Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 07:04

 

Encore mal connu en France, Patrick Senécal est un auteur chevronné ayant publié une dizaine de titres. Ses solides romans, d’une réelle noirceur, sont très appréciés des lecteurs québécois. C’est dans la collection Coups de Tête qu’il publie Contre Dieu… Quelques éléments sur cette intrigue...

Ce Québécois de trente-cinq ans est commerçant, patron d’un magasin de sport. Marié avec Judith, ils ont deux enfants, Béatrice et Alexis. Eux trois ont passé le week-end chez les parents de son épouse. Ce 21 février au soir, ils vont rentrer en voiture. Ce sont deux flics à la mine attristée qui sonnent à sa porte peu de temps après un ultime appel téléphonique. Senécal-2011La voiture de Judith est tombée dans un ravin dans ce virage étroit de cette saleté de route en zigzags, que sa famille a souvent empruntée. Ils sont morts tous les trois dans cet accident, sur lequel la police enquêtera, bien sûr. Se moquant des circonstances, sous le choc, il s’est déconnecté immédiatement de la vie. Les appels téléphoniques, la famille de Judith et la sienne, il n’y répond bientôt plus. C’est son beau-frère Jean-Marc qui se charge de toutes les formalités. Sylvain, son meilleur ami, peut lui offrir un refuge, au lieu de rester dans cette maison vide. La solitude, il la vit déjà dans sa chair. Sur son vélo d’entraînement, ce sportif pousse son effort au maximum. C’est suicidaire, mais ça ne suffit pas à l’achever.

Il s’isole d’abord dans une chambre d’hôtel, avant de rejoindre ses proches et amis au salon funéraire. Suite à une réflexion qu’il juge stupide, il provoque un incident dont les effets auraient pu être graves. Plus tard, il retrouve Sylvain dans un bar. Il a déjà dépassé une frontière, ce que son meilleur ami n’est pas en mesure de comprendre. Dans ce bar, une jeune femme prénommée Mélanie se laisse inviter par le veuf. Elle n’a aucune intention de coucher avec lui, mais sait se montrer compatissante. Parce que, comme lui, elle est habitée d’une souffrance intime. Lui s’enferme dans son violent égoïsme. Nouvel incident, avec un automobiliste, suite à une collision en voiture. Ivre, il erre maintenant dans la ville, au cœur de la nuit. Dans un club, il provoque deux jeunes femmes, puis s’amuse à causer un psychodrame sans conséquences dans le métro.

En rupture totale avec tous les membres de sa famille et avec ses amis, il finit par louer un meublé dans l’immeuble où habite Mélanie. Elle tente de l’amadouer en partageant un repas, avant de sortir en boite de nuit. Mais cette nuit-là, il va finalement la passer avec Andréane, bien plus jeune que lui. Débutant par un désaccord sexuel, leur querelle violente va fatalement mal se terminer. Mélanie ne renonce pas. Elle amène le veuf désemparé dans cette maison des jeunes en rénovation, une initiative du Père Léo. Il doute que le prêtre apporte un remède à sa terrible souffrance, malgré sa bienveillance. Il ne possède pas la motivation exaltée de Mélanie, reste irritable avec elle. Ses comptes bancaires ont été bloqués par sa famille, afin qu’il se manifeste. Maintenant qu’il a récupéré une arme à feu, il se lance délibérément dans "sa" guerre…

 

Ce survol de l’intrigue ne reflète qu’imparfaitement ce remarquable roman. Car il est impossible de traduire en quelques lignes l’ambiance de cet itinéraire d’un enragé fou de douleur. Quand survient un tel drame, il n’y a pas de réponse au "Pourquoi ?" qui s’impose à l’esprit du survivant. Détruire les autres comme il a été soudainement détruit lui-même, telle parait être la solution adoptée par ce personnage central. Il ne s’agit pas de vengeance : c’est un mal profond et monstrueux qui a explosé en lui, qui commande ses actes.

L’accident de voiture et ses conséquences, voilà un thème que quelques très bons romanciers ont déjà traité. Pas de cette manière-là, c’est certain. Ici, le mode narratif particulier surprend dans un premier temps. On comprend vite qu’il est parfaitement adapté au récit. C’est une fuite en avant désespérée, une course effrénée qui ne laisse pas le temps de reprendre son souffle. Ces qualités stylistiques offrent une puissance supplémentaire à l’histoire, le tempo reflétant l’état d’esprit du héros. La relative brièveté du texte correspond aussi à ce rythme. Coup de cœur évident pour cet excellent roman !

