Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 05:07

 

Bien que publié au printemps 2012, Arab Jazz de Karim Miské (Éd.Viviane Hamy) reste dans l’actualité puisqu’il a été primé fin septembre. Une intrigue criminelle mais, davantage encore, un regard sur notre époque.

MISKE-2012Hôtesse de l’air, Laura Vignola a été assassinée chez elle, dans un immeuble du 19e arrondissement de Paris. Elle est morte d’hémorragie après avoir été mutilée, torturée. La jeune femme était issue d’une famille de Niort adepte des Témoins de Jéhovah, avec laquelle elle avait rompu tout contact. La police a été alertée par un appel téléphonique venant du 18e. Les flics de ce quartier n’ont pas trouvé de témoins, ou sont réticents à collaborer avec leurs collègues du 19e. En réalité, le premier qui a découvert le cadavre, c’est Ahmed Taroudant, voisin de la victime. Âgé de trente ans, ce métis arabe vivote en touchant l’Allocation Adulte Handicapé. Il fut suivi par le Dr Germain, un psy, suite à une sévère dépression. La passion d’Ahmed, ce sont les polars classiques ou moins bons qu’il achète au bouquiniste brocanteur du coin, le vieux M.Paul. Par ailleurs, Ahmed se laisse souvent envahir par des rêves et des réminiscences de son passé tourmenté.

N’ignorant pas qu’il ferait un parfait suspect, d’autant que la belle Laura n’était pas insensible à son charme, Ahmed prétend ne rien savoir face aux enquêteurs. Un curieux duo, ces deux protégés du commissaire Mercator. La rousse Rachel Kupferstein, Juive ashkénaze, admiratrice d’Ellroy comme Ahmed, s’interroge sur le possible sens religieux du meurtre de Laura. Sceptique face aux croyances, elle est certaine qu’on a voulu souiller la victime. Son partenaire Jean Hamelot est fils de communiste de Saint-Pol-de-Léon. Ce Breton lunaire préfère Horace Mac Coy ou Hammett, parmi les valeurs sûres du roman noir. Au commissariat, Rachel sait pouvoir se fier au jeune flic Kevin Gomes, beaucoup moins à leur collègue Meyer. Selon Gomes, les parents de Laura sont des Témoins de Jéhovah aux convictions extrémistes. De son côté, Ahmed doit reprendre quelques séances chez le psy, s’il veut avoir l’esprit clair afin de contribuer à l’enquête sur la mort de sa voisine.

Rachel et Jean espèrent que les amies étudiantes de Laura leur offriront une piste exploitable. Si le crime est religieux, faut-il suspecter plutôt parmi les jeunes le Juif hassidique Ruben ou le prêcheur musulman Moktar. Politisés au temps de leur groupe de rap 75-Zorro-19, ils s’investissent désormais dans l’excès religieux. Le rôle du coiffeur juif Sam ou d’un imam autoproclamé du secteur resterait autant à déterminer. Je ne sais pas ce que cache cet assassinat, mais il est bien à l’image du quartier. Avec des fous de Dieu postés à tous les carrefours résume Rachel. Peut-être, l’origine du crime vient-elle de New York. Là-bas, Dov Jakubovicz, un juif rasta intello, a créé un hallucinant produit, la psilocybine, distribué sous le nom de Godzwill avec l’aide de Susan et James Barnes, frères et sœurs. Ahmed, Rachel et Jean pourront-ils vraiment éclairer les mystères de cette affaire ?

 

MISKE-GPLPCe roman (dont le titre s’inspire du White Jazz de James Ellroy) a été récompensé par le Grand prix de Littérature policière 2012. Un très bon choix du jury. Certes, les trois principaux personnages sont amateurs de polars, ce qui offre déjà une complicité avec les lecteurs. Ahmed et son mur de livres, les passionnés s’y reconnaîtront. Deuxième atout favorable, ces trois-là ont un passé compliqué, chargé, qui induit sans doute leur difficulté quant à l’approche du sexe. L’ombre de Freud et de Lacan plane sur leur personnalité, autant que leur vécu familial.

Enfin et surtout, religions et communautarismes sont au centre de cette histoire complexe. Un thème actuel, omniprésent dans cet arrondissement bigarré dont l’auteur se plait à décrire l’ambiance. Ahmed ou Rachel ont pris de la distance par rapport aux croyances. À l’inverse, on observe ici une radicalité dans la pratique religieuse, les intégrismes de tous bords manipulant les esprits et les trafics. Banalisé par une intégration relative dans la société, un phénomène pas si aisé à décrypter. Le roman noir témoigne de telles questions sociétales, c’est bien ce que fait Karim Miské dans cette sinueuse et passionnante histoire.

Partager cet article
Repost0

commentaires

formation hotesse de l'air 24/05/2013 16:28

"Arab Jazz" est un polar insolite, qui mêle de nombreuses qualités rarement toutes associées: l'intrigue est très bien construite et surtout, le style est très poétique et l'auteur sait utiliser les points de vue de manière remarquable pour nous faire partager les émotions des personnages comme rarement! L'écriture est très originale de même que les personnages (des policiers lettrés et littéraires, ce n'est pas si fréquent dans les romans!). A LIRE DE TOUTE URGENCE!

gridou 06/10/2012 18:14

C'est marrant que tu dises ça parce que j'ai failli écrire "j aime bien quand ça se passe à côté de chez moi" !
Merci d'arrêter de lire dans mes pensées s'il te plait ( c'est pas toujours joli joli...)!! ;)

Claude LE NOCHER 13/03/2015 17:19

Je ne sais pas si tu peux consulter correctement les réponses. Je vais te répondre perso.

Claude LE NOCHER 13/03/2015 17:18

Ce n'est pas pour rien que ce roman fut récompensé, ma chère Gridou. Amitiés.

gridou 13/03/2015 17:16

Je crois que je me suis répondue à moi-même. Je ne comprends plus rien à cette plateforme (de plus en plus) foireuse...
Au fait, d'où vient ce petit encart "je ne suis pas un robot?" qui s affiche quand on met un commentaire? C'est toi qui l'a ajouté ou c'est une fonctionnalité bloggesque qui m'est inconnue? C'est pas mal...Marre des faux commentaires qui pointent sur des pages de pub (comme le syndicat des hotesses de l air juste au dessus de moi:) )

gridou 13/03/2015 17:11

J'ai fini par le lire (mieux vaut tard...)! J'ai bien aimé...il a un style très original ce bouquin, une ambiance...des personnages atypiques... très intéressant...

Claude LE NOCHER 06/10/2012 20:07



Je me garderai bien de jouer les médiums, voyants, devins, il y a assez de charlantans en ce domaine. Mais bon, pouvoir mieux situer les lieux d'un roman, ça peut
aider à y entrer.


Amitiés.



gridou 06/10/2012 17:43

Je me souviens de m'être dit qu 'il fallait que je le lise à sa sortie. ça se confirme donc!!Je ne vois pas trop quand le caser dans ma pile de lecture mais j'ai bien retenu le nom en tout cas !

Claude LE NOCHER 06/10/2012 18:06



Le Grand prix de Littérature policière, c'est une sacrée référence, en effet. Je confirme que, pour toi qui aimes (sauf erreur) les ambiances originales et
personnages singuliers plus que les enquêtes, ça devrait te plaire. Et puis ça se passe pas trop loin de chez toi.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/