Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2018 6 10 /02 /février /2018 05:55

Il vaut mieux être prévenu : Estéban Lehydeux n’est pas un curé-standard. Il a quarante-cinq ans, et il est prêtre exorciste. De nos jours, le démon s’exprime rarement à travers la possession des âmes et des corps, mais il peut se produire des exceptions. Estéban a ses propres méthodes, qu’on peut qualifier d’énergiques. Quand il entre en action, on l’appelle plutôt Requiem, car ses adversaires ont du mouron à se faire et peuvent numéroter leurs abattis. Cette fois, c’est à Dunkerque que l’Évêché a besoin de lui. Monseigneur Gillio a signalé le cas de la jeune Christine, dix-sept ans, qui semble en proie à Satan. Vu qu’elle appartient à une famille bourgeoise catholique fervente et passéiste, l’évêque souhaite un désenvoûtement. Hélas, le temps qu’arrive Estéban, la jeune fille s’est suicidée.

Si l’exorciste ne décèle aucun signe du diable dans la chambre de Christine, il explore les fichiers informatiques de la défunte. Son secret, c’était une relation perverse masochiste avec un adulte. Requiem pense que c’est à Sainte-Croix du Christ Rédempteur, le lycée où étudiait Christine, qu’il dénichera des réponses. Un établissement où on ne badine pas avec la discipline. Le père Chaval, son directeur, est un religieux strict qui n’apprécie guère les zazous dans le genre d’Estéban. Néanmoins, puisqu’il faut remplacer le prof de philo Eugène Lantier – qui a brusquement quitté ses fonctions, y compris la prêtrise – Requiem va prendre le poste. Avec la bénédiction de l’évêque, à défaut de celle du dirlo. Le meilleur moyen d’observer les élèves qui côtoyaient la regrettée Christine.

À Dunkerque, c’est l’époque du carnaval, le délire est dans les rues. Ce qui n’explique pas cette épidémie de suicides chez des jeunes ayant fréquenté le lycée Sainte-Croix du Christ Rédempteur. Son ami policier Régis indique à Requiem que circule actuellement ici une drogue nommée la Licorne. Si ça ressemble à des bonbons, c’est sévèrement puissant. Il est possible que Christine en ait pris, tout comme ce jeune de vingt-et-un ans qui repose aujourd’hui à la morgue. Un troisième, qui jouait de l’orgue dans une église, s’est jeté du clocher. Suicide en public, pas banal. Il y en aura bientôt un quatrième, complètement halluciné aussi, qui se supprime en se jetant à la mer. Tous sont issus de bonnes familles catholiques, ont étudié dans la même école et ont abusé de la Licorne.

Ce n’est pas une mise en scène pseudo-satanique approximative dans la cathédrale qui va effrayer Estéban. Ni même d’être agressé dans la rue, car il a une soigneuse experte qui saura le câliner. La bonne question, c’est de comprendre l’objectif de ceux qui diffusent la Licorne. Simple trafic de drogue chimique destiné à enrichir des dealers ? Pas sûr. Si la jeune Lucie savait quelque chose, on s’est chargé de la faire taire définitivement. Il est temps que Requiem passe à la vitesse supérieure…

Stanislas Petrosky : Le diable s’habille en licorne (Éd.Lajouanie, 2018)

Si le démon était passé par cette piaule, je peux te dire que cela aurait déménagé sévère, il y aurait eu du dégât. La bête aurait tenté de m’empêcher de continuer, de me faire fuir la pièce, les objets auraient lévité, m’auraient blessé, puis les forces maléfiques seraient apparues. Mais là, rien…
Donc si, et je dis bien s’il y a eu envoûtement, ce n’est pas ici, et quand bien même, vu que des crises ont eu lieu ici, j’aurais trouvé des traces. D’ailleurs en causant traces, c’est vachement propre et bien rangé, cela n’a rien à voir avec les photos que j’ai vu envoyées par Monseigneur Gillio. Vu que je suis peinard et quand même bien intrigué par cette histoire, je fouille un peu.
Pas grand-chose, des livres de peinture, des écrits classiques, des livres pieux, une adolescente qui a l’air bien sage. Elle était vachement croyante la petite, des croix, des chapelets, des icônes. Il y a d’ailleurs un Jésus tout chromé qui m’attire l’œil, je fous la pogne dessus. Bingo, c’est une clé USB, je l’empoche et redescends voir la famille et mon supérieur.

Les aventures de Requiem, c’est clairement de la comédie policière. En témoignent les précédents épisodes, aux titres évocateurs : “Je m’appelle Requiem et je t’...” et “Dieu pardonne, lui pas”. Toutefois, Stanislas Petrosky étant un adepte de San-Antonio, ce qu’il revendique, il sait qu’il ne suffit pas d’aligner des pitreries plus ou moins lourdingues pour faire un bon roman. D’abord, le héros se doit d’être singulier, ce qui est effectivement le cas de ce curé exorciste de choc. Quitte à heurter les croyants compassés (et présents), sa morale s’inspire avec souplesse des règles liturgiques. Ce qui ne l’empêche pas de rappeler à ses ouailles que la charité chrétienne est la première des vertus.

Surtout, même quand la drôlerie est omniprésente, un polar se base sur une intrigue bien pensée, où l’action est privilégiée. Dans cette affaire, les péripéties ne vont pas manquer, selon la tradition. C’est sur un tempo percutant que l’intrépide Requiem entraîne dans son sillage ses chers lecteurs, et ses lectrices car le bougre n’est pas indifférent au beau sexe. Même si l’on aime les sujets plus noirs, il est bien agréable de savourer également des polars à suspense divertissants et agités, tels que ceux de Stanislas Petrosky.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/