vous êtes sûrs que ce que vous allez dire est plus beau que le silence.
Vouiiii?
Ben-Mathias :
« Nal bouc dîne de moque !  Et de bouc ! », çà commence mal , AntoineJr , avec ton anti- djadisme-primaire . On ne sort pas un extrait de la « sourate de la vache » sans le mettre dans son con-texte. Allah ackbar !
AntoineJR :
« aïri fi zecic ! labasse benmathias ». «  Rhalla et merde ! une bonne fois pour toutes » !
Et les « accords toltèques socratiques» ? C’est pas dans le Coran ? C'est dans le Talmud . Mets toi à jour mon pote. Basta ben , Aki ?

Auguste :
Je suggère qu' il est temps de faire passer les principes avant les personnalités selon la 6° tradition et de laisser un droit de réponse aux minorités selon le 3° concept.
(le Glaude opine d'un clin d'oeil).
Les réunions de travail c'est toujours le foutoir. Maintenant , au moindre pet , moi je me barre. Je n'ai pas que çà à foutre.
Avant tout je connais Rico , le programme , c’est pour nous-zigs.
Démerdes-toi , AntoineJR  , mais il nous faut au moins la liste des pays participants ; çà c’est le mini et le maxi que l’on peut demander à Rico.
Il y a des détails techniques et des détails humains . Essayons de sérier :
La technique : ONE de ONE la SECURITE . C’est fini les lincoln,kennedy,saddate….flingués
comme des éléphants dans un couloir. Bon ensuite, c’est de la vaisselle.
Les problèmes humains faudra voir sur le terrain , à l’heure actuelle je ne fais que poser des jalons. Dans tous les cas il faut que le fil rouge soit le « total respect » , pour tout le monde.
La bouffe c’est très important et bien avant la culbute sur oreiller . Qui bouffe quoi ? Et par là-même, qui ne bouffe pas quoi ?
Il y en a qui mangent que des ruminants aux sabots fendus, d’autres que des crustacés , d’autres pas de vaches sacrées….
Les jours ouvrables ce n’est pas pareil non plus. Il y en a qui font la grasse mat’ les dimanches, d’autres les vendredis … enfin tous les jours de la semaine sont pris.
Le logement. Qui dort dans une yourte ? un tipi ? une tante !? . Qui dort par terre ? qui dort dans un palace 5 étoiles à 32.000 €uros la nuit… ?. Souvenez-vous du garsdafi qui avait planté sa tente berbère dans le jardin de l’élysée.
Pour les langues quand on aura la liste des invités on pourra avancer. Bon déjà il faut prévoir un interprètre de chaque langue pour chaque autre langue.
Exemple simple : un intervenant papou devra être compris en « live » par ses potes danois, russes et maliens….Cà va faire du monde.
Je ne veux pas maintenant charger la barque mais en passant et pour vous donnez une mince idée , la constitution bolivienne reconnaît 37  langues officielles qui sont dans l'ordre:  l'aymara...le canichana..le cayubaba...le leco, la machineri.... le quechua.....et pour finir le zamuco.
A part quechua , Toinet , tu peux déposer toutes ces marques. Un jeu de construction de marque leco , par exemple ; tu n’auras aucun problème et même pas la peine de faire de pub.
Fait attention à zamuco , c’est peut-être un chanteur ou un joueur de foot.
Ici je dois vous dire un aveu important. Vous savez que je parle 125 langues , patois et dialectes mais ce n’est pas sûr que çà suffise.
Dame ! Il me faut une journée pour avaler une nouvelle langue mais mon intestin en ce moment n’est pas en ordre de marche. Je ne peux rien bouffer sauf un peu de riz pendant 15 jours aux dires du toubi. Mais je connais un chinois qui peut écrire 100 mots sur un grain de riz .Donc ,çà peut s’arranger .Laisse-moi respirer , s’il te plaît Antoine JR. La tourista çà me met sur le flanc.
AntoineJR :
Merci auguste. Tu as parlé des mœurs .Mon père pour le G8 à Evian avait tout prévu, sauf. Le « sauf » qui tue. Sauf , bien sûr qu’un norvégien a crié aux loups quand il a compris que son plumard n’était pas garni. Imaginez un alsacien devant une choucroute sans les saucisses, sans les bouts de lard et sans la palette ; le cauchemar en cuisine. Steph king , même dans ses pires horreurs, n’a jamais été aussi loin.
