Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 05:37

 

Dans la collection Terres de France, chez Presses de la Cité, L’homme qui en voulait trop de Patrice Pelissier nous entraîne en Auvergne. Les Combes, c’est un hameau perdu dans le massif du Sancy. Une poignée de maisons, d’autant plus isolées qu’il neige fort en ce début décembre. C’est là que vivent Claude, un enseignant, et sa compagne infirmière Sylvie. Leur maison est encore en rénovation, la réparant selon leurs moyens. Celle où habite André, vieux bonhomme acariâtre, est carrément crasseuse. Il s’en fiche, c’est un logement qu’il loue à sa sœur qu’il déteste.

PELISSIER-2011À l’inverse, le confort règne dans le gîte de Noémie, qui reçoit ponctuellement des touristes. C’est chez elle que les voisins se réfugient en cas de Blitz, car elle dispose d’un générateur électrique. Le Blitz, ce sont des périodes comme celle-ci, où la neige coupe les relations avec l’extérieur. Dernière habitante, Julia est une Hollandaise de quarante-sept ans ayant rompu avec son passé après le décès de son mari. Elle a aménagé sa maison à son goût, offrant sans doute la plus agréable ambiance du hameau.

Il arrive que Julia invite chez elle des amants de passage. C’est le cas d’Alex Marchand, un bellâtre de trente-cinq ans. Séducteur fauché, vivotant entre jobs occasionnels et générosité de ses conquêtes, il aimerait prolonger son séjour ici. L’isolement, causé par la neige ayant envahi la contrée, lui donne ce prétexte. Il se sent bien adopté par les gens des Combes. Peut-il deviner que Noémie n’a pas une si bonne opinion du voisinage ? Au moins Alex sait-il que le vieil André a deux armes dangereuses : un fusil puissant et un armagnac dévastateur. Alors que l’alerte météo est au plus fort, un étranger au hameau débarque après (dit-il) un incident en voiture. En réalité, ce Maurice Jésup représente une menace. Trop bien renseigné sur chacune des personnes vivant là, il sera le catalyseur du drame qui va bientôt se jouer en ces lieux.

Quelques jours plus tard, on découvre qu’un massacre s’est produit au hameau. Les premières constatations effectuées par les gendarmes, des enquêteurs de toute la région arrivent massivement. Outre un général, le procureur, le préfet, les journalistes ne vont pas tarder à rejoindre les Combes. Le carnage ayant causé six morts, l’affaire est sérieuse. On finit par retrouver un survivant à l’extérieur du hameau, gravement blessé, dans le coma, rapidement hospitalisé à Clermont-Ferrand.

Le jeune gendarme Delaire apparaît le plus efficace, notant tout dans son petit carnet, à l’ancienne. Il y dessine un plan qui a le mérite de mettre à plat la scène de crime dans son ensemble. Néanmoins, ça ne lui indique pas l’enchaînement meurtrier, ni les raisons du massacre. Le septième homme, la victime gisant dans la neige à l’extérieur du hameau, est le suspect probable. Pourtant, les enquêteurs ont fort peu de chances de retrouver la vérité…

 

Il s’agit bien d’un roman policier dans la tradition. Le décor montagneux et un petit groupe de personnes s’y prêtent, loin de tout sous une tempête de neige. Une partie de la narration est assurée par Alex, témoin intrusif. C’est plutôt un oisif profiteur qu’un vrai cynique, mais il évolue avec les circonstances. Du côté de la gendarmerie, on nous raconte objectivement les faits. De gros moyens sont déployés, mais peu d’hypothèses réellement étayées, faute d’éléments.

La tonalité du récit ne cherche pas une noirceur chargée. Hormis la reconstitution des crimes, peu de violence exprimée puisque le résultat est déjà sanglant. Les portraits n’accablent pas les protagonistes, sans masquer leurs failles, ni leur jeu parfois malsain. On constate la dégradation menant au carnage, on ne juge pas. Classique encore : on dispose de plus d’atouts que les enquêteurs, belle astuce pour créer une complicité avec les lecteurs. Une sympathique pirouette finale conclut cette affaire. Un suspense très réussi, extrêmement plaisant à lire.

Partager cet article

Repost0

commentaires

lawrenta 12/04/2020 11:10

C’est si vrai. Je l’ai vécu moi-même et le Dr Ogala m’a aidé à résoudre de graves problèmes dans ma vie. Le Dr Ogala a corrigé ma relation en moins de 24 heures. il est génial et sait vraiment ce qu’il fait. Je l’ai recommandé à tout le monde. Ce lanceur de sorts est très, très bon. Professionnel, précis, sincère et très expérimenté. Merci pour votre travail! Je remercie mon ami de m’avoir informé de toi. Je dois te parler de mes problèmes. Je ne m’attendais pas à des résultats instantanés et j’étais prêt à attendre quelques mois. À ma grande surprise et à mon étonnement, j’ai commencé à voir des résultats après quelques jours de casting. Tu es vraiment géniale. Ceci fortement recommandé. C’est la vraie chose. Essayez-le et vous ne serez pas déçu! Besoin d’aide? contart lui WhatsApp Dr Ogala à '2347061120360 ou
Drogalaspells@gmail.com par courriel

:: IL PEUT AUSSI VOUS AIDER AVEC ::

1. Ramenez votre petit ami ou votre petite amie
2. Ramenez votre mari ou votre femme
3. Gagnez la loterie et la promotion dans les bureaux
4. Vous aider à tomber enceinte si vous avez besoin d’un enfant
5. Traitement complet de tout type de maladie le contacter maintenant via: Drogalaspells@gmail. Com... vous pouvez appeler ou WhatsApp avec ce numéro de téléphone mobile no 2347061120360.

Yv 27/10/2011 18:00


Bonjour Claude
livre fini (billet pas encore publié) et j'ai pris du plaisir à lire cette enquête et le déroulement des faits : pas révolutionnaire, mais bien agréable


Claude LE NOCHER 27/10/2011 18:05



Salut Yv...


Pelissier ne cheche effectivement pas à bousculer les traditions, mais il en joue. Avec ce plaisir d'écriture qu'on aime trouver chez certains auteurs. Ce qui
installe une petite complicité avec les lecteurs. D'où une lecture très agréable (pour moi aussi).


Amitiés.



Yv 06/10/2011 12:33


Ah chouette, ravi de voir que tu as aimé, parce qu'il m'attend et que je ne savais trop quoi en penser. Je me lancerai donc dans cette lecture avec moins d'a priori


Claude LE NOCHER 06/10/2011 15:14



Bonjour Yv


Pas un roman noir, mais un suspense très bien agencé qui se lit très agréablement !


Amitiés.



patrice pelissier 03/10/2011 12:38


Bonjour Claude et merci beaucoup pour votre article, je le mettrai en lien sur mon site et bravo pour votre blog.
A très bientôt peut être lors d'un salon.
Amitiès
Patrice Pelissier


Claude LE NOCHER 03/10/2011 15:27



Bonjour Patrice


Merci de votre visite. Cette chronique exprime tout simplement le plaisir que j'ai éprouvé à lire votre roman. Le lien avec votre site figure dès à présent dans la
colonne des Bonnes Adresses. Il n'est pas exclu que nous nous croisions un de ces jours dans un salon, en effet.


Amitiés. 



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/