Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 décembre 2013 3 25 /12 /décembre /2013 07:10

Puisque c'est le jour, voici une intrigue qui se déroule pour l'essentiel durant la période de Noël...

Âgé de vingt-neuf ans, le parisien Jacques Morin est chef-steward depuis quatre ans chez Air France. Voilà quelques mois qu'il est affecté aux vols vers les États-Unis. Un jour, dans un bar des Champs-Élysées, une femme lui a proposé de transporter une valise avec un double-fonds, cachant des sachets censés contenir trois kilos d'essences de parfums. Ayant besoin d'argent, Morin a accepté. Il a été arrêté dès son arrivée à New York. L'agent du FBI Jef Strafford comprend qu'il n'est qu'un messager, d'autant que Morin n'a pas de casier judiciaire. Le chef-steward accepte d'aider Strafford à coincer le nommé Luigi, à qui il va remettre la valise avec la drogue.

La Mafia n'ignore pas le rôle de Morin dans cette affaire. C'est ainsi que le Français se retrouve bientôt emprisonné dans un pénitencier. On sait que c'est un indic, aussi est-il l'objet de brimades permanentes. Venant des gardiens, mais surtout de Gros Sam et P'tit Louis, chargés par la Mafia de lui en faire baver. Un incident lui permet d'échapper à un sort fatal, avant qu'il soit libéré grâce à Strafford. En décembre, Morin est de retour en France, peu avant Noël. Il ressasse le conseil du père Hobson, aumônier du pénitencier : “Quittez la France, émigrez en Australie, refaites votre vie sous une autre identité.” Son appartement a été reloué. La mannequin Sonia Volovniev, qui l'a entraîné dans ce trafic, n'habite plus à son adresse passée.

Morin renoue avec son ex-petite amie, Claire. Avec son aide, il trouve l'adresse actuelle de Sonia. Quand Morin est en face d'elle, il est prêt à se venger en la frappant avec un chandelier. Il finit par exiger de l'argent et des papiers d'identité pour fuir la France. Sonia s'adresse au chef du trafic de drogue, le photographe Max Reinhardt. Celui-ci fait semblant d'accepter le chantage, où Sonia servira d'intermédiaire avec Morin. Peu après, Reinhardt massacre la jeune femme à l'aide du chandelier portant les empreintes de l'ex-steward. Ce dernier est bientôt piégé sur les lieux du crime, car le photographe a alerté la police. Le chevronné commissaire principal Thiébaut et son adjoint Lambert, de la Brigade criminelle du Quai des Orfèvres, sont chargés de l'affaire...

Claude Joste : Le chandelier de Noël (Fleuve Noir, 1967)

Né en 1930, Claude Joste débuta aux éditions Fleuve Noir en écrivant plusieurs romans pour la collection Feu. En 1967, il publie son premier titre en Spécial-Police, “Le chandelier de Noël”. C'est la naissance du commissaire Jérôme Thiébaut, expérimenté et fumeur de pipe comme il se doit, pour des enquêtes traditionnelles. On y explore divers décors et milieux sociaux à la manière des “Cinq dernières minutes”, au risque d'intrigues assez mollassonnes. Jusqu'en 1987 (“Les clarines de Neuilly”), Claude Joste sera très productif, dans les romans policiers, l'espionnage, et en collaboration sous d'autres pseudonymes.

Ce premier polar de Claude Joste est certainement un de ses plus convaincants. Par sa construction d'abord, puisque nous suivons les déboires du héros, aux États-Unis puis en France. Par son ambiance et son contexte aussi, qui apparaissent plutôt conformes à cette décennie 1960. Un suspense, non pas exceptionnel, mais vraiment palpitant.