SAN-ANTONIO a pu négocié au Royal-Danone . Il savait que « the king of bareim » était venu avec son harem de 300 têtes , pour une nuit. L’eunuque de service il a bien vu qu’il pouvait se faire un paquet de blé. Bon voilà l’incident diplomatique a été écarté de justesse. Le norvégien a retrouvé le sourire qu’il n’a jamais eu.
La bonne volonté c’est la paix entre les peuples et les accords d’Evian de 1962 non pas été rompus.
Le Glaude :
Si çà peut aider je parle le forlan ; c’est une langue parlée dans le frioul, au nord de venise. C’est bizarre comme langue ; « Tavaoutche » c’est une serviette , « Dupo » c’est mon Chéri d’Amour, « Raspa » c’est un verbe qui n’a pas d’équivalence….Bon il y en a sûrement parmi vous qui m’ont entendu dire au resto :
«  Raspa sè courtisch , MA  , ! EUUUUUUUUUUUU ! ».
Le forlan c’est facile .Quand tu sais dire « ŒUFS » au pluriel , tu te fais comprendre partout . Voilà je vous appris une langue qui pourra vous servir si vous allez à Villa-Santina .
Mais là je m’égare ; à part çà, il faut trouver un terrain pour construire :
.les aéroports,
.les ports de plaisance pour yachts de 660 feets.
.les ports pour porte-containers de 300.000 tonnes,
.des hotels, campings, auditorium, lieux de culte , cathédrales, mosquées, temples incas, protestants, bouddhistes….bordels, lupanars, jeux, loisirs, sports, golfs 18 trous ,polos, pétanque, tiercés ,casinos…... et annexes. Il faut que je liste.
Pour en revenir aux mœurs et sur ce qu’a dit Auguste. Il n’y a pas très longtemps, le patron de « isomatfiberwood » me téléphone :
« Salut le Glaude, tu pars demain pour nuuk ,n’oublie pas le bonnet et les chaussettes. Tu me dis au retour comment sont isolés les igloos. Bon voyage ».
Je vous l’ai fait courte ; donc je pars chez les inuits. Là-bas je suis invité à une petite bouffe par le chef du village.
Apparemment le « chef du village » ne connaît pas le « club med ».
Présentations. Bonjour tout le monde.
Les mecs çà va mais alors les nanas c’est terrible.
Sur le physique je dis rien parce qu’on ne doit rien dire sur le physique.
Mais l’odeur ! La femme du « chef de village » , elle cogne le phoque qui aurait bouffer des harengs pourris ; tout çà bouilli dans de la vieille pisse.
Elle n’a jamais lavé son pantalon de jogging en peau d’ours.
Elle me sourit avec des dents rouges à cause du sang qui vient de son hamburger qui est en fait un mini-bébé-phoque vivant .
Le « chef de village » rit comme une baleine, ce qui est un signe très positif .
Mon interprète ne sourit plus du tout. Il me dit que le « chef de village » , m’offre sa femme … et que je n’ai pas le doit de refuser…sinon il me balance illico aux ours alentour, parce que quand il est vexé çà le contrarie le « chef de village ».
Je me dis le Glaude , les gens susceptibles il y en a partout mais je suis vraiment dans la merde.
Je prends une fiole de bleu de méthylène dans mon sac et je dis : « je vais pisser ».
La cheffe est de plus en plus hilare. Faut dire qu’elle tape pas mal dans la gourde . Sa gniole est faite avec de l’huile de foies de morue fermentée.
Vite fait , par -62°, je me teins popol en bleu et je rentre comme çà dans le loft. La cheffe ne rigole plus. Elle pense que mon service 3 pièces a gelé.
Manque de pot , elle attrape le gosse et le fout dans sa gueule sanguinolante .
J’ai peur . J’ai vu que ses dents coupent comme des dents de castor ; de vrais ciseaux à bois.
Rien ne se passe comme çà devait se passer dans sa tête d’inuits .
Moi çà me soulage , pour la première fois de ma vie  , cette panne des sens.
Elle crache le morceau avec un air de dire : «  ben mon pote t’es pu bon à rien ; post-gelum-prostat-animal-trist ».
Et c’est là qu’elle se rabat sur l’interprète qui est en fait l’inter-prêtre de la vaste paroisse de nuuk . Sur le coup, j’ai sauvé le principal. Mais je ne suis pas fier .