 

[La collection Coup de Tête est diffusée partout en France, voir ici]

Partager cet article

Repost0

commentaires

holden 01/02/2011 17:26


non plus loin, en fait j'en attendais peu etre plus, plus de violences, moins manichéen, saispas en fait
je vais laisser reposer


Claude LE NOCHER 01/02/2011 17:55



La réflexion n'esy sans doute pas inutile. Et pense au narrateur de l'histoire, puisque c'est contre Lui que se bat finalement notre bonhomme...


A bientôt.



holden 01/02/2011 15:54


non j'ai devoré les 60 premieres pages
et puis pschiiiiiiiittttttt
j'ai pas compris
j'adore cet auteur en plus


Claude LE NOCHER 01/02/2011 17:24



Si c'est à l'épisode Andréane que tu as calé, c'est effectivement là que débute le dérapage. La douleur s'est tranformée en folie destructrice. Senécal durcit le
ton, si je puis dire. Enfin, c'est ma vision de la progression de l'histoire.


Amitiés.



holden 01/02/2011 14:44


c'est ou les notes :)))

mitigé pour moi, avant de me prononcer defitivement j'attend
amitiés


Claude LE NOCHER 01/02/2011 15:33



Salut Holden,


Aurais-tu été déstabilisé par la forme du récit ? Elle exprime une fuite en avant, mais j'avais prévenu que c'était particulier. Quant au sujet, essayons de nous
mettre à sa place... Cela étant, tu as bien le droit d'être moins enthousiaste que moi...


Amitiés.



WhatBookIsForSabrina 28/01/2011 04:03


Trop court, j'ai bien aimé


Claude LE NOCHER 28/01/2011 06:51



Bonjour Sabrina,


7/10, c'est une bonne note (méritée) que tu lui as attribué. Roman court, forcément, puisque ce drame accélère la vie du personnage.


Ce week-end, je vais chroniquer un roman que tu as adoré (noté 9/10). 


Amitiés. 



Michel 23/01/2011 12:09


Lallisé, mon prochain passage à la librairie du Québec va être difficile ! prévoir un sac à dos !


Claude LE NOCHER 23/01/2011 15:43



Salut Michel,


Sac à dos XXL version grande randonnée ou gros achats, en effet. Ou alors, tu leur téléphones une pré-commande, histoire de ne pas te laisser déborder par tes
envies. Il m'est arrivé de faire ça avec une librairie. Ils sont de bien bons polars à nous proposer, nos amis du Québec.


Amitiés.



Oncle Paul 21/01/2011 18:20


Salut Claude
Si au départ tu n'avais pas l'intention de le lire en entier, et que tu l'as fait quand même c'est que ce livre doit être bon. Quand tu ne peux pas décrocher d'un roman, l'auteur a réussi son pari,
emmener le lecteur dans son sillage et le conduire page par page jusqu'au mot fin. Amitiés


Claude LE NOCHER 21/01/2011 20:27



Salut Paul,


C'est pour moi le principal critère d'attribution d'un rare "Coup de coeur", en effet. La question n'est pas de savoir s'il s'agit d'un bon roman, d'un grand
polar, d'une oeuvre remarquable. Juste, de se dire : suis-je ou pas rapidement embarqué-impressionné-passionné par le bouquin ?


Qui plus est, je pense que Patrick Senécal a bien mesuré que la collection de l'ami Michel Vézina lui offrait un "espace de liberté" pour tenter une forme littéraire
forte.


Voilà les raisons du "Coup de coeur".


Amitiés.



Richard 21/01/2011 18:20


Salut Claude,
Et bien comme je peux voir, tu es tombé sous le charme diabolique de Patrick Senécal ! Quel écrivain ! Quelle imagination !
As-tu lu "Hell.com" ??
Une grosse pointure dans la déchéance du genre humain !
À lire ... juste pour avoir peur de ton "riche voisin" !!!

Bon week-end !

Amitiés


Claude LE NOCHER 21/01/2011 20:36



Salut Richard,


Le nom de Patrick Senécal ne m'était pas inconnu, depuis que je m'intéresse à tes compatriotes romanciers. "Le vide" m'a été plusieurs fois souligné par mes amis et
contacts. "Hell.com", je crois depuis quelques semaines trouvable en France, aussi.


