Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 07:17
 

Pour la collection Spécial-Police du Fleuve Noir, Jean Mazarin créa le personnage du commissaire Lucien Poirel. C’est un jeune policier efficace de la PJ, peu conformiste sans être vraiment rebelle car il reste un vrai flic, fouineur dans ses enquêtes. Ce sont ses adjoints qui apportent une part souriante à ses aventures. Typique d’une époque, Lucien Poirel est un de ces héros à redécouvrir.

Il vit sa première enquête dans "La morte du petit matin", en 1976. Il revient dans "La haine dans les veines" (1976). M.Bertrand-Raynaud est un puissant promoteur immobilier. MAZARIN_1.jpgQuand sa seconde épouse, Sylvia, a un accident de moto, il n’hésite pas à réclamer une enquête. Il soupçonne ce comité de défense qui s’oppose depuis de longs mois à l’un de ses projets. Récemment encore, il a été menacé par courrier. Le commissaire Lucien Poirel interroge Luc Mazenet, prof et responsable de ce comité. Un flic non-conformiste face à un prof provocateur, ça engendre une sympathie naturelle entre eux. Certes, les menaces sont bien légères, mais Mazenet dit-il toute la vérité ? Yseult, la fille du promoteur, fait des confidences au policier. Sa belle-mère Sylvia a un amant. Peut-être son père le sait-il, et a voulu la supprimer, suggère Yseult sans vraiment accuser.

Le lendemain, Sylvia Bertrand-Raynaud est assassinée chez elle. Son mari étant loin, il n’est pas suspect. Diriger les soupçons vers Mazenet ou un de ses amis, c’est un peu facile. Pourtant, on a aperçu une voiture ressemblant à celle du prof non loin de la maison du crime. Le rôle de Jean-Philippe Royon, amant de Sylvia, proche collaborateur de son mari, n’est pas clair du tout. Sylvia et lui avaient-ils réellement décidé de partir ensemble ? On évoque une possible négociation entre Sylvia et son mari, avec une forte somme à la clé. Frantz, jeune étudiant allemand qui est l’amant d’Yseult, a quitté rapidement Paris pour disparaître dans son pays. L’ombre d’une vengeance apparaît bientôt probable…

Sa carrière se poursuit avec "Sondages sur la mort" (1976). Un enquêteur d’un institut de sondages est découvert mort à son domicile en fin de journée, le mardi 26 septembre 1975. MAZARIN 2Le commissaire Lucien Poirel ne manque pas d’éléments. La feuille de route et les rapports de la victime permettent de reconstituer son emploi du temps. Tout semble en ordre. Sauf que la dernière personne, indiquée comme interrogée par l’enquêteur, affirme qu’elle ne l’a pas vu. Ce qui est surtout curieux, c’est que Mlle Tellier n’est pas inconnue des fichiers de police. Ancienne stripteaseuse sous le nom de Nadia Bombe H, elle tient aujourd’hui un bar, le Ninon. Elle fut la compagne de Ramon Lassiro, truand emprisonné suite à un gros coup.

Cet après-midi là, le sondeur vit aussi Mme Passeloup, dont le mari est pompier. Jouant volontiers au séducteur, a-t-il tenté sa chance avec la sensuelle jeune femme ? Celle-ci traîne dans l’immeuble une réputation de mauvaises mœurs. Quand les cow-boys de l’Antigang débarquent dans cette affaire, Poirel et ses adjoints doivent-ils attendre que les Superflics retrouvent Ramon Lassiro, qui vient de s’évader ? On suppose que le truand reviendra dans le quartier où habite sa compagne. À moins qu’il n’y soit déjà caché ? Si l’enquêteur-sondeur l’a remarqué, le fugitif l’a peut-être éliminé. Ou bien est-ce le pompier, pensant que sa femme le trompait avec la victime. Quant à la jeune femme qui a trouvé le corps, il ne faudrait pas trop vite l’oublier. Même si l’Antigang coince le truand en fuite, même si un rhume lui embrume un peu l’esprit, Poirel poursuit ses investigations…

MAZARIN 3On retrouve Lucien Poirel dans "L’assassin des petits Mickeys" (1977), puis "Les flammèches du Diable" (1977), avant "Cadavre sur la chaîne" (1977). Dans une usine automobile, le cadavre de Georges Mortier est découvert dans le coffre d’une voiture neuve, sur la chaîne. La victime était employé depuis longtemps ici. Entre direction et ouvriers, il avait des responsabilités. La veille, une altercation avait opposé Georges Mortier au jeune Joël Dellière. Son hostilité n’était pas causée par le manque de métier de Joël, mais parce qu’il était l’amant de sa fille. Il ne voyait pas ça d’un bon œil. D’ailleurs, les relations entre Mortier, veuf, et sa fille Martine étaient froides, voire mauvaises.

