Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 07:14
 

10-18 nous proposera prochainement le troisième épisode des aventures du journaliste Louis Denfert, le détective du cinématographe. Ce nouvel inédit de Brigitte Aubert aura pour titre "Projections macabres". L’affaire prendra son origine dans le dramatique incendie qui ravagea le Bazar de la Charité en 1897. Mais, avant ce livre dont on reparlera, voici deux suspenses historiques ayant pour décor des époques forts différentes.

Laetitia Bourgeois : "Les deniers du Gévaudan". Octobre 1363, dans le village cévenol de Marcouls-en-Margeride, noyé de brouillard et de givre. Ici, les paysans luttent quotidiennement pour leur survie. Ils subissent les épidémies de peste, la guerre, les pillages, et les rigueurs de l’hiver. Surtout, ils sont soumis à de lourds tributs seigneuriaux. Lorsque le collecteur d’impôts Guy d’Aspremont est porté disparu, toute le village est immédiatement soupçonné. À commencer par le leveur de taille, Jehan Abauzit, qui était chargé de remettre le produit de la collecte à cet homme qu’il ne connaissait pas encore. Guy d’Aspremont se serait présenté à la tombée de la nuit, ne pénétrant guère dans Marcouls. Les gens d’armes du seigneur doutent du témoignage de Jehan. Mais intervient un jeune habitant du village, Barthélemy, sergent de justice. Après tout, hors du village, rôdent brigands et malandrins, bien mieux armés que des paysans pour agresser un chevalier. Disposant d’une semaine de délai, l’obstiné Barthélemy prend l’affaire en main. Il aura besoin de l’aide de son amie, une guérisseuse aussi rebelle que talentueuse, la belle Ysabellis. Celle-ci est d’abord sceptique sur leurs chances de découvrir la vérité. Barthélemy se veut convaincant : “Je peux quand même essayer. Et puis, tu ne vais quand même pas me dire toi aussi que c’est la fatalité et qu’on n’y peut rien. Ce n’est pas la peste cette fois, Ysabellis, c’est une affaire humaine.” Le couple se doit d’agir au plus vite, sinon les habitants de la vallée seront passés à la terrible question, dans les geôles du château seigneurial. C’est une aventure extrêmement mouvementée qui attend Barthélemy et ses amis…

La série d’Anne Perry ayant pour héros William Monk en est aujourd’hui à son seizième titre (inédit), "Mémoire Coupable". Bien que ses enquêtes se déroulent aussi au 19e siècle à Londres, les aventures du vaniteux William Monk sont d’un esprit assez différent de celles des célèbres Charlotte et Thomas Pitt, du même auteur. Ce portrait établi par Sylvie Kha (de la BiLiPo) nous éclaire sur le personnage : “Toutefois, il est d’une grande originalité. Souffrant d’amnésie, à la suite d’un grave accident, il se rend coupable d’actions dont il ne se souvient pas; c’est le ressort principal des romans où il apparaît. L’ironie et la profonde conscience de l’injustice sociale sont ses qualités majeures.” (Dictionnaire des Littératures Policières). Le voici donc de retour dans "Mémoire coupable". Après une course-poursuite, William Monk, inspecteur de la police fluviale londonienne, réussit enfin à mettre la main sur Jericho Phillips. Accusé du meurtre d’un garçon de treize ans et soupçonné de prostituer de jeunes mineurs sur son bateau, Phillips ressort pourtant libre du tribunal. Il le doit à la stratégie de défense employée par le célèbre avocat Sir Oliver Rathborne, ami de William Monk. L’affaire jette le discrédit sur les forces de police, mais Monk persévère dans son enquête, aidé par sa femme Hester. Il pousse ses investigations dans les plus glauques bas-fonds de Londres. Bientôt, Monk découvre que certains gentlemen de la bonne société londonienne n’étaient pas si étrangers à l’odieux commerce de Phillips.

Partager cet article

Repost0

commentaires

ESTRADE Marc 19/10/2009 07:18


Je viens de lire "Les Deniers du Gévaudan" et Merci à Laetitia Bourgeois pour ces aventures passionnantes ! Quel plaisir de se retrouver, pour moi qui vis à la Réunion, dans Langogne et sa région,
plongé dans un XIVème siècle fort bien senti même si je regrette que la peste, les routiers "escorcheurs", la guerre de Cent Ans, ne soient qu'un environnement et non le sujet d'interventions
directes dans l'action. Mais, je cours de ce pas me procurer les suivants ! Merci !


Claude LE NOCHER 19/10/2009 07:55



Cher Marc,
Pas plus tard que demain mardi 20 octobre, Action-Suspense chroniquera la seconde aventure de Barthélemy "Le parchemin disparu de maître Richard" de Laetitia Bourgeois, une affaire tout aussi
palpitante. Le sire de Randon convoque Barthélemy pour enquêter sur le meurtre du notaire de Saint-Clément, un hameau où règne une tension certaine (à suivre)...
Amitiés.



le+fou...du...taille-crayon 15/05/2009 17:59

Whhaaa super cet article j adore.....
Bon week end.....
LORENT et ses 2900 TRESORS
les taille-crayon

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/