Partager cet article
Repost0

commentaires

H
putain mon année de naissance 1967 aye
sinon comme d'hab, bonne fêtes
Répondre
C
Il en reste encore des vieillards nés en 1967 ? Je croyais que le défunt Lazare Ponticelli était le dernier. Ah non, je confonds avec les soldats de 1914-1918. Année de sortie du "Sgt Pepper.." des Beatles, du premier album des Doors, des Pink Foyd, du Velvet Underground, de Jimi Hendrix... bref, la zique commence à bouger, donc c'est une bonne année, finalement. Tiens, je vais me réécouter "Puppet on a string" de Sandie Shaw, pour la fraîcheur.
Bon, 2014 s'annonce après 2013, donc profite toi aussi de passer de bonnes fêtes de fin damnées.
Amitiés.
P
Damned! Je me suis fait doublé!
Joyeux Noël.
LM
Répondre
C
Joyeux Noël LM !
A part "Noël au chaud" de G.J.Arnaud, et "Trois cloches pour un joyeux Noël" de Giova Selly, peu de titres en référence à Noël dans notre chère collection Spécial-Police. Avec ce roman de Claude Joste, collision frontale entre nous donc, mais sans dégâts majeurs ! Eh eh ! Et vive la tradition du roman policier !
Amitiés.
P
Bonjour et re-Joyeux Noël M. Le Nocher et tout le monde,

Les chandeliers font aussi penser à cette scène si touchante des " Misérables " d'Hugo, où quand les gendarmes ramènent Jean Valjean et disent à Monseigneur Myriel qu'ils l'ont rattrapé à temps alors qu'il s'enfuyait après avoir volé les assiettes en argent, le saint homme, au lieu de le reconnaître, affirme que c'est lui qui en a fait cadeau à Jean Valjean, et que ce dernier a oublié d'emporter les chandeliers qu'il lui a également offerts.
Voilà une scène bien dans l'esprit de Noël !

Le mot pénitencier me rappelle la chanson de Johnny, mais je ne me souviens pas des paroles, vous les avez en tête ? Johnny parle des portes du pénitencier.

Le roman que vous chroniquez met en scène un Français emprisonné à un moment dans un pénitencier en Amérique du Nord.
Ce qui me donne l'occasion de mentionner un livre que je n'ai pas, mais dont j'ai appris l'existence récemment, et qui traite d'un sujet souvent survolé sans plus : les crimes qu'on a reprochés à Mesrine, mais uniquement ceux au Canada en 1969, quelques années avant qu'il ne devienne l'ennemi public n° 1 en France.

Mesrine le tueur de Percé : Une fraude judiciaire
Clément Fortin
Wilson & Lafleur, Québec, novembre 2012

http://www.amazon.ca/gp/product/2896891099/ref=ox_sc_sfl_title_8?ie=UTF8&psc=1&smid=A3DWYIK6Y9EEQB

L'auteur, Clément Fortin, est un avocat retraité québécois. Il s'est beaucoup intéréssé à l'affaire Wilbert Coffin, cet homme pendu pour meurtre en 1959, l'une des dernières exécutions au Canada ( les 2 dernières en 1962 avant l'abolition de la peine de mort en 1976 ).
Il explique sur son blog, créé au départ spécialement pour cette affaire, avoir longtemps été persuadé, comme beaucoup de monde, que Coffin ( à qui la vie n'avait pas fait un bon cadeau avec ce nom qui veut dire cercueil en anglais ) avait été victime d'une erreur judiciaire.
Mais que depuis de nouveaux éléments lui ont fait réviser son opinion et qu'il croit à présent que Coffin était bien coupable des faits, le meurtre de trois chasseurs américains, pour lesquels il a été condamné et exécuté ( ce qui ne change rien à l'opposition de Clément Fortin à la peine de mort ).

Clément Fortin évoque aussi sur son blog le cas, peu connu en-dehors du Québec, de Cordélia Viau, une femme accusée au 19ème siècle d'un meurtre et condamnée à mort ( là en écrivant je ne prends pas le temps de regarder si cette peine a été exécutée ou commuée comme c'était souvent le cas pour les femmes, encore qu'au 19ème siècle au Canada comme ailleurs il arrivait que des femmes soient exécutées ). Elle aussi peut-être victime d'une erreur judiciaire.

