Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 05:37

 

Parmi les récentes rééditions de San-Antonio chez Fleuve Noir, Votez Bérurier ! est un polar que je viens de relire avec grand plaisir. Ce roman de 1969 est de nouveau disponible depuis juin 2011...

Le commissaire San-Antonio et sa mère Félicie passent leurs vacances dans la Seine-et-Eure. Il finit par être quelque peu ennuyeux, ce séjour à Saint-Turluru-le-Haut. Certes, l’ex-adjudant Morbleut apporte une certaine animation à l’hôtel, mais ils songent à partir. C’est alors que San-Antonio apprend qu’un crime a été commis à Bellecombe-sur-Moulx, la grande ville voisine. SAN-A-Votez Bérurier11On a assassiné chez lui, à coups de revolver, le candidat de gauche aux prochaines élections partielles. Et c’est maintenant son adversaire de droite qui a été égorgé dans sa baignoire, tel Marat, à l’insu de sa famille présente. Voilà qui excite l’intérêt de San-Antonio. Il retrouve le commissaire Conrouge à Bellecombe, ayant reconstitué les faits dans les deux affaires. Il semble qu’il s’agisse d’un fantomatique criminel.

C’est l’inénarrable inspecteur principal Bérurier qui apporte à San-Antonio son ordre de mission, signé du Vieux, pour reprendre l’enquête. Béru s’installe dans le même hôtel, où il va comme toujours faire son show, et bientôt sympathiser avec l’ex-adjudant Morbleut. Après avoir interrogé le domestique du candidat de gauche, San-Antonio cherche à joindre son jardinier, qui était sur les lieux. Si le commissaire découvre le chien embroché de ce Mathieu Mathieu, le jardinier s’est évaporé. Peut-être est-ce un témoin gênant qui aurait préféré disparaître, pour sa propre sécurité. San-Antonio et Bérurier rendent visite à la veuve du second candidat. La scène du crime, c’est la salle de bains, où il parait bien incertain d’assassiner quelquun. Surtout que toute la maisonnée était à côté.

Si le criminel était un fou, il agirait ouvertement, contrairement à ce qui s’est produit pour les deux meurtres. Une filature permet à Béru de vérifier qu’un ami de la veuve est suspect, mais n’avait pas de raison de tuer l’autre candidat. Le dernier postulant à la députation, indépendant, est sous protection policière. Après avoir connu un beau succès lors d’un meeting, l’homme est mortellement agressé dans son garage. Quoique, l’hypothèse d’une possible mort accidentelle émise par Bérurier n’est pas si stupide.

Voilà que Morbleut et Béru ont une idée qu’ils pensent géniale : puisqu’il n’y a plus de candidats vivants, c’est Bérurier qui va se présenter aux élections de Bellecombe. Le Vieux menace de révoquer son inspecteur principal, mais Félicie intervient pour plaider sa cause. Avec son programme révolutionnaire et faute d’opposant, Béru a toutes ses chances. Entre un attentat à l’explosif visant le nouveau candidat et la piste d’une certaine Natacha, San-Antonio espère bien élucider finalement ces trois énigmatiques meurtres…

 

SAN-A-VOTEZ1Ce roman démontre que les aventures de San-Antonio ne sont pas seulement un exercice de style sur le langage et une suite de situations débridées. Certes, on y retrouve avec un éternel plaisir le vocabulaire de l’auteur, qui enchante depuis toujours ses admirateurs. Bien sûr, dans toute sa démesure, le personnage de Bérurier est savoureux. On peut recommander son programme électoral, un vrai régal de fantaisie. L’adjudant retraité Morbleut, radical dans sa conception des enquêtes, pourrait bien ressembler au regretté comédien Noël Roquevert. On nous offre un peu de douceur pour compenser, avec la tolérante Félicie, mère de San-Antonio.