Tu as sans doute lu ma réponse à l'Oncle Paul. Il est vrai que je ne me laisse pas souvent fasciner par un récit, car je connais trop bien les clés des intrigues. De
même, certaines figures de style ne m'impressionnent pas tellement. En outre, je suis très copain avec Michel (Vézina), mais ça ne m'oblige nullement à dire du bien de sa production.


Donc, c'est bien "l'imagination diabolique" de Senécal qui a fonctionné. Et je crois que personne ne sera déçu en lisant cette histoire-là.


Oh, les Québécois, vous avez des auteurs formidables, défendez-les, soutenez-les, comme le font Richard et Michel !!!!!


Amités.



Oncle Paul 21/01/2011 15:37


Bonjour Claude
J'avais programmé ce titre pour demain ou après-demain. Du coup je diffère afin qu'il n'y ait pas d'interférences. De toute façon j'en ai plein d'autres sous le coude, comme toi d'ailleurs, alors
continuons dans la diversité, sans resservir les même plats, même s'ils sont goutus.
Amitiés à toi


Claude LE NOCHER 21/01/2011 16:43



Salut Paul,


Désolé. J'ai aussi hâte d'avoir ton opinion. En réalité, j'ai commencé "Contre Dieu" sans intention de le lire en entier, juste pour voir. Et le tourbillon de ce
roman m'a entraîné...


Nous sommes un peu des privilégiés, notre luxe étant d'avoir le choix dans la diversité de nos lectures. Ce qui préserve notre plaisir de lire, c'est que nous ne
nous forçons pas à galérer sur un roman qui nous déplairait largement. C'est la garantie de notre sincérité.


Amitiés.



holden 21/01/2011 11:43


et de sf
aussiiiiiiiiiiiiiiii


Claude LE NOCHER 21/01/2011 11:45



Affamé de polars et de SF, noté !


Tiens, Fred Gevart t'adresse un remerciement dans les commentaires sur Denis Johnson.


A+



holden 21/01/2011 11:28


je le veux tout de suite claude ?
je viens de passer 2 coups de fils personne ne l'a
grrrrrrrrrrrrrr

je patienterai

en tous les cas merci
bonne continuation à toi


Claude LE NOCHER 21/01/2011 11:38



Holden, tu es un goinfre de polars, ma parole !


Oui, les libraires seraient bien avisés d'avoir la collection Coups de tête en stock, car elle prend un certain essor, et devient plus demandée. A bientôt !


Amitiés.



holden 21/01/2011 10:42


j'avais lu le vide, j'avais bien aimé
celui je le veux, il est dur à trouver


Claude LE NOCHER 21/01/2011 11:23



Salut Holden,


Toi qui aimes les histoires qui secouent, cette nouveauté de Senécal devrait te plaire. Pour t'aider à trouver "Contre Dieu", à la FNAC http://livre.fnac.com/a3130348/Patrick-Senecal-Contre-Dieu mais peut-être ailleurs.


Amitiés.



Erwelyn 21/01/2011 08:28


Coup de cœur sur un... coup de tête ? Non, je blague. Je suis juste interpellée. J'avais été moyennement convaincue par un de ses romans, Sur le seuil, paru chez Bragelonne, un texte "à la Stephen
King", un peu téléphoné, sur la schizophrénie d'un écrivain. Mais je sais que cet auteur est assez prolixe et heureusement, cela signifie bien qu'il est capable du meilleur. Tu le prouves. Je n'en
resterai donc pas là et espère pouvoir lire celui-ci rapidement.


Claude LE NOCHER 21/01/2011 11:30



Bonjour Erwelyn,


"Sur le seuil" était le tout premier roman de Patrick Senécal, paru en 1998 chez Alire (Québec) puis, me dis-tu, chez Bragelonne. Je pense qu'il a nettement évolué
depuis, en une dizaine de titres, puisqu'il s'est fait un nom là-bas. On m'a plusieurs fois cité "Le vide" (2007) comme un excellent roman. En plus de la tonalité, la forme très
particulière de "Contre Dieu" devrait te séduire. Je distribue peu de Coups de coeur, il faut vraiment que j'ai été enthousiasmé : c'est le cas ici.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/