Je connaissais déjà le blog de Clément Fortin avant aujourd'hui. En revanche l'autre site que j'indique, car c'est un site parlant de justice et d'affaires criminelles, dont celles ci-dessus - avec des chroniques de livres et parfois des commentaires de lecteurs - , je ne l'ai découvert que tout à l'heure.

Voici les articles :

http://fortinclement.blogspot.fr/

http://fortinclement.blogspot.fr/2011/08/jacques-mesrine-le-tueur-de-perce-par.html

http://fortinclement.blogspot.fr/2013/10/laffaire-cordelia-viau-la-vraie.html

Pour Wilbert Coffin, les articles sont épars sur le blog, à voir.

http://fortinclement.blogspot.fr/2009/11/alton-price-croit-toujours-en.html
( en l'innocence de Wilbert Coffin )

http://www.amazon.ca/gp/product/2891278305/sr=1-3/qid=1387986000/ref=olp_product_details?ie=UTF8&me=&qid=1387986000&seller=&sr=1-3

( Livre sur Wilbert Coffin par Clément Fortin. Le commentaire est d'Eric Veillette, l'auteur du blog
historiquementlogique.com )

L'affaire Wilbert Coffin : une supercherie ? Docu-roman
Clément Fortin
Wilson & Lafleur, octobre 2007

http://www.amazon.ca/Laffaire-Cord%C3%A9lia-Viau-histoire-Docu-roman/dp/2896891471/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1387986332&sr=1-1

L'affaire Cordélia Viau : La vraie histoire : Docu-roman 2013
Clément Fortin
Wilson & Lafleur, septembre 2013

http://historiquementlogique.com/2012/11/22/mesrine-le-tueur-de-perce-une-fraude-judiciaire/

http://historiquementlogique.com/2013/11/06/le-double-meurtre-de-jacques-mesrine-chapitre-1/

http://historiquementlogique.com/2013/10/24/laffaire-cordelia-viau-la-vraie-histoire/

Je vois le dernier post en date du 22 décembre 2013 sur ce site : le cas de Denise Therrien en 1961 : très troublante histoire :

http://historiquementlogique.com/2013/12/22/linoubliable-affaire-denise-therrien/

