Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 07:57
 

Né en 1970, Laurent Fétis publia très tôt ses premiers romans, devenant un des plus jeunes auteurs de la Série Noire, dès 1992. Claude Mesplède dit de lui: « Laurent Fétis, jeune auteur dont les productions se font malheureusement trop rares, figure parmi les plus doués de sa génération ». Deux (courts) romans récents de cet auteur méritent l’intérêt.
Un grand bruit blanc” (Éd. Mare Nostrum, 2007, Polar Rock n°2). Bien quayant peu de thunes, la blonde Aurélie (27 ans) et sa brune copine Amandine sont des habituées des soirées parisiennes. Elles sont admises sans problème dans tous les clubs aux ambiances techno électro-rock. Leur ami Phil propose à Aurélie de dealer un produit stupéfiant, le Trèfle Blanc. Une drogue chère, mais puissante. Krim, le fournisseur, a la réputation dêtre un dur. Il cherche des vendeuses ayant de l‘allure, pour une clientèle aisée. Aurélie accepte, constatant immédiatement que ce Trèfle Blanc plait aux acheteurs. Noir à forte stature, Harry est chef de la sécurité du club le Kargo. Ayant éjecté un jeune dealer, il est victime dune expédition punitive. Hospitalisé, le voilà désormais amnésique et borgne. Il ne reconnaît ni sa famille, ni son patron, mais Harry garde le souvenir très précis de ses agresseurs.Grand cyclope éclopé, il retourne vivre avec son épouse et leur fils. Il éprouve un violent besoin de vengeance, séquipe pour rôder autour du Kargo, afin dy repérer ceux qui lont attaqué. Un psy lui conseille de se changer les idées grâce à la lecture. Harry nest pas contre, lui qui aime lire à son fils Le Chevalier féerique. Pour Aurélie, le bizness fonctionne bien, vu quelle a lexclusivité du Trèfle Blanc sur Paris. Sans la désapprouver, Amandine prend un peu ses distances avec son amante. Harry, lui, apprend quil a écrit des romans par le passé… Derrière la futilité des clubs branchés et les glauques trafics de substances chimiques, les portraits de Harry et dAurélie sont dune subtile précision. Le videur est un écrivain qui na pas persévéré. Lareine de la nuitperd plus quelle ne gagne en écoulant son produit. Mais leur sombre destin comporte aussi de souriantes facettes.
Le tacot d’Elsa Lambiek (Éd. La Branche 2008, Suite Noire n°27). Jacques entame sa dernière année de fac de Droit à Rennes. Avec ses meilleurs copains Fred et Miguel, ce sont des habitués des fiestas les plus déjantées. Ils ont lintention de séclater à lextrême durant lultime période qui les réunit. Fred, lintello du trio, est un admirateur des monstrueux serial killers. Bien que fiancé à la ravissante Sarah, Miguel reste un séducteur impénitent. Quant à Jacques, il a besoin d’un cocktail dalcool et de produits stupéfiants pour que la fête soit réussie. Il est attiré par la belle Sophie, qui organise régulièrement des soirées chez elle, mais ne concrétise guère. Une jeune étudiante singulière a rejoint leurs cours. Belge de la région de Namur, elle suit un programme Erasmus. Elle loge dans une chambre minable chez un vieux pervers, car elle dispose de peu de moyens. Jacques tente de cerner la personnalité de cette Elsa Lambiek,une meuf zarbos genre freakde lavis général, pas très jolie, mal habillée, froide et réfractaire à la coquetterie. Malgré tout, Jacques finit par sympathiser avec Elsa. Il lamène même dans une soirée. Le comportement méprisant dun ami de Sophie, Romain, déplait fortement à Elsa. Quelques jours plus tard, elle massacre le cabriolet rutilant du jeune friqué. Gilbert, ami belge dElsa, vient darriver à Rennes. Elle ne tarde pas à sinstaller avec lui. À cause du provocateur Gilbert, Fred et Miguel prennent leurs distances. Peut-être pas encore assez… Dans cettecomédie horrifiquesur fonds de nuits de fête et d’excès, Laurent Fétis nous fait partager (avec une certaine espièglerie) la fascination du héros pour cette jeune femme hors norme. Malgré ce fond de cruauté en elle, Elsa reste attachante par son côté rebelle. Jusquà là, le portrait est nuancé. Avec l’arrivée de Gilbert, amateur de jeux scatologiques, la situation ne peut quempirer. La référence aux films gores, glauques, à prendre au second degré, est explicite. À lire donc comme tel, afin de savourer pleinement.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/