Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 10:33

S’il est auteur de romans noirs pour lecteurs adultes, Jean-Hugues Oppel écrit aussi pour les ados. À l’automne 2007, les éditions Syros ont présenté ce recueil réunissant cinq romans de l’auteur. Petite présentation de ces livres (qui se trouvent aussi séparément) “5 fois Noir”.

Ippon : Sébastien, 13 ans, s’apprête à passer une soirée sympathique en compagnie de Justine, l’étudiante censée le faire travailler en l’absence de ses parents. Mais un dangereux intrus s’est introduit dans la maison. « Le verrou saute. La porte s’ouvre à la volée, et se dégonde à moitié. Le monstre est dans la chambre. Sébastien hurle. Il est grand. Brun. Entre deux âges. Sanglé dans une gabardine sans couleur. Il le fixe d’un regard halluciné, bleu délavé, aux pupilles réduites à deux fentes reptiliennes. Il brandit un énorme rasoir à manche. Le fil de la lame scintille, le reste est rouge poisseux…»

Nuit rouge : Christophe étouffe dans le foyer pour orphelins où il a été placé. Quand il apprend que sa grand-mère, la seule personne qui lui reste au monde, est tombée malade, il décide de fuguer pour la rejoindre. Mais il n’est pas le seul à rôder cette nuit-là sur la colline. « Le voyage s’annonce pénible. Une pensée insidieuse se met à le tourmenter : il est encore temps pour lui de faire machine arrière. Revenir au Castel, gagner discrètement son dortoir, se recoucher ni vu ni connu, tout le monde dort ; personne ne saura qu’il est parti et revenu. Mamoud posera des question, se moquera peut-être de lui. Ça, Christophe peut l’assumer… Mais pas l’échec de son entreprise. Quoi, il flancherait à la première difficulté rencontrée ? Cèderait à la panique ? Tout ça parce qu’il a eu peur de deux braconniers et perdu une tablette de chocolat ?»

Dans le grand bain : Les parents de Delphine ont hérité d’un parc aquatique désaffecté. La jeune fille prend l’habitude d’aller nager dans le grand bassin avec Sagane, un orque magnifique. Jusqu’au jour où elle se trouve face à un grand requin blanc. « Delphine a plongé trop loin. L’échelle permettant de sortir de l’arène nautique est là-bas - hors de portée. Nager vite ou lentement dans sa direction ne résoudra pas le problème du grand requin blanc qui passe régulièrement devant. Pour l’instant. Il reste en profondeur, d’accord, mais celle-ci n’est pas exceptionnelle : un simple battement de nageoire brisera sa ronde et il remontera.»

Tigre! Tigre! Tigre! : Charlotte rêve de piloter le Piper Saratoga de son père, propriétaire d’un petit aérodrome. Décidée à lui forcer la main, elle s’embarque clandestinement à l’arrière de l’avion en partance. Elle ignore que ce n’est pas son père qui prend les commandes cette fois-là. Ce sont deux espions en fuite, pourchassés par les services secrets français. « Le Piper Saratoga s’est cabré suivant un angle insensé (…) Connaissant son père, Charlotte gage que ce dernier doit enrager, tout en puisant dans ses réserves de patience. Madame Jumies est une bonne cliente, comme il l’a dit, il faut donc la ménager, ce qui ne doit pas être facile parce que les choses ne s’arrangent pas : le Piper vole d’une drôle de façon, régime moteur mal réglé. Et anormalement bas, juge la jeune fille sur le court laps de temps mis par l’appareil pour retrouver un plan de vol horizontal.»

Au fond du puits n°5 : Daphné et Julien ont un exposé à faire sur les mineurs. Pour cela, ils vont chercher l’inspiration dans un vieux puits désaffecté. Mais il suffit d’une minuscule étincelle pour déclencher la boule de feu d’un coup de grisou. L’explosion fait trembler la terre, et précipite la montée des eaux. L’air risque de manquer. « Julien a récupéré sa torche électrique. Daphné a levé le faisceau de la sienne vers les hauteurs, pour constater que la mine ne s’est pas écroulée : elle tient bon au-dessus de leurs têtes; ils n’ont créé qu’un trou semblable au premier, de dimension plus importante, à la verticale de l’échelle. De la poussière en suspens fourmille dans le halo de lumière, en particules sableuses, comme une myriade d’insectes minuscules affolés par une clarté inhabituelle.»

Partager cet article
Repost0

commentaires

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/