Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 06:32
 

Initiée par Jean-Bernard Pouy, la collection Suite Noire (aux Éditions La Branche) présente des romans courts et souriants, toujours d’une lecture très plaisante. À découvrir aujourd’hui,Pas d’argot pour Mister Richede Jacques Mondoloni.

Léon est âgé de quinze ans. Il préfère qu’on l’appelle Rodrigue. Ses parents sont divorcés. Son jeune frère vit avec leur mégère de mère. Léon habite à Orsay, avec son père Étienne. MONDOLONI-2010Ce dernier exerce le curieux métier de collecteur d’argot. Pour les dictionnaires spécialisés des Éditions du Hauban, son père traque le vocable original, l’authentique formulation argotique, l’expression imagée. Léon suit les travaux paternels, y trouvant comme lui un certain plaisir.
Cette passion, c’est aussi ce qui a accéléré le naufrage du mariage d’Étienne : pour un recueil consacré aux mots de la prostitution, il avait abusé des turpitudes sexuelles hors du couple. Aujourd’hui, l’éditeur fait pression sur Étienne pour qu’il termine le dernier ouvrage au plus vite, en trouvant un maximum de citations relatives à l’argot. Séparation, pression, deux raisons expliquant le drame qui se produit.

En effet, Léon intervient alors que son père est sur le point de se suicider. Sous le choc, même si sa blessure est légère, Étienne s’enferme dans un profond mutisme. Mesurant les conséquences, Léon estime qu’il doit prendre en charge la situation. Se barricadant dans leur maison, il interdit l’accès à sa mère. Son frère, il n’a rien contre lui, mais il ne peut se laisser attendrir. Même lorsque sa mère revient, bien décidée à forcer l’entrée, Léon résiste. Il y a aussi l’aspect scolaire du problème, depuis qu’il sèche les cours. On le prévient que l’assistante sociale va déclencher une procédure dès le lendemain. Il est temps de faire appel à un ami de son père, son mécène protecteur. Léon contacte ce Mister Riche, qui arrive bientôt. Dans l’urgence, l’homme décide d’un départ rapide. Ils voyagent de nuit, pour une destination qu’ignore encore Léon.

Leur équipée se termine dans le Sud, en bord de mer, du côté de Ramatuelle. Mister Riche les héberge au Centre. À vrai dire, l’adolescent se demande s’ils n’ont pas été piégés, s’ils ne sont pas plutôt séquestrés dans cette sorte de maison de repos. Entre ­“le Cagoulé”, pas très rassurant, et “le Tristounet”, un suicidaire qui se soigne avec du Fernand Raynaud à haute dose, l’ambiance n’est pas vraiment agréable pour un jeune de son âge. Tout de même, il vit une heureuse expérience avec Lisa. Par-dessus tout, Léon voudrait bien connaître le véritable lien entre son père et Mister Riche…

Ce court roman comporte deux thèmes. D’abord, l’amour du langage, du mot, à travers la quête érudite d’Étienne. “…Il juge plaisant, et salubre, de pratiquer la collecte des mots hors d’usage, de les peser au retour de la cueillette, de se les mettre en bouche en guise d’apéritif avant le dîner […] Plus que tout, il préférait arpenter le terrain, boire le sirop de la rue, camper devant le zinc, trinquer avec quelques trognes au parler imagé dans un tripot, son oreille à l’affût du vocable.” Saine passion que d’aimer le vocabulaire, fut-il désuet ou d’un argot vieillot.
L’autre sujet, c’est l’histoire initiatique de l’adolescent face à ses responsabilités. Le moment de la prise de conscience, qu’il doit se comporter “en adulte” ou, plus exactement, protéger ses proches, défendre son entourage. Devenir “le père ou la mère de ses parents” reste sans doute l’acte le plus difficile d’une vie. L’auteur traite ces thèmes avec une grande part d’humour.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierre FAVEROLLE 30/03/2010 20:10


Quoi ? Les nouveaux Suite noire sont sortis ? Je vais les acheter demain ! Dire que je n'ai pas trouvé le temps de lire les 2 précédents, qui attendent patiemment dans une de mes bibliothèques.
Sincèrement merci pour ces infos sur les nouveautés. Parfois, le travail me fait oublier l'essentiel ... Amitiés


Claude LE NOCHER 30/03/2010 21:12



Je suis à ton service, Pierre, et à celui de tous les passionnés !


J'ai beaucoup aimé un des récents titres, Jean-Paul Nozière, "Des manches et la belle", évoqué ici. Outre Jacques Mondoloni, lire aussi "Fantasia chez les
Plouffe" de François Barcelo... Et, tu as raison, il faut toujours privilégier l'essentiel : la lecture !


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/