Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 05:44

 

Publié chez L’àpart Éditions, le nouveau roman de Gino Blandin Les heures noires du duc de Berry se déroule dans la région de Saumur, où son héroïne Julie Lantilly est journaliste au Courrier Ligérien. Malgré sa jeunesse, elle a déjà vécu quelques périlleuses mésaventures.

Les reportages en cours s’annoncent plus calmes. Son sujet traite de l’ouvrage Les très belles Heures du duc de Berry, un des Livres d’heures réalisés pour ce noble personnage vers 1416. Avec ses magnifiques illustrations, des miniatures peintes par Paul de Limbourg, c’est un chef d’œuvre du patrimoine français. En compagnie de l’expert qu’elle consulte, Julie relève néanmoins deux énigmes autour de ce livre. Si les châteaux du duc de Berry figurent dans cet ouvrage, on y voit aussi celui de Saumur qui ne lui appartenait pas. Nul n’a d’explication. Autre question, non moins intrigante : Paul de Limbourg et ses deux frères décédèrent en 1416, sans doute tous trois assassinés. Peu de détails existent sur ces faits, mais un érudit habitant Baugé (Maine-et-Loire) suggère une version assez étonnante.

BLANDIN-2011Le reportage suivant entraîne Julie à la découverte de l’abbaye Notre-Dame-des-Gardes. Elle s’installe pour quelques jours au couvent. Une autre jeune femme y séjourne. Cette Gaétane, qui apparaît assez farouche et secrète, Julie ne tarde pas à la surnommer Tomb Raider. Alors qu’elle explore l’abbaye, la journaliste se trouve enfermée dans le clocher de la basilique. Julie a compris immédiatement que c’est un mauvais coup de Tomb Raider, et trouve le moyen de se venger. Parmi les sujets d’actualité qui attirent l’attention de Julie, il y a l’insolite cas d’un homme visé dans sa voiture par un tir d’arbalète. Le nom de la victime, Paul Bouteloup, ne lui est pas inconnu. Elle se rend chez lui afin de recueillir son témoignage. Ce fermier n’est que l’homonyme de l’érudit ayant étudié l’histoire du duc de Berry. L’homme lui désigne l’endroit où se cachait le tireur embusqué, ainsi que les traces qu’il a laissé. Ou plutôt elle, car il s’agissait d’une motarde.

Une piste amène Julie à s’intéresser à un club pratiquant des jeux guerriers, dont les membres ne semblent guère dangereux. Néanmoins, elle est renversée volontairement par une moto. Sous le choc, elle a besoin d’un peu de repos. Elle prend ensuite contact avec Paul Bouteloup, le véritable amateur d’histoire. Il évoque un de ces alchimistes du Moyen-âge, qui savaient peut-être transformer le plomb en or grâce à la pierre philosophale. Celui-là visait même l’immortalité, d’après ce que l’on sait de lui. Jamais il n’accepta de servir le duc de Berry. À trop approcher la vérité, même bien protégé, l’érudit prend des risques…

 

Construire une enquête sur des faits vieux d’environ six cent ans, il faut un certain talent pour y parvenir de façon crédible. C’est fort habilement que Gino Blandin utilise des références historiques et les mythes de l’alchimie pour bâtir cette intrigue. Il nous donne l’envie de nous documenter à notre tour sur le duc de Berry et ces somptueux Livres d’heure. Le contexte géographique apporte sa contribution à l’ambiance du récit. Ainsi découvre-t-on par exemple la petite ville de Baugé, dont le riche passé n’empêche pas le déclin. Ou encore cette abbaye, avec ses rites immuables. Autant d’éléments qui nous permettent de visiter la région de Saumur. Le mystère criminel n’est pas oublié, car ici rôde l’ombre malfaisante d’une experte en arbalètes. Sans doute pouvons-nous l’identifier, encore faut-il connaître ses motivations. Les tribulations de l’intrépide Julie vont la placer au cœur du danger. Un suspense très agréable.

 

Deux autres romans de Gino Blandin ont été chroniqués ici :

"Mort sur la Loire" et "Fenêt sur cour".

Partager cet article

Repost0

commentaires

Oncle Paul 21/06/2011 11:54


Bonjour Claude
De Gino Blandin, je n'ai lu que Terminé Balzac, dont j'ai gardé un bon souvenir. Et les éditions L'Apart, ce n'est pas une division des éditions Cheminements ?
Les très riches heures du Duc de Berry me renvoient à mon manuel d'histoire et c'était presque de la BD avant l'heure.
Amitiés


Claude LE NOCHER 21/06/2011 16:23



Salut Paul... Oui, L'àpart et Cheminements, c'est pareil. 


La tapisserie de Bayeux, Les très riches heures du duc de Berry, et plus tard les images d'Epinal, c'étaient effectivement des témoignages sur un temps de
l'Histoire. Des BD avant l'heure, sans doute, mais somptueusement luxueuses.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/