Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 06:28

 

Nos coups de cœurs sont parfois des évidences. C’est le cas du nouveau roman de Ken Bruen publié chez Fayard Noir, "Brooklyn Requiem".

Être garda, agent de la police irlandaise, beaucoup estimeraient que c’est un bon job. Bien sûr, il se commet des crimes à Galway. Tels ces meurtres de femmes, étranglées avec un chapelet vert. Néanmoins, la vie est plutôt tranquille pour un jeune flic. Peut-être trop paisible, selon Matt O’Shea. Il a d’autres ambitions. À l’heure où l’Irlande attire de plus en plus de gens, Matt rêve d’Amérique, de Green Card. Un échange entre polices des deux pays, c’est l’occasion idéale. En exerçant un petit chantage sur un politicien pas très net, Matt obtient d’être affecté pour un an au NYPD. Quittant sans regret Galway, il s’installe à Brooklyn, n’oubliant pas d’emporter avec lui quelques chapelets. Verts, en souvenir du Père Brennan, épisode de son enfance. Car quelquefois, Matt extravague. Il se réfugie dans un recoin glacial, quelque part à l’intérieur de sa tête, et focalise sur le cou des femmes. Jouissif pour lui, un cou féminin cerné d’un chapelet. BRUEN-2010-2

Au NYPD, on lui a choisi un partenaire pas facile. Surnommé Barka, Kurt est un de ces flics qui écrasent le monde, y compris les collègues policiers. Au premier contact, Barka teste Matt en cherchant à l’humilier. Celui-ci réagit correctement, selon les critères de Barka. Manière de montrer qu’ils sont à égalité, question caractère et détermination, pour Matt. Pourtant, le flic du NYPD n’est pas du tout exemplaire. À cause de sa sœur Lucia, attardée mentale dont le séjour dans une clinique confortable coûte cher, Barka a accepté de se laisser corrompre par le truand Morronni et son gang. Pour les “Affaires internes”, la police des polices, Barka est sur la sellette. Pas si évident de coincer un type comme lui. Matt va aussi être confronté à ces casseurs de flics des “Affaires internes”. Pour protéger Barka, il a dû buter un malfaiteur, et doit se justifier. Après tout, il a prouvé son efficacité. Et montré à Barka qu’ils faisaient définitivement jeu égal.

Pour une fois qu’il a un ami, Barka présente sa sœur Lucia à Matt. Dommage que cette belle adulte ait un esprit de fillette. Après avoir sympathisé avec Nora, serveuse dans un pub, Matt ne tarde pas à devenir intime avec cette dernière. Mais il a un problème. Morronni l’a piégé avec une photo. Il le menace, faisant saccager son logement. Matt se venge à coups de hurley sur Gino, un des sbires du truand. Toutefois, le danger n’est pas écarté. Quand Lucia est agressée, tombant dans le coma, Barka mène son enquête perso pour trouver le coupable. La piste du nommé Fernandez est plausible. Toujours à l’affût, les types des “Affaires internes” poussent Matt à trahir Barka. Un indic de celui-ci vient d’être éliminé par la bande de Morronni, ce qui peut le pousser à la faute. Matt joue son propre jeu, prêt à faire tomber les dominos en cascade. S’il n’est pour rien dans la mort de Nora, ce décès aura pourtant des conséquences…

Selon un ex-flic, Matt est un produit de la nouvelle Irlande : arrogance, aplomb et compétence zéro. Sans doute a-t-il tort, n’ayant pas assez observé son sujet. La froideur de Matt est bien plus profonde encore. Celle d’un cynique, capable de limiter les provocations. Celle d’un psychopathe, celle qui permet à un monstre de manipuler tout le monde, peut-être même de passer pour un héros. Comment détester un personnage central qui assume ainsi ses actes ? Ken Bruen développe ici ses thèmes de prédilection, avec sa tonalité narrative fluide (voire même aérée) et cette distance souriante, qualités qu’on apprécie chez lui. Le récit est plutôt nuancé et subtil, à condition d’attraper au vol les détails qu’il nous offre. Expliciter le style très personnel de cet auteur est inutile, puisqu’on le savoure. Et seul compte le résultat, très réussi, passionnant.

