Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 07:08

 

Le troisième épisode des enquêtes du commissaire Van In, le héros créé par Pieter Aspe est désormais disponible au Livre de Poche. ASPE-PocheQuelques mots sur Les masques de la nuit

Dans la banlieue chic de Bruges, un squelette est découvert lors de la rénovation d’une fermette. Le policier Pieter Van In et son adjoint Guido Versavel sont chargés de l’affaire. Ils interrogent les Vermast, une famille agaçante, aujourd’hui propriétaire des lieux. La fermette appartenait auparavant à une association, le Secours Flamand. C’est le vieil homme d’affaire Vandaele qui l’offrit à cet organisme caritatif. Un détail étonne Van In : la grille d’entrée est télécommandée. C’est curieux pour une propriété ayant hébergé des activités associatives. Quand le policier interroge le puissant Vandaele, ce dernier répond avec sérénité, expliquant même le détail qui a surpris Van In.

Grâce à un de ses anciens amants, Guido Versavel apprend que cette fermette fut encore une douzaine d’années plus tôt un lupanar, le Love. Ce bordel de luxe accueillit une clientèle de notables. L’autopsie du squelette révèle que l’inconnu avait subi une opération de chirurgie esthétique, plutôt rare à l’époque des faits. Les policiers ont reçu le renfort de leur collègue Baert, auquel ils n’accordent pas une grande confiance. Par contre, la jeune policière Carine Neels semble vouloir prouver son efficacité. Du côté de Vandaele et de son avocat Provoost, cette enquête dérange. Ils savent que c’est William Aerts, patron d’un bar-club financé par Vandaele, qui enterra le cadavre. Or, celui-ci est en fuite avec son pactole, direction l’île de Malte.

Linda, l’alcoolique épouse de William Aerts, livre une liste des clients de l’élite qui fréquentèrent le Love. Tous appartiennent au Secours Flamand. L’association est très liée au VLOK, parti politique fascisant. Van In et sa compagne Hannelore Martens, substitut du procureur, sont conscients qu’il s’agit d’adversaires influents. Il serait bon de connaître les activités réelles du Foyer, siège actuel de l’association. Une mission idéale pour la policière Carine Neels, à condition qu’elle ne prenne pas trop de risques. Si Van In est certain que l’énigme tourne autour de Vandaele, il sera difficile de trouver des preuves contre lui et ses complices…

Un roman d’enquêtes aux péripéties sinueuses. Sous l’influence de Hannelore, enceinte de cinq mois, Van In tente de mener une vie plus saine, évitant les abus d’alcool. Le policier conserve des méthodes d’investigation personnelles. Face à des gens haut placés, il lui faut être aussi subtil qu’offensif. On peut noter la tonalité ironique, qui n’épargne pas Linda ou la famille Vermast. Le cas de la victime retrouvée à l’état de squelette est plutôt singulier. Celui de la jeune Carine ajoute l’inquiétude au suspense Les révélations sur le passé de Vandaele et de ses amis expliquent leur cynisme. Malgré les obstacles, le tenace Van In parvient à définir le rôle de chaque protagoniste…

Cliquez ici pour ma chronique sur "Le collectionneur d'armes", une autre enquête du même commissaire Van In.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Paul Maugendre 30/11/2010 18:17


Bonsoir Claude
J'ai bien le dernier Van In, le premier que je lisais, et ton commentaire me conforte dans ma disposition d'esprit: en lire d'autres. D'autant que d'après ta notule, il y a une progression dans la
vie familiale de Van In, ce qui est toujours intéressant à suivre pour comprendre le caractère du personnage et son parcours professionnel et ses méthodes de travail.
Bonne soirée
Amicalement


Claude LE NOCHER 30/11/2010 20:24



Salut Paul,


Un personnage "évolutif" est : soit un inconvénient, soit un atout.


Un problème dans le cas des lecteurs qui, ignorant d'où il vient et où il va, situent plus mal le héros. Risque d'une "mauvaise grille de lecture", donc.
(De même que la formule promo "le Maigret flamand" ne convient pas du tout à Van In).  


Un avantage si on comprend que notre bonhomme (ex-alcoolo, enfin toujours un peu) déteste la bourgeoisie hypocrite et les familles/couples trop sûrs de leur position
sociale. Il évolue à chaque épisode, en gardant un état d'esprit plutôt libre et personnel (je crois, je ne les ai pas tous lus). Des jalons, des repères, mais un personnage
pas figé.


Bon, le style d'écriture pourrait être plus soigné, c'est sûr. Mais le roman populaire admet ce manque de performance stylistique, du moment que le but est
tatin... non, ça c'est tarte... euh, "le but est atteint".


Amitiés.


 



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/