J’ai choisi :« l’Injustice au Désordre » , ce qui n’est pas dans mon éthique perso.
N’oubliez jamais , les mœurs des pays , il faut les respecter . C’est plus qu’une simple question de politesse.
Bon moi , Antoine JR  , je mets une option sur « Urbanime et Constructions » , mais il faudra que j’aille voir sur place comment tout ce petit monde gargouille et tweets.
Antoine JR :
Tu as eu chaud Le Glaude par -62° .
Auguste :
Juste une petite chose en passant . Je reviens d’Afrique du sud qui est un pays simpliscime par rapport aux autres . Donc un pays normal.
Là- bas, je rencontre 10 Grands Rois , 829 chefs traditionnels importants et 5311 petits chefs tous reconnus par la république sud-africaine.
Bon je suis devenu copain avec le roi des zoulous goodwill zwelethini  de la province de kwazulu . That's all folk.
AntoineJR :
ASSEZ ! Là , Auguste tu pinailles , on en est à la mise sur pied d’un comité !
Et TOI , tu nous balances ton pote :« Monsieur goodwill zwelethini de kwazulu ».On verra plus tard pour ce mec .On va s’en occuper de ton mec et bien spécialement .
Quand même ton intervention me permet de dire : « CHAQUE INVITE SERA VIP  ».
Justepine :
Moi je veux bien m’occuper des piques/niques et des cadeaux . Vous voyez les apéros, les petits plats dans les grands , çà me branche.
Faudra prévoir un budget pour les premiers frais avant que je fasse un prévisionnel définitif. Bien sûr ce serait plus simple de piocher dans les guides du routard mais question boustifaille ce n’est pas très fiable .
Je suis d’accord avec Auguste , la bouffe internationale, çà n’existe pas ou alors peut-être des ravioles sauce tomate et c’est même pas sûr .
Il y aura toujours un zoulou qui ne mangera pas de tomate parce qu’il y a l’esprit de ses ancêtres dans les tomates. Rien qu’en Italie la tomate c’est pommo-d’oro . Dans les fêtes foraines on achète des « Pommes d’Amour » ; tu vois on rejoint Eve Riri , la mémée de Toinet . Cà reste très sensible. Et puis il faut que j’aille voir sur place.
AntoineJR :
Bon on a déjà , les langues, forlan compris ,les fleurs, le gîte et le couvert.
Pour les frais ce n’est plus la peine d’en reparler. Avec Rico, c’est « NO LIMIT » .
Je vous ferai établir une carte visa internationnale . Croyez-moi vos cartes marcheront en swiss et au vatican.
Et surtout ne me faites pas chier avec des justificatifs en pleurnichant du genre : « Tiens Antoine JR , j’ai un ticket de 2 cafés quand j’ai été voir sylvio berlu; c’est moi qui ai payé ». Je m’en tape . On n’est pas là pour jouer les petits bras. Et çà je ne le répéterai plus.
Mais je reviens vers toi Justepine . Réfléchis un peu. Tu ne vas pas pouvoir gouter à tous les plats de chaque pays.
Sans compter les tarentules d’un kilo et les concombres de mer, tu auras du mal à avaler tout çà . Tu n’as pas fait fort boyard. C’est dégueulasse et puis fais attention aux kilos .
Tu ne vas pas prostituer ton corps-beau pour l’Etat , et mettre en péril ta belle silhouette-bien-mignonne qui doit te donner bien du plaisir ainsi qu’aux ceusses qui ont le droit d’y tâter.
AntoineJR :
(Se tournant face à la salle, la main devant la bouche.
Je me pose des questions parfois - elle ne me fait pas de gringue ; ce qui en soit n’est pas normal vu que j’ai hérité du physique de sana - On ne lui connaît pas de copain…….bon j’ai d’autres chats à fouetter.)
« L’avenir on le fait » , n’oublies pas. Je comprends ton abnégation devant le devoir mais tu sais une légion d’honneur sur un corsage taillé dans un parachute…
Ce n’ai plus qu’un hochet de la république qui comme son génial inventeur l’avait prévu, ne te dédommagera de rien . Cà te fera une belle jambe en forme de poteau.
En tout cas c’est beau, ce que tu proposes, Justepine ; mais l’Etat ne mérite pas un tel sacrifice humain sur l’autel du prestige.
Puis pour les cadeaux qu’est ce tu veux dire ? C’est simple pourtant les cadeaux .
