Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 07:14
 

Travail soigné et Robe de marié, ces deux romans de Pierre Lemaitre ont séduit tous les amateurs de suspense. En ce début 2010, il nous a concocté un scénario aussi dense que les précédents : Cadres noirs (Calmann-Lévy).

Voilà quatre ans qu’Alain Delambre est au chômage. À 57 ans, cet ancien cadre a conservé son volontarisme, mais doit se contenter de petits jobs. Sa tendre épouse Nicole est son meilleur soutien. Adultes, leurs filles Mathilde et Lucie mènent leurs propres vies. Quand Delambre est retenu pour des tests organisés par BLC Consulting, il n’a pas l’intention de laisser passer cette chance. Il se prépare, étudiant le langage actuel des entreprises. Le jour venu, sur les onze sélectionnés, Delambre est évidemment le plus âgé. Il n’a rien à perdre, car un incident vient de lui faire perdre son dernier job. LEMAITRE-2010Ça semble un miracle qu’il soit retenu parmi les quatre qualifiés. Le consultant Bertrand Lacoste le reçoit. Il lui précise la mission des postulants. Il s’agit d’une simulation de prise d’otages, qui permettra d’évaluer en même temps la réaction des cadres concernés. Choquée, Nicole désapprouve ces méthodes, mais Delambre est décidé à tout.

Pour affiner une stratégie, il doit d’abord déterminer quelle est la société qui recrute, cliente de BLC. Grâce à une petite enquête, il devine que c’est le groupe pétrolier Exxyal. Ensuite, il n’a pas de mal à cibler les cadres qui seront soumis à la fausse prise d’otages. Pour obtenir des renseignements plus précis sur eux, Delambre va s’adresser à une agence de détectives privés. Ça coûte cher, aussi manœuvre-t-il sa fille Mathilde pour qu’elle lui prête la somme. Voulant être préparé à la situation, Delambre paie encore les services du nommé Kaminski. Cet ancien du RAID, viré pour défaillances, connaît tous les mécanismes d’une prise d’otages. Mathilde est furieuse d’avoir été bernée. Delambre ment à Nicole, prétendant que cet argent est un pot-de-vin qui lui garantit d’obtenir le poste. Pas convaincue, son épouse s’éloigne de lui. Durant la période précédant la simulation, Delambre opère un fichage complet du groupe pétrolier.

Baroudeur au passé trouble, Fontana organise l’opération pour BLC Consulting et Exxyal. Loin du jeu de rôle classique, il a scénarisé la prise d’otage dans chaque détail. Quand Delambre arrive, Fontana le sent particulièrement tendu. Pourtant, il y a moins de concurrence que prévu. L’action démarre, les cadres d’Exxyal ignorant le jeu cruel auquel ils sont confrontés. Pourtant, dès que le premier otage est interrogé par les supposés ravisseurs, les règles du jeu vont changer de façon spectaculaire. Fontana se croit capable de faire face, de s’opposer à l’escalade de la tension. S’il pense comprendre la psychologie de l’adversaire, il se trompe à plus d’un titre. Avec deux blessés légers et un otage ayant fui, la situation atteint un pont de non-retour. La suite des évènements n’est pas du tout favorable à Delambre. À moins qu’il ait encore des cartes en main…

Cette excellente intrigue s’inscrit dans la réalité socio-économique ultra-libérale, montrant les dérives perverses d’un système cynique : “Les candidats à un poste sélectionnent les candidats à un autre poste : je me dis que décidément le système entrepreneurial est drôlement au point. Il n’a même plus besoin d’exercer l’autorité, les salariés s’en chargent eux-mêmes. Ici le coup est assez puissant : avant même d’être embauchés, nous pourrons quasiment licencier les cadres en place les moins performants. Les entrants créent les sortants. Le capitalisme vient d’inventer le mouvement perpétuel.” Des méthodes extrêmes qui en rappellent d’autres, bien réelles et dévastatrices. Delambre garde “l’esprit cadres”, espérant appartenir à nouveau à ce milieu. Il ne rejette pas le principe, mais par-dessus tout il veut sa revanche. Il commence par duper sa famille, avant d’aller bien plus loin. À une longue mise en place du contexte, succèdent les parties mouvementées du récit. La tension se fait plus vive, le jeu devenant dangereux. Par ses précédents romans, on a pu constater que Pierre Lemaitre est un expert en scénarios à suspenses, fertiles en faux-semblants et en rebondissements. Avec “Cadres noirs”, il prouve encore une fois sa parfaite maîtrise d’une histoire fort excitante.
Cliquez ici pour lire ma chronique sur "Robe de marié" de Pierre Lemaitre.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Nathalie 18/11/2012 15:46

je suis devenue adepte de Pierre Lemaitre à la première page lue de Robe de Marié...C'est pour moi un de nos meilleurs écrivains de thriller. J'aime beaucoup ta chronique, je la mets en lien sur
mon blog

Claude LE NOCHER 18/11/2012 15:56



Bonjour Nathalie.


