Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 05:59

Âgé de soixante-quatre ans, ce new-yorkais a connu un certain succès en publiant quatre thrillers. Alors qu'il craint que sa santé décline, il veut connaître un ultime moment de gloire. Commettre une série de crimes parfaits, d'anthologie, ça ne s'improvise pas. Il est marié à la secrétaire du directeur d'un collège privé. Son épouse se mésestime elle-même, restant admirative de son héros écrivain. Ce dernier va s'inspirer du Petit Chaperon Rouge pour son chef d'œuvre criminel, un conte plus sanglant à l'origine. Il se baptise le grand Méchant Loup. Il adresse des messages menaçants à trois femmes rousses, concluant par ce mots : “Et comme la petite fille du conte, vous avez été choisies pour mourir.”

Les trois victimes désignées ? La Rousse n°1 est le Dr Karen Jayson, quinquagénaire qui exerce dans le Massachusetts. Elle vit seule avec ses deux chats. Pleine de compassion pour les malades, dans sa vie privée, elle aime jouer les humoristes sur scène. La Rousse n°2 est Sarah Locksley, trente-trois ans. Depuis un an, elle a abandonné son métier d'institutrice après un drame familial. Dépressive, elle s'abrutit d'un mélange d'alcool et de médicaments, vivant nue chez elle dans le désordre. La Rousse n°3 est Jordan Ellis, dix-sept ans, étudiante dans une école privée préparant à l'université. Depuis le divorce de ses parents, elle n'est plus si bonne élève. À cause de ses cheveux roux, elle se sent aussi à l'écart des autres. C'est une excellente sportive, ce qui plaît au Grand Méchant Loup.

Rédigeant le suivi de son projet, l'écrivain sait déjà que ses cibles n'ont pas de solutions concrètes pour réagir. La médecin appelle la police, mais il y a trop peu d'indices pour que soit lancée une enquête. L'ex-institutrice récupère l'arme de son défunt mari Ted, qui fut militaire et pompier, un Colt Python 357 Magnum. Plutôt se défendre que se suicider avec ce revolver. Même si Sarah, comme Karen, se laisse parfois perturber par des ombres ou des bruits inquiétants. La jeune Jordan s'angoisse moins, gardant une vie d'étudiante. Elle se renseigne en détail sur la version originale du conte, pensant y trouver de quoi contrer ce Grand Méchant Loup. Elle n'espère pas de soutien ni auprès du directeur de l'école, ni d'aucun psy (“Un psy avec un gros flingue, voilà ce qui m'aiderait”).

Les surveillant toujours, le Grand Méchant Loup adresse une vidéo via YouTube à ses trois cibles. Il les a filmées d'assez près, comme s'il sortait du bois pour les attaquer. Karen se renseigne, mais il semble aisé de publier dans l'anonymat des vidéos sur ce média. Jordan est plus habile avec Internet. Outre la sienne, elle retrouve vite celles destinées aux deux autres. Elle entre en contact avec le Dr Karen Jayson. Toutes deux vont sympathiser sans délai. Un détail final de la vidéo pour la Rousse n°2 leur permet d'identifier Sarah. À trois, elles peuvent espérer contrer plus facilement le Grand Méchant Loup. Mais peut-être est-ce là ce qu'il a prévu ? Au moindre incident, tant que son épouse ne s'en mêle pas, il peut compter sur son habile réactivité pour poursuivre son plan. Des failles, il y en a toujours, côté assassin, mais surtout côté cibles. Qui survivra à ce jeu meurtrier ?...

John Katzenbach : Le loup (Presses de la Cité, 2014)

Il n'y a pas à faire de commentaire sur un tel suspense signé John Katzenbach, Grand prix de Littérature policière 2004 pour “L'analyste”. Ce romancier gère son intrigue avec une rare maestria. S'il s'agissait simplement d'un “jeu du chat et des souris (rousses)”, ce serait déjà très réussi. Un tueur en série qui s'efforce de se montrer plus astucieux que la moyenne, un postulat classique et souvent bienvenu. L'auteur va plus loin, car il met en scène un écrivain, censé mener la danse. Ce personnage fait part aux lecteurs de toute sa conception de ce qu'il va illustrer, de sa psychologie et de ce qu'il pense (à tort plus qu'à raison) être celle de ses futures victimes.

C'est là que Katzenbach s'avère magistral. Ces passages “mise au point” ne sont jamais ennuyeux. Ces réflexions sur son métier ne ralentissent nullement le récit. “Tourner la page doit être pour le lecteur une nécessité absolue. À quoi bon raconter une histoire su elle ne résonne pas dans l'esprit du lecteur longtemps après qu'il a tourné la dernière page ? L'écrivain et le tueur s'efforcent tous deux de créer une œuvre durable.” Quant au trio de rousses, il serait inconcevable que dans le monde actuel, elles soient de banales “traquées”, inertes face au danger. Des initiatives, elles vont en prendre. Ce qui alimente en permanence l'action et multiplie les sympathiques péripéties. Une histoire à dévorer, si le Grand Méchant Loup des contes d'antan nous en laisse un morceau.