Justepine :
Non , les cadeaux c’est délicat ; il ne faut pas se planter .Il y a déjà quelqu’un qui a déjà parlé de la Bolivie pour les langues. Ma pote et enfant d'Hippocrate, « Caro-Sac de riz » revient de Potosi en Bolivie . (Le Glaude ouvre un œil et sourit avec attendrissement )
« Caro-Sac de riz », je l’ai connue à Lausanne. Elle n’a pas entièrement le look « total-tatoo-easy-buds-rider » , mais elle a été acceptée dans la bande à Bertha parce qu’elle aime les harley-davidson et qu’elle retape les « riders » cabossés.
Dans la bande à Bertha , il n’y a pas mal de comas éthyliques et de plaies à recoudre à « vif ».
Cà saigne beaucoup la tête. Avant l’expression :« c’est pas le pérou » , nous nous contenterons d’apprendre aux lecteurs que le grand Honoré usait de l'expression « Car cette magnifique protection sera pour nous les mines de potose. »?
(Note de l’éditeur : AntoineJR a si peu de culture , que dès qu’il chope une info il l’étale pire que de la confiture….mais en revanche ! tu verras plus après, qu’il a une « oreille rare »  ; sauf si tu quittes le train en marche…….).
Maintenant potosi est la ville la plus pauvre dans le pays le plus pauvre du monde. Donc si tu te complets de la misère des autres , tu sais où aller en wouacances.
« Caro-Sac de riz », pour se faire des contacts à potosi , elle pense faire des petits cadeaux qui entretiennent l’amitié.
Elle se pointe avec des chocolats , des gueulederaks , des téléphones portables…..Ils n’en veulent pas de ses cadeaux ; et pourquoi pas des fleurs pendant que tu y es ?
Non , les femmes veulent des capotes pour ne pas avoir 30 gosses de plus qui traîneront dans la rue  .
Et les hommes des « kits bien spéciaux » : de l’alcool à brûlé ( comme apéro), des feuilles de kat ( comme apéricubes) et des bâtons de dynamite .
Avec ce « kit  », les mecs peuvent aller arracher à la « montagne sacrée » , le très peu de « métal argent » qui reste.
Quand le Patron de la Bolivie viendra , n’oublions pas le kit ( avec en bonus  la montre « poinçon charquemont ») , et les préservatifs pour Madame .
C’est un exemple , vous voulez que je continue ?
Pour le chameau malien du président normal , il y a eu confusion ; ce n’était pas un cadeau.
Valérie-poucette-tweet vaut 1 chameau ; alors que le cours moyen d’une « white-female» en état de marche est de 70 chameaux ; cours officiel à la clôture de wall-street ce soir.
(Note de l’éditeur : Quelle horreur ! mais pour une fois ,c’est vrai)
Il ne faut pas d’ambiguïté pour un bon cadeau. Dans ce registre ,ne passons pas pour des novateurs; espèces dangereuses de tout temps et de tout domaine.
Tiens ! bocassa dont nous parlait allessandra ; il s’est bien planté avec ses diamants .
Quel cadeau empoisonné !
Valy n’a eu que des emmerdes . Après son AVC , le débris rêvait de copuler avec une princesse  british .
T’imagines , on t’offre gentillement un cadeau normal , puis te voilà appelé au Tribunal de Très Grande Instance Correctionnelle.
Bientôt on ne pourra plus envoyer une carte postale , c’est trop risqué .
Sur la carte , il peut y avoir un petit chien , des fois . Le propriétaire dudit canin te fait un procès au nom du « droit à l’image ». Te voilà en taule avec ta carte postale que t’as reçue d’un pote ,qui était en vacances dans les pyrenées.
AntoineJR :
Merci Justine ; je n’avais pas pensé que les cadeaux pouvaient être une source d’emmerdes. Qui veut ajouter une couche ?
Jérémie blanc :
Moi je veux bien m’occuper de la sécurité et du continent africain.
AntoineJR :
Bon , je vois que le comité avance et sans ordre du jour. J’en suis fortaise.
Allessandra :
Tony, je veux bien m’occuper des fleurs , des badges , et des chrétiens ; il y en a 2 milliards dans le monde.
(Elle commence un effeuillage intégral sur un air de salsa. Personne ne l’interrompt pour ne pas la vexer.)
AntoineJR :
Mais quels badges !? Puis dans les chrétiens tu veux aussi t’occuper des coptes ?