Même si son dernier roman en date a moins convaincu ses admirateurs/trices (je ne l'ai pas encore lu), Pierre Lemaitre est effectivement un excellent romancier.
Merci pour le lien.


Amitiés.



Luna 09/10/2011 10:53


C'est décidément une très belle surprise !
Deuxième découverte de l'auteur et deuxième très bonne surprise, autant dire que je ne compte pas m'en arrêter là ;)


Claude LE NOCHER 09/10/2011 11:10



Bonjour Luna


Je ne peux que confirmer : les suspenses de Pierre Lemaitre sont autant de bonnes surprises, de lectures passionnantes pour celles et ceux aimant des romans de
caractère !


Amitiés.



delauney patricia 17/09/2010 14:51


j'ai adore cadres noirs le livre est d'actualite on ne s'ennuie pas je le conseille a ceux qui aime les policiers et aux autres


Claude LE NOCHER 17/09/2010 16:14



Bonjour,


"Cadres noirs" un roman qui fait l'unanimité, effectivement. Et un auteur qui, après "Travail soigné" et "Robe de marié", s'impose comme un très bon ! Excellent
scénario, un peu effort sur l'écriture, et il sera parfait. Un romancier à suivre...


Amitiés.



Maïté Duflexis 03/03/2010 20:09


J'ai connu Pierre Lemaître avec "La robe de marié". Je viens de finir "Cadre noir". Il est scénariste et ça se voit. Ces suspens sont excellent : dès qu'on ouvre le livre, on ne le referme pas
avant de savoir ce qui va arriver au personnage principal. Vivement le prochain !


Claude LE NOCHER 03/03/2010 20:30


Bienvenue sur Action-Suspense, Maïté !
Et aussi bienvenue dans le Club des admirateurs de Pierre Lemaitre...
Voilà quelques longues années que je m'efforce de suivre l'univers du polar. Les exemples d'auteurs faisant l'unanimité sont très très rares. C'est le cas de Pierre Lemaitre, et je m'en réjouis.
Certes, il y a eu Franck Thilliez, mais peut-être pas avec cet engouement pour les scénarios construits, tels "Robe de marié "ou "Cadres noirs".
Est-ce ce qui manque aux amateurs de noirs polars, cette solidité des scénarios ? Je ne dis pas non. Les effets trop "copiés" ne nous excitent plus. On peut voir un certain renouvelement chez P.L.
(y compris entre les deux romans cités). Chez les Européens, j'avais souligné ça chez Sebastien Fitzek (voir mes articles) entre ses deux premiers titres.
Nous avons là un auteur à suivre absolument. Et avec Maïté, je dis "Vivement le prochain !"


Kactusss 24/02/2010 15:56


Ah ! Voilà il est lu chez Claude aussi ! Moi j'ai adoré ! Surtous les petits passages extraits de journaux tv, radio etc qui parlent de chiffres dont on entend parler tous les jours mais dont on ne
porte plus attention à force d'habitude...


Claude LE NOCHER 24/02/2010 17:15


Tu me connais, cher Philippe, je n'aime pas passer à côté des bons suspenses venant de sortir... Surtout que j'avais adoré "Robe de marié".
Les passages "d'actualité" auxquels tu fais allusion ajoutent à l'ambiance et sont bien vus.
Il est certain que, quand un journaliste télé nous annonce que la rémunération d'un PDG vient d'être fixée à XX millions, alors qu'il vient de licencier XXXX personnes, qui réagit vraiment ? Quand
les mêmes médias donnent la parole à ceux qui "trouvent sales" les tentes de SDF, qui réagit encore ? Quand on nous montre qu'on interne dans des camps de transit des familles sans papier, qui
bouge ? Peut-être parce que c'est plus de la communication que de l'information ? Et que nous sommes anesthésiés par cette com' ?
A ce titre, ces passages ont -sans doute- leur utilité... Faire réfléchir, peut-être ?
Amitiés. 


