Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 05:37

 

Même un roman assez court tel que Calibre, publié en cette rentrée 2011 chez Série Noire, reste digne de cet excellent auteur qu’est Ken Bruen…

Vous connaissez probablement la série de romans d’Ed McBain consacrée au 87e District, ce commissariat d’Isola où enquêtent Steve Carella, Bert Kling et leurs collègues. Peut-être avez-vous aussi suivi les flics californiens des noirs polars de Joseph Wambaugh, plus vulgaires et brutaux que ceux d’Isola. Transposez ces groupes de policiers dans l’univers de Ken Bruen. Vous voici au commissariat de Carter Street, au sud-Est de Londres, BRUEN-2011-SNentre le quartier de Clapham et celui, cosmopolite, de Brixton. Pas vraiment la crème de la police britannique, ici.

Certes, l’inspecteur gay Porter Nash (qui ne manque pas de réparties) figurerait parmi les plus efficaces, mais son histoire de cœur avec le barman Trevor lui complique un peu la vie. Sous les ordres du superintendant Brown, Roberts est censé être le patron de la brigade, mais il ne maîtrise pas grand-chose. Pas loin d’être viré après avoir subi de sérieuses mésaventures, même s’il se la joue viril, le policier McDonald passe aujourd’hui pour un lâche. Si elle n’est guère gradée, sa collègue Andrews s’avère plus courageuse que lui, en effet.

L’agente noire Falls est aussi proche de l’exclusion : Soupçonnée d’avoir buté un tueur de flic, puis séjour en désintox, addiction à la coke presque mortelle et aventure homosexuelle avec une poseuse de bombe. Intervenir dans les écoles ou s’occuper de dossiers criminels archivés, ça ne risque pas de la sortir de l’impasse. Le plus gratiné du commissariat, c’est Brant. L’exemple parfait du flic corrompu, combinard, grossier et manipulateur. Un type dont il faut se méfier, quoi qu’il arrive. Il a pourtant une saine passion : Brant adore les romans noirs, dont il possède une grande collection. S’imaginant à la hauteur de Wambaugh ou McBain, il se croit capable d’écrire un polar. Il a le titre (Calibre), le synopsis lui est suggéré par Porter Nash, mais le roman reste à raconter.

L’affaire qui les occupe en ce moment, c’est la recherche d’un tueur s’attaquant à des personnes impolies, agressives. Avec courtoisie, il informe par courrier les policiers des raisons de sa mission meurtrière. Celui qui signe sa missive du nom de Ford en a déjà supprimé deux, en guise de leçons de politesse. Il ne tarde pas à continuer car les malappris, victimes potentielles, ne manquent pas. Il a un point commun avec Brant : c’est un amateur de romans noirs, pas forcément des mêmes auteurs que le policier. Pas d’inutiles cachotteries : ce quadragénaire à l’allure ordinaire dirige un cabinet comptable. Il considère la nommée Mandy comme sa petite amie, dépense beaucoup pour elle. Ce n’est pourtant qu’une prostituée plutôt moche, qui se contente de profiter de la situation.

C’est Porter Nash qui a été chargé d’enquêter sur l’assassin des malpolis, mais il n’avance pas du tout alors que les crimes se poursuivent. Brant compte utiliser la policière noire Falls comme appât, celle-ci lui étant redevable d’un service. Elle joue bien son rôle de casse-pieds insolente dans les lieux public du quartier. Néanmoins, ça ne suffit pas à attirer le tueur. Une piste obtenue grâce à un indic permet à Brant, l’homophobe, de se rapprocher de Porter Nash, le gay. Est-ce pour faire respecter la loi que Brant tient à coincer le coupable ? On se doute que son objectif est plus intéressé. En effet, Porter Nash et son collègue pourri situent le tueur, trouvant même un bel indice. L’assassin, qui s’est cru supérieur, ne sait trop comment réagir. D’autant que Brant lui met la pression…

On peut se contenter de suivre l’intrigue d’un roman de Ken Bruen, d’apparence décousue tel un puzzle, mais dont l’ensemble constitue un tableau complet. Ce serait perdre une partie de la complicité installée par l’auteur. Car le but de cet amoureux des livres, c’est de partager avec le lecteur des références similaires autour des polars. Outre les romanciers déjà cités, on évoque aussi Charles Willeford et quelques autres. C’est surtout Jim Thompson avec son roman Le démon dans ma peau, où un shérif tue impunément, qui sont au cœur du récit. Quant à la tonalité narrative de Ken Bruen, on s’en régale. C’est toujours un plaisir de se promener aux frontières de l’amoralité en sa compagnie.

D'autres titres de Ken Bruen chez Action-Suspense : "En ce sanctuaire" - "Brooklyn Requiem" - "London Boulevard".

Partager cet article
Repost0

commentaires

La petite souris 17/09/2011 16:48


si je te dis que celui là est dans ma ligne de mire ça t’étonne? ^^


Claude LE NOCHER 17/09/2011 17:50



Salut Bruno


Un pilier, un repère, un incontournable, pour tous les passionnés de polars et romans noirs.


Amitiés.



Pierre FAVEROLLE 16/09/2011 10:02


Salut Claude, Ah ! Ken Bruen ! Un de mes auteurs favoris ! Evidemment, je l'ai acheté, je vais bientôt le lire bien sur. Amitiés


Claude LE NOCHER 16/09/2011 11:01



Salut Pierre


Ici, Ken Bruen s'adresse plus que jamais aux passionnés de roman noir, dont nous faisons partie. Délicieux pour ses admirateurs, pas de doute.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/