Bon déjà , tu ne m’appelles pas Tony devant tout le monde. Continues mais tu m’effraies à l’avance.
(se tournant vers la salle et en apparté : il est presque 22h30 , les enfants sont couchés et je peux vous dire que je la connais bien allessandra. J’ai déjà été chez elle . Elle habite chez ses parents. Bon, l’autre jour, elle me sert un café et puis il y a son père qui arrive nu comme un vers. Je ne peux m’empêcher de dire à allessandra dans le tuyau de l’oreille : Ton père il a vraiment une grosse bite !  Pour la complimenter quoi ! - Et encore tu n’as pas vu ma mère, qu’elle me chuchote.)
Allessandra :
(Complètement à poils . C’est çà l’innocence . Elle est aussi bien habillée à poils que si elle avait un petit costard chanel. Quand tu lui parles tu la regardes dans les yeux .Tout est naturel, sans provoc. C’est çà la vraie élégance ; elle est nature comme un yaourt.)
Ok, MONSIEUR ANTOINE JR .
Notre copine Rita habite maintenant chez moi .Elle a toujours fait dans l’humanitaire . C’est une sainte cette dame . Berurier et SAN-ANTONIO ont vraiment eu de la chance de la connaître et d’avoir fait ami/ami avec elle. Elle est très difficile dans le choix de ses amis.
Rita après avoir mis des caméras vidéos dans les urinoirs « VIP » de tous les aéroports , les palaces et endroits les plus classes de la planète ; elle a vu plus grand .
Maintenant elle a racheté tous les casinos de monaco , les sofitel…….D’ailleurs elle avait dit à Madamoiselle Diallo de se méfier du type de la chambre 2011 . Tu parles si elle le connaît.
En tous cas , Rita m’a donné une idée bandante . Je rêve de vendre à bocassa des badges estampillés :« Unicef-handicap-internationnal-un enfant par la main ».
Je lui dirais quand il aura bien raqué et avec mon sourire n° 5  :« Merci mon 'capitaine' de penser à vos petits blacks qui crèvent de faim. »
Je trouve ça cocasse cette idée. Je vais pleurer de rires et en pisser dans mon string .
Je pense aussi à raspoutine :« merci mon tsar , c’est gentil pour les petits tchèchènes que vous avez orphelinés »
N’ais pas peur , MONSIEUR ANTOINE-JR, je vais tout reverser à la RED-CROSS.
Pour les coptes , n’oubliez pas MONSIEUR ANTOINE-JR que j’ai été responsable de tout le staff du waldorf-astoria à N.Y.
J’en ai organisé des congrès, symposium et autres rencontres au sommet. Et je vais vous dire MONSIEUR ANTOINE-J
Répondre
C
Bonjour Caro
En lui citant Chateaubriand, je pense que notre ami saucisson-pinard a compris son erreur.
Juste pour sourire : souvent ceux qui méprisent ou contestent le Droit d'Auteur (ici, les ayants-droits) sont les mêmes qui défendent armés leur propriété privée, ou lancent leur chiens si on s'approche de leur chère bagnole, allez comprendre !
Amitiés.
C
Bonjour Claude Le Nocher,
Voilà un lambda qui marche sur des plate-bandes ! Ce "saucisson-pinard" serait en plus un con ?
Manichéen peut-être .
Vous auriez pu lui dire gentillement qu'il s'est trompé de blog.
C
game over
C
Action-Suspense n'ayant aucun but commercial, n'acceptant aucune publicité, refusant tous prétendus partenariats, pour insister sur de basses questions financières ? Comme disait Chateaubriand à Lamartine : "Faut pas te gourer de cible, sinon tu passes pour un con" (Mémoires d'Outre-Tombe, tome 247).
C
Ceux qui ne boudent pas le saucisson-pinard (en lisant Lamartine,Chateaubriand....et leurs potes) ,"Voilà, voilà, voilà..." comme disait Darry Cowl en conclusion d'une de ses improvisations inspirée ( là c'est peut-être du plagiat de plagiat ).
Et acheter un Patrice Dard à 1 cent d'occase sur un site américain ? qu'est ce qu'il en pense ?
http://san-antonio-interdits-inedits.over-blog.com/
C
Je n'ai pas parlé de plagiat, mais de parodie.
Je n'ai pas censuré ce texte, quelle que soit mon opinion.