Serge 31 24/02/2010 00:14


Je viens de finir le précédent, "Robe de mariée" (j'ai souvent un train "poche" de retard). Très bien, Lemaître émérite architecte d'intrigue. Peut sans doute mieux faire question narration. Je
pinaille, il débute, vrai plaisir de lecture, et futurs grands textes aboutis à guetter. Amitiés...


Claude LE NOCHER 24/02/2010 07:37


Salut Serge. Mea culpa : je n'avais pas "repéré" P.Lemaitre quand il obtint le Prix Cognac pour "Travail soigné", mais "Robe de marié" et "Cadres noirs" prouvent de
très belles qualités scénaristiques (pourvu que le cinéma ou la télé ne le volent pas aux lecteurs). Les petites faiblesses narratives, que les pinailleurs attentifs que nous sommes relèvent
fatalement, sont vite oubliées puisqu'il sait nous tenir en haleine. Un bon, un très bon... un futur "grand"? l'avenir nous le dira.
Amitiés.


Frédéric Fontès 23/02/2010 20:43


J'use des comparaisons de plus en plus rarement. J'ai eu l'occasion d'en parler avec l'auteur et je sais que ça peut permettre aux fans de Katzenbach de tenter l'aventure avec un auteur français
qu'ils ne connaissent pas. La comparaison vaut surtout pour cette manière que Lemaitre a de partager ses romans en deux ou trois chapitres distincts. C'est simple et diablement efficace : l'avant,
le pendant, l'après. Une manière de jouer au chat et à la souris avec son lecteur, j'aime beaucoup ce genre d'attention.


Frédéric Fontès 23/02/2010 18:20


Merci Claude pour le coup de pouce !
J'aime comparer les deux derniers romans de Pierre Lemaitre à l'Analyste de John Katzenbach, tant pour la construction que pour la montée en puissance de son intrigue.


Claude LE NOCHER 23/02/2010 20:35


Aux visiteurs, le site de Frédéric est dès à présent répertorié dans les "Bonnes Adresses" d'Action-Suspense (Frédéric Fontès - lectures polar : http://4decouv.blogspot.com/ )

Frédéric, j'ai lu ta chronique (que j'approuve à 100%). Il est toujours préférable de ne pas comparer des romans, des auteurs, effectivement. Il est possible/probable que P.Lemaitre ait lu John
Katzenbach (pour la construction) ou l'excellent Joseph Finder (pour le thème de "Cadres Noirs"), voire "Le couperet" de Donald Westlake sur le même sujet.
De même que je n'explicite jamais (o presque) le titre d'un roman dans mes chroniques, j'évite les parallèles avec d'autres suspenses. Soit l'auteur s'est approprié un thème, un type de personnage,
un prétexte historico-politico-social, etc. et l'a utilisé à sa manière - pour un résultat convaincant. Soit il copie plus ou moins d'autres auteurs, et il y a peu de chances que ça retienne mon
attention plus de quarante pages.
Exemple : Dans "Seul contre tous" de Jeffrey Archer, l'auteur revendique l'hommage ou la parenté avec "Le comte de Monte-Cristo". Moi, j'aime - d'autres lecteurs, moins. L'essentiel est qu'il ait
écrit un roman solide, à mon humble avis.
Idem pour Pierre Lemaitre. Qui, je le répète, devra soigner les scènes un peu plus faibles en écriture, dans ses prochains titres. Mais, pourquoi l'aurais-je souligné dans ma chronique, puisque
j'ai été aussi emballé que le sont/le seront la plupart des lecteurs.
Amitiés.


Frédéric Fontès 23/02/2010 17:57


Je me suis régalé à la lecture de ce nouveau roman de Pierre Lemaitre. Encore une fois, il montre sa parfaite maitrise du suspense, et en plus, il crée sa "patte".
Je l'évoque dans l'article que je lui ai consacré ici : http://4decouv.blogspot.com/2010/02/cadres-noirs-de-pierre-lemaitre-2.html


Claude LE NOCHER 23/02/2010 18:12



J'invite les visiteurs d'Action-Suspense à découvrir le blog de Frédéric : http://4decouv.blogspot.com/ et en
particulier les articles consacrés à Pierre Lemaitre, dont : http://4decouv.blogspot.com/2010/02/cadres-noirs-de-pierre-lemaitre-2.html 

Une seule petite restriction concernant P.Lemaitre. L'excellence du scénario et de l'intrigue nous fait oublier que l'écriture est parfois, dans quelques passages, un brin négligée. Mais
l'important reste notre plaisir de suivre ses histoires...



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/