Poirel essaie de déterminer ce que Georges Mortier venait faire à l’usine en plein milieu de la nuit. On peut envisager une affaire d’espionnage industriel, sur laquelle il aurait voulu enquêter. C’est l’avis de Ducoin, le chef de la sécurité. Néanmoins, des questions subsistent. Pourquoi entrer dans les locaux en cachette, et choisir justement une nuit où Martine sera absente ? Un fantomatique inconnu est venu cherchez Mortier chez lui cette nuit-là. Un voyage-éclair en Alsace apporte de nouveaux éléments capitaux à Lucien Poirel…

Suivent deux autres de ses enquêtes, "Comptes en retour" (1978) et "Un crime au cœur" (1978). Ayant démissionné de la police, on le retrouve pour la dernière fois dans "Chaudes, les calanques" (1980). Spectacle toujours désolant que de voir détruits des hectares de forêt en bord de mer sur la Côte d’Azur. LMAZARIN 4a rumeur prétend que les promoteurs immobiliers sont parfois les commanditaires de ces incendies libérant des terrains à bâtir. Le feu qui a ravagé le massif de la Carqueirade a causé plusieurs victimes. Un couple a voulu fuir les flammes, au lieu de rester au Camping des Crêtes où ils séjournaient. Certains suggèrent aux héritiers du couple de porter plainte contre le camping, resté protégé du feu. On compte trois autres victimes, l’équipage de l’hélicoptère surveillant la progression du feu. Ce n’est pas un accident, on a tiré sur l’appareil. Peut-être le responsable est-il le pyromane, ou une personne ne voulant pas laisser de traces de sa présence sur les lieux. On peut imaginer un lien, indirect, avec le nouveau port construit à proximité. Le promoteur est un ami de Jean-Marc Lanfranc, avocat et politicien au parcours discutable. Qui est lui-même l’ami d’Ange Moscatelli, ancien truand et aventurier devenu restaurateur. Ce dernier s’occupe toujours d’un trafic de drogue, secondé par Laurent Faggini.

Ayant démissionné de la police, Lucien Poirel est désormais journaliste indépendant. Il retrouve dans la région l’adjudant de gendarmerie Thomas, avec lequel il avait naguère sympathisé. Malgré leur volonté certaine d’établir le rôle de leurs suspects, les deux hommes s’opposent à forte partie. L’étrange Damiens et ses dangereux complices doivent étouffer tout scandale avant qu’il n’atteigne Lanfranc. Laurent Faggini, qui commit une erreur aux lourdes conséquences, risque de devenir le détonateur de cette affaire entre pègre et pouvoir...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Patrick 27/08/2012 18:47

J'ai découvert Jean Mazarin dans la collection Anticipation du Fleuve, il y a bien longtemps ..
Jamais lu en policier , il faudrait que j 'essaie ...:)
Bonne soirée Claude...

Claude LE NOCHER 27/08/2012 20:05



Salut Patrick


Oui, j'attire vraiment ton attention sur cet auteur (toujours bien vivant). J'aime moins sa série "Un privé au soleil", mais ses autres polars - y compris sous le
nom d'Emmanuel Errer - sont très intéressants. Je lui ai consacré plusieurs chroniques ici, pour montrer sa diversité.


Amitiés.



Serge 31 01/01/2010 12:17


Merci de continuer ta remontée du Fleuve... Je ne me souvenais plus que Poirel devenait journaliste dans son ultime aventure. Ce qui me renvoit au reporter qu'il a créé ensuite, Max Bichon, le
temps de seulement trois enquêtes malheureusement, mais qui sont pour moi ce que Mazarin à écrit de meilleur (avec "Collabo-Song", évidemment).Au plaisir de continuer à te lire en 2010. Amitiés et
voeux sincères.


Claude LE NOCHER 01/01/2010 13:52


Meilleurs Voeux, cher Serge !
Ah, Max Bichon, journaliste au "Super" (qui vécut même une aventure chez moi en Bretagne", dans "Halte au crabes") ! Ensuite vint la série "Un privé au soleil", où la comédie l'emportait sur
l'intrgue, soyons francs. Quant à "Collabo Song", je crois bien que j'en parlerai séparément, oui.
Oh oui, ça va continuer tant que je pourrai. Et quelques-unes des nouveautés de ce début d'année m'attirent diablement ! C'est reparti pour cette année 2010...
Amitiés.


Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/