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Oufff que dire ?? Cet auteur est un génie. Dommage qu'il soit si méconnu. Je n'oublierai jamais le premier livre que j'ai lu...l'analyste . Le genre de livre que l'on souhaiterait sans fin tellement il est captivant . Vite vite, il faut que je coure me procurer sa dernière œuvre ! On peut dire que vous vous êtes fait attendre Monsieur Katzenbach !
Répondre
C
Bonjour Danielle<br /> Les grands auteurs comme lui prennent le temps, mais ne déçoivent probablement jamais. Un roman hautement recommandable, oui.<br /> Amitiés
O
Bonjour Claude<br /> Il est dans ma pal, et risque de ne pas y rester longtemps<br /> Amitiés
Répondre
C
Salut Dom<br /> Ce ne sont pas les bonnes nouveautés qui manquent, tu n'as que l'embarras du choix. Mais un roman bien troussé comme celui-ci, c'est sympa, ça permet de varier les plaisirs. Car (et c'est là ma seule &quot;sagesse&quot;) y a que le plaisir qui motive finalement les lectures de gens comme nous.<br /> Amitiés.
H
j'hésitais sur ce livre, suis comme la petite souris,<br /> je passe, pas envie de cela en ce moment<br /> a pouiche mon ami le sage
C
Salut Paul<br /> Les valeurs sûres, y a que ça de vrai ! Et je dois dire que c'est une lecture qui donne bien du plaisir, c'est certain. Amitiés.
N
Bonjour Claude,<br /> Quoi de mieux que d'allumer non pas le feu mais internet et sa messagerie pour découvrir dans sa boîte mail que tu viens de consacrer un billet au nouveau roman de l'un de mes auteurs de suspense préférés ?<br /> Je suis effectivement un fan de ce John Katzenbach qui contrairement à beaucoup d'autres sait se renouveler à chaque nouveau roman. J'aime ses suspenses psychologiques, sans hémoglobine mais avec beaucoup de maestria pour manipuler ses lecteurs, et aussi, je trouve, ses portraits de psychopathes toujours originaux et fascinants. Je regrette d'ailleurs qu'il ne soit jamais venu en France à un festival du polar alors qu'il a déjà fait un tour de l'Europe, comme l'indique son site internet. C'est aussi dommage que son éditeur ne juge pas bon de réimprimer (ou de maintenir dans son catalogue) ses anciens romans, dont plusieurs ont été adaptés au cinéma.<br /> Personnellement, je trouve que comparé à de nombreuses nouvelles &quot;stars&quot; du thriller, Katzenbach est incontestablement un cran au-dessus. <br /> Bref, je vais recevoir ce &quot;Loup&quot; aujourd'hui-même, et comme à chaque fois que cet auteur sort un nouveau roman je me régale d'avance !<br /> Bonne journée à toi,<br /> Amitiés.
Répondre
C
Il est probable que je lise Mort-en-direct.com, oui. De toutes façons, c'est un romancier qui ne déçoit pas, sur l'ensemble de son œuvre.<br /> Amitiés.
N
Mort-en-direct.com paraît le mois prochain chez Pocket, donc tu auras ta séance de rattrapage ! D'autant que j'avais beaucoup aimé ce roman dont le titre et le résumé auraient eu de quoi effrayer venant d'un autre auteur. Mais ici, pas de surenchère ou d'hémoglobine, tout est suggéré et le concept en lui-même est suffisamment effrayant.<br /> Quant à Une histoire de fous, c'est un roman à part, un peu plus long, un vrai roman noir qui nous plonge dans les méandres d'un hôpital psychiatrique où il s'est passé un crime effroyable que, plusieurs années après, un psychotique va nous raconter en essayant de se remémorer les faits. Bon, j'avoue que dit comme ça, ça peut paraître pas terrible, mais que le roman en lui-même est un de mes préférés de Katzenbach. Il te plairait beaucoup, je pense. ; )<br /> Amitiés.
C
Salut Norbert<br /> A qualité égale avec d'autres, Katzenbach ajoute une forme un peu plus ludique qui fait toute la différence. De la manipulation et du suspense, sans lourdeur. Un auteur dont j'ai raté deux titres seulement (Une histoire de fous et *Mort-en-direct.com). Tous ses romans sont disponibles chez Pocket, sauf *. Séance de rattrapage possible, donc.<br /> Amitiés.
L
j'avais dévoré, et donc adoré &quot; l'analyste&quot; , mais je n'ai rien lu d'autre de lui ! celui ci bient de m'arriver je compte bien le lire, en espérant être aussi vite avalé par son scénario que je l'avais été la dernière fois ! Amitiés
Répondre
C
Salut Bruno<br /> Remarquable, une fois encore, ce John Katzenbach ! Si tu commences à le lire, tu ne le lâchera plus, promis.<br /> Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/