Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 06:55

 

J’aurai l’occasion de chroniquer prochainement le roman de François Darnaudet Au château d’alcool (Coll.Rivière Blanche, Éd.Black Coat Press). L’ami Pascal Polisset ayant été plus rapide à le lire, je lui cède volontiers la place pour qu’il nous fasse part à sa manière de ses impressions sur cette histoire :

 

DARNAUDET-2011«  Bon, ben, çà , c’est fait !”.

C’est sur ce lapidaire commentaire intérieur que Dugommier posa sur son bureau, envahi de piles de livres, le dernier roman de François Darnaudet.

L’aigre et lente sonnette du piano, où mitonnait une langue de bœuf charcutière, venait juste de l’appeler : ting… tong… ting… tong.

Il lui faillait passer à ce moment précis où la sauce doit être acidifiée d’une cuillère à soupe de câpres et d’une dizaine de cornichons coupés en rondelles de cinq millimètres. Encore trois à cinq minutes et le mets sera mis à table…

Dugommier, en garnissant chaque assiette, se dit qu’on a beau se targuer de qualités cuisinières, reste toujours ce moment où chaque convive hume, goûte, mâche, regarde ailleurs avant que d’un souffle, d’un regard complice, d’une mâche silencieuse, le verdict tombe. C’est le moment qu’il choisit, fier et tout de même inquiet, pour servir sa botte secrète : un Cahors, Le «Clos Siguier» 2007. »

La cuisine c’est comme l’écriture ; c’est -quand même- quand le plat est apprécié qu’on peut prétendre écrire une, voire des recettes.. C’est au pied du piano, qu’on estime le gâte-sauce… Non ?

J’ai lu en quelques heures, mais aussi en quelques jours le roman de François Darnaudet.

Le narrateur, critique de cinéma (horreur, malheur me chante l’Orchestre du Splendide…) et, qui plus est, écrivain se trouve embarqué dans l’écriture de la fin d’un scénario. Une bande d’écrivains non spécialisés dans le genre (Horreur, non ! Polar, oui !…), mais amis d’icelui, mettent sur sa table d’écriture, un pactole dont il a besoin. Julien Gras s’y colle en même temps qu’il va mener une enquête sur un film d’horreur qui.. a tué ses rares spectateurs… La suite à lire…

Oui, j’ai lu d’une traite ce roman, j’ai aimé (de nouveau) l’écriture de l’auteur : pas de fioritures, la cadence de chapitres courts et cinglants, un humour à la fois potache et cultivé. Il invite le lecteur à se promener dans l’univers d’un Paris zarbi..qu’il peint de quelques traits…

Oui, j’ai aimé ce narrateur à la fois paumé et terriblement sûr de lui, prêt à aller jusqu’au bout de ses amours et vérités..

Oui, j’ai aimé l’habile histoire bien qu’elle souffre d’un défaut : elle méritait d’être moins maligne, plus aboutie, plus radicale.

L’auteur, je le pense, a eu peur de sa création artistique. Il s’est mis sous les fourches caudines de références amicales (trop de noms compliqués – des alias inutiles - qui cachent mal des clins d’œils affectueux…).

Maintenant et j’en reviens à la métaphore culinaire, suis-je bien autorisé à critiquer ce roman ? Ne suis-je pas, après tout, qu’un convive particulier, attablé chez l’auteur ?

De toute façon, j’ai vécu ce roman comme un moment unique de belle lecture à laquelle je vous invite, quitte à vous demander de croiser votre avis et le mien.

Pascal Dugommier Polisset. »

 

Par ailleurs, Pascal Polisset a déjà évoqué ici le livre de Didier Daeninckx "Missak" ainsi que deux romans de Patrick Mosconi.

On peut aussi lire ma chronique sur "Les ignobles du bordelais", un épisode du Poulpe écrit par François Darnaudet.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Yv 07/11/2011 08:21


Une référence manifeste à Julien Gracq et son livre Au château d'Argol ou je ne m'y connais pas !


Claude LE NOCHER 07/11/2011 08:31



Salut Yv


Bien que je n'aie encore lu que quelques pages de ce livre, il y a aussi quelques clins d'oeil au microcosme polardeux, outre le titre parodiant Gracq.


Bien obligé de lire ce roman, puisque mon nom figure (parmi bien d'autres) dans les remerciements anticipés de l'auteur, au début du livre ! 


En réalité, ce sera certainement un livre très plaisant à découvrir...


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/