Partager cet article
Repost0

commentaires

valcogne.over-blog.com 18/11/2012 09:40

"Le gros coup" se lit aisément et fait irrésistiblement penser à un mélange de Joseph Wambaugh et James Ellroy, deux belles références tout de même! Je lirai la suite par curiosité. Hackhman blues
n'est pas une aventure de Jack Taylor mais déménage et se lit comme une lettre à la poste. Le style, dans celui ci, me semble plus personnel. Comme je vous disais, l'un des Jack Taylor ne m'a pas
autant plu que ceux là, je m'attaquerai aux autres pour voir, je suis peut être tombé sur le moins bon.

Claude LE NOCHER 18/11/2012 15:59



Bonjour.
Il est évident qu'un auteur tel Ken Bruen cultive un style perso qui,parfois,nus séduira moins. Mais ça reste un romancier qui rate rarement ses bouquins. Si tout va bien, il devrait passer en
France au printemps 2013. L'occasion pour ses admirateurs de le rencontrer, peut-être.


Amitiés.



valcogne.over-blog.com 16/11/2012 20:14

Je disais, lors d'un article précédent, que je ne connaissais pas Ken Bruen. En fait, j'avais lu un bouquin de lui chez Rivages avec le bar Shamrock en couverture, sans être spécialement séduit.
J'ai consulté ses oeuvres disponibles et vais lire "Hackman blues" et "R et B-le gros coup" pour ne pas mourir idiot (à défaut de l'être déjà de mon vivant...)

Claude LE NOCHER 16/11/2012 20:38



Bonjour... "Hackman Blues" est un titre indépendant (que je n'ai pas encore lu, je l'avoue) de ses deux séries Jack Taylor et R&B. Sauf erreur, "Le gros coup"
est le 1er titre de la série avec Roberts et Brant. Un commissariat (façon 87e district d'Ed McBain) de la banlieue de Londres où les flics vivent des situations tragi-comiques, ou sont carrément
ripoux. Les admirateurs de Ken Bruen ont généralement une tendresse pour le héros de l'autre série, Jack Taylor. Ses mésaventures, qui débutent dans la vraie noirceur, sont légèrement moins
noires au fil des romans. Mais Ken Bruen reste, d'un roman à l'autre, un grand auteur.


Amitiés.


 



bambi_slaughter 06/04/2010 16:12


Chouette, un nouveau Bruen ! Je prends note du titre.


Claude LE NOCHER 06/04/2010 16:19



FAUX ! Ce n'est pas UN mais DEUX nouveaux titres de Ken Bruen qui viennent de sortir. L'autre (dont je reparlerai) s'intitule "Une pinte de Bruen". Il rassemble les
premiers romans courts et nouvelles de cet auteur. Les passionnés vont se régaler...


Amitiés.



DE VITA 03/04/2010 14:15


Je vous comprends, merci de votre réponse, à bientôt. Franck.


DE VITA 02/04/2010 18:58


Bonjour, avez-vous lu Sukkwan Island chez Gallmeister ? A bientôt, Franck.


Claude LE NOCHER 02/04/2010 20:23



Bonjour Franck... Non, je n'ai pas lu ce roman (on ne peut pas tout lire). Par contre, j'ai lu des déclarations d'Oliver Gallmeister, assez ambiguës quant au roman
noir.


Ce monsieur revendique l'étiquette "roman noir", parce que c'est vendeur... tout en ricanant que ce qu'il publie, ce sont des romans de qualité hautement supérieure
(possible, je ne juge pas ce que je n'ai pas lu), sans étiquette. Démarche qui ne me paraît pas très claire, je l'avoue. Moi non plus, je ne suis guère partisan des "catégories", mais il existe
des familles littéraires fonctionnant dans un même esprit, de l'hésitant auteur débutant au romancier consacré. Puisque Gallmeister veut se démarquer, qu'il évite de s'inclure dans le roman
noir.


Cela dit, peut-être "Sukkwan Island" est un de ces chef d'oeuvres que je vais rater (ça m'arrive, c'est vrai).


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/