Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2018 2 14 /08 /août /2018 04:55

Charlie Parker n’est pas mort. Même s’il pense être passé un instant de l’autre côté. Avec ses inquiétants amis Angel et Louis, Charlie Parker a repris son activité de détective privé. Une mission pour le compte d’Edgar Ross, son contact au FBI. Faire arrêter l’insoupçonnable Roger Ormsby, cruel kidnappeur d’enfants, et sauver une fillette, c’est dans les compétences de Parker et de ses acolytes. Pour qu’il avoue ses crimes, on le menace de le laisser entre le mains du Collectionneur, cet effrayant mort-vivant face auquel Roger Ormsby comprend qu’il ne fera pas le poids. Affaire réglée, encore que l’agent du FBI Ross se demande s’il est bon de continuer à faire appel à Charlie Parker.

Sortant d’une prison du Maine, encore suivi en probation, Jerome Burnel a besoin des services du détective. Ils se rencontrent dans un bar de Portland, où l’ex-prisonnier raconte ses mésaventures à Parker. Jerome Burnel fut d’abord, involontairement, un héros. Alors qu’il faisait une pause dans une station-service, l’endroit fut attaqué par des braqueurs. Armé, Burnel tira sur les voleurs. Malgré les témoignages, Burnel n’est pas sûr d’avoir abattu celui qui se faisait appeler Henry Forde. Avec Barry Brown, leur complice Gideon, et une femme nommée Corrie, ils attiraient des hommes seuls, avant de les faire chanter, usant de violences. Les braquages faisaient aussi partie de leurs méfaits.

Après cet acte de bravoure, Jerome Burnel fut accusé de pédophilie, quand on retrouva chez lui du matériel pornographique impliquant des mineurs. Il s’est toujours déclaré innocent, refusant même un arrangement avec la Justice. C’était un coup monté, il répète qu’il a été piégé. Après sa libération, Burnel reste fiché, ayant peu de recours. Il compte sur Charlie Parker, lui proposant une piste. En Virginie-Occidentale, il existe un territoire vivant en complète autarcie, fermé aux étrangers, possédant un système de défense infranchissable, qu’on appelle l’Entaille. Certains délinquants qui pensaient s’y introduire l’ont payé de leur vie. Ces derniers jours, la police du comté a de nouveau ramassé les cadavres de deux dealers près du secteur de l’Entaille.

Le détective n’ignore pas que les habitants de ce territoire pratiquent le culte du Roi Mort. Tout ce qui touche à ces sujets – ésotérisme et surnaturel, autour de la mort – ça excite sa curiosité sans lui faire peur. Lui-même se sent protégé par l’âme de sa fille Sam. Charlie Parker recontacte Gordon Walsh, policier de l’État du Maine, qui le revoit à contrecœur. Le soi-disant Henry Forde est-il vraiment mort ? Walsh ne peut le certifier. Le détective ne peut guère espérer d’aide de l’avocat de Burnel. Par contre, il lui apparaît de plus en plus évident – même s’il est peut-être déjà trop tard pour sauver Burnel – que c’est en s’attaquant à l’Entaille, qu’il obtiendra des réponses…

John Connolly : Le temps de tourments (Presses de la Cité, 2018)

Parker avait changé. Pour commencer, il avait maigri, il avait plus de rides et plus de blanc dans les cheveux. Il semblait aussi plus taciturne, plus distant, mais Dave supposait que se faire tirer dessus, mourir et être ramené à la vie plusieurs fois pouvait avoir ce genre d’effet.
Son regard surtout était différent. S’il est vrai que les yeux sont les fenêtres de l’âme, celle de Parker brûlait d’une flamme nouvelle. Son regard recelait une conviction tranquille que Dave ne lui connaissait pas auparavant. Il s’agissait d’un changement fondamental : Parker était revenu non pas plus faible mais plus fort qu’avant, à la fois plus et moins que ce qu’il avait été.

Depuis “Tout ce qui meurt” (2001), Charlie Parker – ex-policier du NYPD – a vécu plusieurs aventures où il a frôlé la mort. “Le temps de tourments” est le quatorzième titre de cette série. Déjà dans “Sous l'emprise des ombres” (2015), à travers l’exemple de la ville de Prosperous, l’auteur évoquait la suprématie des cultes parallèles. On est ici dans un autre cas avec l’Entaille, dont les habitants revendiquent (depuis le 18e siècle) d’appartenir à un monde différent. Si cette enclave se dépeuple quelque peu, des vieux briscards comme Oberon Olhouser ou Cassander Hobb restent vigilants pour la protéger, ayant foi dans le culte improbable du Roi Mort. Rien de pire que ce genre de fanatisme.

Au delà du contexte, c’est la vie chaotique de Charlie Parker – ponctuée de moments critiques, mais aussi de réussites – qui sert de fil conducteur au récit. Il n’a pas oublié la mort de ses proches, et pense qu’appliquer la justice (à sa manière) est la seule façon pour lui de rester vivant. Parker est un personnage introspectif, ce qui ajoute de la force à l’image qu’il nous renvoie. Voilà pourquoi le lecteur ne le juge pas, bien que la violence s’inscrive dans ses méthodes. Ce nouvel épisode est encore et toujours passionnant. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
http://mgroleau.com/troisrivieres/chutepontduplessis31janvier1951.html
Répondre
P
Bonjour M. Le Nocher,<br /> <br /> Vous suivez comme moi et tout le monde la tragédie de l'effondrement du pont de Gênes ( construit en 1964 et qui aurait dû en principe durer au moins un siècle ), qui a fait 35 morts d'après le bilan que j'ai entendu, sous réserve qu'il ne s'alourdisse.<br /> C'est toujours en cours, chacun suit les développements.<br /> <br /> Mais il se trouve que, sur le site québécois Historiquement Logique d'Eric Veillette - qu'il m'est déjà arrivé de mentionner - , en lisant un article sur un autre sujet, j'ai vu l'article suivant sur un accident de pont en 1951 au Québec.<br /> A lire et éventuellement à comparer avec l'accident du pont de Gênes qui vient de se produire. Histoire de voir les différences. <br /> <br /> https://historiquementlogique.com/2016/01/31/la-tragedie-du-pont-duplessis-lenquete-publique-de-1951/<br /> <br /> LA TRAGÉDIE DU PONT DUPLESSIS: L’ENQUÊTE PUBLIQUE DE 1951<br /> Publié 31 janvier 2016 Par Eric Veillette<br /> <br /> Cordialement
Répondre
C
Bonjour Philippe<br /> J'irai lire cet article, sur le pont québécois.<br /> Ce qui surprend, à Gênes, c'est qu'aucun "signe de fatigue" du pont n'ait été décelé assez tôt. Il y a quelques années, le Pont de Kerisper, à La Trinité-sur-mer a été rénové suite à l'usure du temps (et de l'air maritime). <br /> http://locmariaquer.info/f221_%20le%20pont%20de%20Kerisper.htm<br /> L'article date d'avant l'achèvement des travaux.<br /> Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/