Cordialement
Répondre
C
Bonjour Philippe
J'irai lire ces dossiers peu connus chez nous. J'ai jeté un coup d'œil au cas de Mesrine au Québec. L'éternelle difficulté avec ce personnage, c'est qu'il savait autant attirer la sympathie que l'inverse. Liberté rebelle d'un côté, froideur criminelle de l'autre, il restera une icône dans son genre, quoi qu'on dise de lui.
Meurtrier là-bas ? L'affaire est complexe, puisqu'il ne semble pas plus "aux abois" que d'ordinaire, changeant juste d'adresse sans cesse, comme la prudence le lui indiquait. Quant aux témoignages, Clément Fortin parait s'en méfier, et là-dessus on ne peut pas lui donner tort. Rien de plus incertain que ça, en général. Souvenons-nous de "Douze hommes en colère", avec son témoin myope.
Amitiés.
O
Bonjour Claude
Il me semble me souvenir que c'était le premier roman signé Claude Joste que j'ai lu de l'auteur. Et il est vrai que les intrigues étaient simples mais efficaces, un vrai moment de plaisir de lecture. Thiébaut était calqué sur Maigret, et l'on se rend compte aujourd'hui que ces romans n'ont pas vieilli même s'ils sont ancré dans une époque qui s'éloigne de nous chaque jour. Mais il ne faut pas renier ce que l'on a aimé adolescent, ou alors on jetterai à la poubelle tous les Lupin et consorts.
Bon Noël Claude, en espérant qu'il fut avec toi généreux.
Amitiés
Répondre
C
Joyeux Noël, Paul
Je ne saurais me plaindre des nouveautés du début 2014, qu'on peut considérer comme cadeaux de Noël. Je ne vais pas tarder à parler d'un de ces titres, d'ailleurs. Même si je prends un peu mon temps en cette fin d'année.
J'ai lu pas mal de Claude Joste, mais je viens de lire celui-ci pour l'occasion. Comme Michel Lebrun dans la fiche du Dictionnaire des Littératures Policières consacrée à C.Joste, j'ai toujours trouvé ces romans plaisants sans y chercher trop d'originalité. Il est vrai qu'ils n'ont pas trop mal vieilli. Ce tout premier roman policier de l'auteur est même plutôt bien ficelé, donc à redécouvrir. Amitiés.
N
Joyeux Noël, Claude !!!
En parlant de chandelier (?), Monsieur Noël m'a offert l'intégrale des enquêtes de Philip Marlowe signées Chandler, qui est sortie en "Quarto" chez Gallimard. Toutes les traductions ont été révisées, complétées et mises à jour (hormis celles de Boris et Michèle Vian) avec, chose inédite il me semble de la part de l'éditeur, une introduction qui explicite le pourquoi des coupures de textes opérées à l'époque pour correspondre au format d'alors de la Série noire et surtout qui rappelle que c'était trahir l'oeuvre et la démarche artistique et littéraire de Chandler puisque dans ses romans, "rien n'était superflu, rien n'était à couper". J'avais déjà le volume sur Hammett, et la partie "Vie & oeuvre de l'auteur", illustrée de photos et de couvertures originales américaines, est toujours passionnante, retraçant notamment la relation de l'écrivain avec Hollywood. Plus de 1300 pages, 54 documents, 7 romans en version intégrale (Le Grand Sommeil, Adieu ma jolie, La Grande Fenêtre, La Dame du Lac, La Petite Soeur/Fais pas ta rosière !, The Long Goodbye, Playback/Charade pour écroulés), le tout pour 28,50 euros, c'est mon coup de pub (et coup de coeur) du jour !
Bonne journée et encore bon Noël (j'espère que tu as été gâté toi aussi)!
Amitiés.
Répondre
N
Pas de problème Claude, prends une petite pause, tu l'auras bien mérité !
Amitiés.
C
Ce sera pour vendredi, ami Norbert. Je me suis accordé une courte trêve, le temps de digérer le réveillon... pour mes amis visiteurs d'Action-Suspense. Car, quant à moi, ce fut dans une relative sobriété
Amitiés..
N
Ah ? Rendez-vous demain matin à 6H tapantes pour voir ce que c'est !
Bonne soirée à toi !
C
Ah, ne nous laissons pas aller à la mélancolie en ce jour de fête, cher Norbert. C'est pourquoi le prochain roman que je chroniquerai sera plutôt souriant et agité !
Amitiés.
N
Oh que je te comprends, Claude !
Amitiés.
C
Joyeux Noël, Norbert
J'avais eu ici un petit échange avec Pierre Bondil, sur la nécessité (ou pas) de retraduction des grands maîtres du roman noir. Jim Thompson, Dashiell Hammett, et Raymond Chandler, oui ça en vaut la peine. Pour ce dernier, ça expliquera sans doute la légère dissonance entre ses "Lettres" (un de mes livres de chevet) et le résultat en français jusqu'alors. Question de format, c'est vrai, mais mode de fonctionnement de l'équipe sous la férule de Marcel Duhamel, surtout.
J'ai la chance d'être un peu privilégié question livre, genre "c'est un peu Noël toute l'année". Toutefois, mon vrai cadeau de Noël, c'est une lettre reçue quelques jours avant la date. Un courrier très touchant de quelqu'un qui fut dans l'édition, une personne que je n'ai jamais rencontrée, mais qui sait que nous partageons un certain état d'esprit. Ce genre de lettre me fait chaud au cœur, car on est bien loin du bizness. Crois-moi, ce courrier très différent, mes contacts téléphoniques réguliers avec un vétéran du roman policier, et les échanges que j'ai ici avec quelques-uns d'entre vous lecteurs, c'est franchement ce qui me fait un bien fou.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Action-Suspense Ce Sont Des Centaines De Chroniques. Cherchez Ici Par Nom D'auteur Ou Par Titre.

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

ACTION-SUSPENSE EXISTE DEPUIS 2008

Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/