Surtout, cette histoire nous offre une véritable intrigue à suspense, d’un très bon niveau. L’aspect criminel est aussi subtil que solide. D’ailleurs, on peut noter les clins d’œil à Agatha Christie et au héros de Simenon : J’avise un petit bistrot, tout ce qu’il y a de sympa. C’est le café de province, avec de vieux guéridons de marbre, des boiseries encaustiquées et un comptoir d’étain. Voilà que je me mets à jouer les Maigret, à c’t’heure ! Outre l’humour, c’est donc une vraie enquête qui rend ce roman passionnant.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Serge 31 29/07/2011 23:46


Salut Claude.
Bon choix, grande période (milieu des années 60)durant laquelle San-A a peut-être construit ses meilleures intrigues. Relis "Faut être logique", de la même époque, un des 3 ou 4 San-A qui m'ont le
plus impressionné, et dont, bien des années après la lecture, je me souviens encore.
En ce moment, je lis "La Peuchère", premier roman de Dard, écrit à l'âge de 17 ans (1937). Bon, des maladresses, des phrases inutilement ampoulées par exemple. Mais, pour qui connaît les livres
ultérieurs, les fondements de l'oeuvre à venir sont bien là (un personnage catalyse étonnament la misanthropie à venir de Dard). En plus, cela me rappelle délicieusement "L'assassinat du Père Noël"
(pour l'époque et le décor, pas pour l'intrigue).
Amitiés.


Claude LE NOCHER 30/07/2011 07:19



Salut-bis, Serge... J'avais gardé un bon souvenir de "Votez Bérurier !" (et "Faut être logique" lu à la même époque était très bon, aussi, c'est juste) d'où mon enve
de le relire. Le fait qu'il soit réédité n'est qu'un prétexte... On insiste trop souvent sur le ton, alors qu'il savait construire magnifiquement des intrigues.


Ce qui est remarquable chez des auteurs tels que F.Dard, Simenon et autres, c'est que leur "écriture" apparaît très tôt, leurs bases existent en effet dès les
premiers titres. Si tu lis le tout premier J.F.Coatmeur (qui se passe à Douarnenez et Nantes, les deux villes qu'il connaissait bien), même s'il n'y a pas encore la maîtrise, on trouve déjà les
formes qu'il utilisera plus tard (et qu'il a "travaillées" grâce à Thomas Narcejac, entre-temps). Puisque, par ailleurs, nous évoquons Pierre Pelot, je pense qu'on ferait les mêmes
constatations...


Amitiés.



Elena 29/07/2011 21:31


Merci Claude ! Encore 3 semaines de vacances en Corse, mais la deuxième partie (aoûtienne)sera plus studieuse que la première. Une visite régulière sur votre site me distraira agréablement.
Amitiés.


Claude LE NOCHER 30/07/2011 10:55



Ce week-end s'annonce calme quant aux chroniques, un peu de farniente sous le soleil armoricain ne peut me faire de mal... A bientôt !


 



Elena 29/07/2011 16:59


Bonjour Claude,
Je vois que même durant la période estivale, il n'y a pas de repos pour les braves... Toujours de bonnes chroniques, très éclectiques qui ouvrent grandes les portes du genre et offrent des goulées
d'air pour tous les goûts.Amitiés. Elena.


Claude LE NOCHER 29/07/2011 18:02



Exactement, ma chère Elena : diversité rime aussi avec l'été !


De Claude Bathany à San-Antonio, de J-E.Nielsen à Pierre Pelot, de Pete Dexter à une bédé polar souriante, juste un point commun : le plaisir de lire...


Bon séjour en Corse si vous y êtes encore, bon retour à Lille si les vacances sont passées !


Amitiés.



Oncle Paul 28/07/2011 14:54


Bonjour Claude
La campagne électorale est lancée ? Au moins on sait pour qui tu vas voter !!!
Amitiés


Claude LE NOCHER 28/07/2011 15:03



Ben oui, Paul, ça fait quarante ans que je vote pour Bérurier et San-Antonio, j'vais pas changer maintenant, trop tard ! Au moins, eux tiennent leurs promesses et
nous font rigoler. Et puis, un petit "retour à nos bases" de temps à autres, ça fait diablement plaisir...


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/