Je n'ai pas la trouille des ayants-droits, puisque je l'ai laissé en place.
Je n'ai pas de leçon d'indépendance à accepter de qui que ce soit.
C
Ceci n'est pas un plagiat.Il faut y voir une estime pour FD. Il m'a fait rire et passer par biens d'autres sentiments.Dire que c'est de bon goût ,non.
Sur un blog rien n'est obligatoire;on prend ou on laisse.Ça devrait reste un espace de liberté .
Voila la trouille des ayants droits qui sort la tête.
http//www.sanantonio.interdits.inedits.over blog.com/
C
Je me suis longtemps demandé ce qu'il se produisait quand un admirateur de San-Antonio fume la moquette en se gavant de saucisson-pinard. Voilà donc la réponse. Je me permettrai de garder in petto mon opinion sur cette parodie. N'ayant pas la chance de faire partie des ayant-droits du regretté Frédéric Dard, et n'étant pas l'auteur de ce texte (bien qu'il semble se prénommer aussi Claude), je décline toute responsabilité en cas de poursuites. "Voilà, voilà, voilà..." comme disait Darry Cowl en conclusion d'une de ses improvisations inspirée.
O
Bonjour Claude
Effectivement San Antonio joue dans ses premiers romans dans l'intrigue classique oscillant entre Policier et espionnage. Son style littéraire n'est pas encore ébouriffant et farfelu comme dans les suivants, mais l'on sent déjà que bientôt il va se lâcher et proposer un style unique en son genre. Aujourd'hui ils semblent un peu vieillots mais oh combien jubilatoires
Amitiés
Répondre
C
Salut Serge
Je retiens, en effet, le terme "lisible". Quand je consulte mes vieilles fiches de lecture (tapées à la machine, donc préhistoriques), il y en a que j'écarte. Celles concernant des romans dont je doute qu'ils soient encore "lisibles", justement. Des vengeances trop caricaturales, des intrigues faciles à décrypter, ou bien ce genre de prose : "Quand je me pointais sur le lieu du crime, il était -environ- 7h23" / "Elle avait l'air d'avoir 26 ou 27 ans, et elle mesurait à peu près 1,64m" (des approximations trop précises, qui gâchent la lecture). C'est subjectif, certes. Mais ces romans empreints de lourdeur me semblent moins lisibles pour les lecteurs actuels, même de nos générations, le temps passant. Par contre, Frédéric Dard et bon nombre d'autres ont assez bien vieilli.
Amitiés.
S
Salut Claude.
Oui, les premiers San-A sont "datés", mais encore plus que parfaitement lisibles. La preuve: ils sont réédités! Pas le cas de Peter Cheyney, par exemple... Ma préférence pour le San-A des origines ne va pas vers les 4 ou 5 romans qui se situent pendant la guerre, aux intrigues espionnage répétitives. Ceci précisé juste pour pinailler, car tout Dard est à (re)lire..
Amitiés.
C
Bonjour Paul
Plutôt que "vieillot" ou "daté", je préfère dire "typique de cette époque". Car, tu le sais bien toi aussi, c'est ce que le public avait alors envie de lire : des romans d'aventures pendant la guerre (qui était encore proche) ou, du moins, de leur temps. La tonalité de San-Antonio est déjà vive ici, mai pas encore aussi ironique qu'avec l'expérience qu'il va acquérir. Très agréable de le retrouver, car je ne me suis pas privé de relire ce bouquin.
Amitiés.
O
merci, cher claude, de nous rappeler ces premières aventures déjà si savoureuses ... je vais ressortir ce volume de ma collection dès le week end prochain !
amitiés
olivier
Répondre
C
Oui, Olivier, une certaine légèreté chez San-Antonio, mais des romans noirs plus denses sous son nom. Et le duo Frédéric Dard-Robert Hossein fait merveille dans "Le sang est plus épais que l'eau". Ah, il y en a tant à redécouvrir !
Amitiés.
O
et dans un tout autre genre , j'ai lu (grâce à un échange sur votre blog ! ) le sang est plus épais que l'eau, écrit avec son complice robert hossein, et je dois avouer que j'ai été bouleversé par cette histoire tellement réelle et racontée avec un tel talent ..
C
Bonjour Olivier
Moi aussi, je me fais plaisir en relisant ces titres de San-Antonio, je ne le cache pas. La dernière fois que j'ai lu celui-ci, c'était en 1975, quand je l'ai acheté.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/